Retour
cours des métaux

Covid DASRI Pollutec

Covid-19 : la formidable solidarité des acteurs de l’environnement (par Pollutec)

Si la période que nous vivons actuellement a amené une grande quantité de contraintes (respect des consignes et mesures barrières, nouvelle organisation avec, notamment, le travail partiel et à distance, report voire annulation de chantiers…), elle a aussi démontré un extraordinaire élan de solidarité. Nombreux sont ceux – instituts de recherche, grands groupes ou entreprises de taille plus modeste – qui ont apporté leur pierre à l’édifice à travers différentes actions remarquables. En voici quelques exemples relevés parmi les exposants de Pollutec 2020. Où l’on voit que respect de l’environnement et responsabilité sociétale ne sont pas que des mots sur du papier glacé mais correspondent à de vraies valeurs.

 

Le don d’équipements aux personnels soignants

Une des actions les plus significatives est le don de masques et autres équipements de protection individuelle aux personnels soignants. Par exemple, dès la fin mars, l’Inéris a fait don de 12 000 masques FFP2 à la préfecture de l’Oise pour les transmettre aux hôpitaux, médecins et infirmières libéraux, auxiliaires de vie… IFP Energies Nouvelles a fait don de 43 000 masques mais aussi 400 blouses jetables, 200 sur-lunettes et 15 000 paires de gants à l’Agence Régionale de Santé (ARS) à Lyon, des hôpitaux, des cabinets médicaux ou infirmiers et des casernes de pompiers. Autre organisme de recherche mondialement connu, le CEA a également fourni des masques, gants et lunettes et a lancé différents travaux de recherche et contribué à la conception d’un test de dépistage rapide et de dispositifs dédiés à l’assistance respiratoire d’urgence.

Côté entreprises, le groupe Bouygues a lui-aussi fait don de masques et a apporté son soutien à l’accroissement de la production de visières au sein du FabLab de Centrale Supélec dont il est partenaire. Le siège d’Envea (ex-Environnement SA) s’est mobilisé pour faire un don de 2 000 masques à l’hôpital intercommunal de Poissy-Saint-Germain en Laye et Vega Techniques, autre spécialiste de l’instrumentation de mesure, a donné des masques FFP2 à des infirmières libérales, des ambulanciers et des médecins.

 

Adaptation de l’outil de travail pour produire des équipements

D’autres ont utilisé et/ou adapté leur outil de travail à la fabrication d’équipements spécifiques. Ainsi IFP Energies Nouvelles et sa filiale Axens ont initié la fabrication de visières de protection et supports de visières via leurs imprimantes 3D. De même, des volontaires chez Renault Trucks ont réalisé des visières et des lunettes par impression 3D qu’ils ont transmises aux Hospices Civils de Lyon et à l’ARS ; d’autres salariés du groupe ont eux-mêmes confectionné des tabliers et blouses jetables.

Plus spécifiquement, l’entreprise KSB a mis ses compétences en robinetterie au service d’une démarche collective initiée par l’Ecole des Arts & Métiers de Bordeaux en vue de concevoir, en un temps record, des valves trachéales en système clos à intégrer aux respirateurs, l’objectif étant de permettre au CHU de Bordeaux d’éviter la pénurie. KSB est essentiellement intervenue dans la conception du produit et le choix du procédé d’impression et du matériau.

 

L’aide d’urgence caritative

Parmi les autres types d’actions relevés figure le soutien aux plus fragiles et aux plus démunis. Par exemple, Suez a apporté son soutien à l’Ordre de Malte et au Samu Social de Paris pour accompagner et aider les personnes vivant dans la rue ou en très grande précarité. Veolia a distribué des kits sanitaires ou alimentaires et a engagé des actions pour favoriser l’accès à l’eau des sans-abris. Le groupe apporte également un soutien opérationnel et financier à l’association lyonnaise Unisoap qui collecte et recycle les savons des hôtels pour les distribuer gratuitement aux publics les plus précaires.

 

Actions en lien direct avec les activités mêmes des entreprises

Spécialisé dans les solutions pour le suivi de la qualité de l’eau, Aqualabo travaille au couplage de la solution BACTcontrol  en ligne (microLAN) et une station qPCR mobile : la première détecte le changement de niveaux de l’indicateur E. coli et la seconde identifie les agents pathogènes. Le tout pourrait permettre une détection rapide (et donc une alerte précoce) du SRAS-CoV-2 dans les eaux. De même, Bertin Technologies s’est associé à C4Diagnostics, spécialiste des biotechnologies et Enalees, expert dans les tests moléculaires sur animaux, pour élaborer un kit de détection in-situ ultra-rapide (moins de 15 mn). Une première version destinée à la détection du virus dans l’environnement devrait être bientôt livrée aux marins-pompiers de Marseille et une version destinée à tester les personnes est en cours de validation à fin mai.

Autres exemples, le groupe Suez a mis à disposition gratuitement le service « OnConnect Generation » qu’il avait présenté sur Pollutec 2018. Ce service pilote préventif permet aux aidants de veiller à distance sur leurs proches. Et le groupe Veolia a distribué de l’eau potable dans des zones d’habitation à l’accès difficile dans certains des pays où il est implanté.

Enfin, plus original, le constructeur Renault Trucks a mis en place des opérations « Food Trucks » permettant de servir gratuitement des repas aux routiers. Selon les pays, ces actions se déroulaient dans les garages du réseau (France), le long d’une autoroute (Suisse) ou encore dans l’un des plus gros marché de gros d’Espagne.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Covid et gestion des DASRI


Masques, blouses, sur-lunettes, tests de dépistage, écouvillons…, les quantités de déchets d’activités de soins à risques infectieux issus des centres hospitaliers, EHPAD et autres professionnels de santé ont augmenté de 30% à 40% selon les régions.

Même si la réglementation – très stricte – a été assouplie (les délais de traitement ont été allongés via deux arrêtés des 18 et 20 avril 2020), les professionnels concernés (PizzornoSéchéSuezVeolia, etc.) se sont mobilisés pour renforcer leurs actions dans ce domaine majeur, qu’il s’agisse de traitement par incinération ou par banalisation (désinfection à la vapeur ou par micro-ondes).

Notons aussi que la solution de banalisation Sterilwave de Bertin Technologies a été retenue dès février par le ministère chinois de la Santé pour équiper les hôpitaux de Wuhan, évitant ainsi des transferts par camions de déchets contaminés vers les sites de traitement.