Retour
cours des métaux

Federec Covid enquête

Covid-19 : Federec mesure les ravages

Posté par : Christophe Véron 11.05.2020

Afin de mesurer au mieux les conséquences de la crise sanitaire en cours, Federec a récemment réalisé un point de situation au 4 mai dernier auprès des entreprises françaises œuvrant dans le secteur du recyclage.

77 entreprises, représentant 522 établissements (dont 137 déchèteries) et employant 18.000 salariés, ont répondu à l’enquête de la fédération professionnelle.

Il en ressort qu’au 5 mai, 77% des établissements étaient ouverts, 20% totalement fermés, 3% ouverts uniquement sur rendez-vous.

Pour ce qui concerne l’organisation et l’adaptation du temps de travail, sur 18.000 salariés, seuls 1.900 (soit 10,5%) ont été mis en télétravail. Le chômage partiel a concerné 25% des effectifs, avec 4.568 salariés. 1.330, soit 7%, étaient en arrêt maladie et 8% (828) en RTT ou en congés payés.

Papiers-cartons et plastiques limitent la casse

Concernant les performances de la collecte, les baisses moyennes constatées varient énormément d’une filière à l’autre.

Ainsi, les papiers-cartons s’en tirent plutôt bien avec un recul de 20% de la collecte et une baisse de 12% des livraisons aux clients. Les plastiques arrivent en seconde position sur le podium avec une collecte en recul de 24% pour des livraisons clients en baisse de 26%. Troisième, la filière DIB/CSR, avec une collecte en repli de 37% et des livraisons de CSR en recul de 35%.

Le bois, les métaux et le BTP lourdement impactés

La collecte de déchets bois recule pour sa part de 48% tandis que les livraisons chutent de 46%. Les déchets métalliques sont également très affectés, avec un effondrement de 75% de la collecte, mais une baisse des livraisons limitée à 63%.

Lanterne rouge du classement : la filière BTP qui essuie une chute de 82% de la collecte et une baisse de 44% des livraisons aux clients.

Effondrement du chiffre d’affaires en avril 2020

Concernant les données économique, l’enquête Federec fait ressortir une chute de 39% du chiffre d’affaires en mars 2020 par rapport à mars 2019. L’effondrement atteint 64% en avril 2020 par rapport à avril 2019.