Retour
cours des métaux

Pompili Pannier CSF

Déchets et recyclage... un secteur essentiel

Posté par : Christophe Véron 03.11.2020 à 15h00

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, ont réuni lundi le bureau du Comité stratégique de filière (CSF) ‘Transformation et valorisation des déchets’.

Cette réunion a été l’occasion de  faire le point sur le rôle essentiel de ces entreprises en période de crise et de détailler les mesures du plan de relance en faveur de l’économie circulaire, notamment en matière de réduction du plastique à usage unique et de recyclage.

La ministre a rappelé que « les entreprises de la filière de la gestion des déchets et du recyclage  sont essentielles pour le maintien de la salubrité publique et nous tenons à saluer à nouveau leur mobilisation et leur engagement au quotidien, notamment en temps de crise. Elles comptent parmi les maillons essentiels de la vie quotidienne de notre pays et aussi de la mise en œuvre de la politique nationale visant à une transition vers une économie moins consommatrice de ressources et moins productrice de déchets ».

De son côté, Agnès Pannier-Runacher a souligné que « l’industrie du recyclage et de la valorisation des déchets doit continuer à se transformer pour renforcer son rôle primordial dans la préservation des ressources et l’avènement d’une véritable économie circulaire. C’est un enjeu de création d’emplois pour la France et de conquêtes de parts de marché à l’international. France Relance permettra d’accélérer cette transformation en apportant aux entreprises les financements nécessaires à leur développement ».

Les ministres ont mis à profit la réunion pour annoncer :

· le nouveau cahier des charges 2021 de la filière pollueur-payeur pour les emballages ménagers, qui va renforcer les bonus à l’incorporation de plastique recyclé dans les emballages. Il demandera aussi aux éco-organismes de proposer une gamme standard d’emballages réemployables pour les produits frais et les boissons d’ici la fin 2021.

· la mobilisation des mesures économie circulaire du plan France Relance pour accélérer la transformation du secteur. Dotées de 500 millions d’euros sur deux ans, ces actions visent à soutenir les investissements de développement du réemploi et du recyclage et de modernisation des moyens de collecte, de tri et de valorisation des déchets.

· l’ouverture de la concertation des parties prenantes concernant un décret qui fixe d’ambitieux objectifs de réduction, de réemploi et de recyclage pour les emballages plastiques, à savoir :

    - un objectif de 20 % de réduction des emballages plastiques à usage unique d’ici fin 2025 ;

    - un objectif de 100 % de réduction des emballages plastiques à usage unique « inutiles » d’ici fin 2025 ;

    - l’objectif que 100 % des emballages en plastique à usage unique mis sur le marché disposent d’une filière de recyclage opérationnelle au 1er janvier 2025.

 

SPGD : les territoires en première ligne

07.07.2020
+

Valorisation des déchets : quels sont les six enjeux de l'accord de 2019 ? (par Pollutec)

29.05.2020
+