Retour
cours des métaux

déchets aluminium prix

Déchets d’aluminium & lingots de seconde fusion

L’Espagne de plus en plus présente

Posté par : Christophe Véron 31.01.2022 à 09h15

Le dynamisme sur le marché des déchets d’aluminium ne se dément pas. Soutenus par la hausse continue du cours de référence à Londres, qui gagne près de 80 euros en l’espace de cinq séances, les prix des déchets progressent semaine après semaine. La faiblesse des disponibilités alimente également ce mouvement haussier, soulignent les observateurs. La cotation du lingot répondant à la norme DIN 226 gagne ainsi +30/+50 euros sur une semaine, à 2.410/2.500 euros la tonne. Idem pour la cotation AS9U3 de La Tribune des métaux, à 2.300/2.400 euros la tonne (+30/+80). Des hausses rendues nécessaires par la progression des prix sur le marché des déchets, lui-même soutenu par une demande particulièrement ferme sur les marchés à la grande exportation, mais aussi à l’exportation intra-européenne.

C’est notamment le cas de l’autre côté des Pyrénées. Les affineurs espagnols se montrent en effet de plus en plus présents en France. « Il n’y a pas si longtemps, les Espagnols se contentaient d’acheter dans le Sud-ouest et un peu en région lyonnaise. Maintenant, on les retrouve jusqu’en Bretagne », notait récemment un courtier. Cette présence accrue commence à inquiéter certains affineurs français qui peinent à aligner des prix concurrentiels. Sur des chutes neuves d’aluminium 3000/5000, un affineur transpyrénéen offrait ainsi 1880 euros départ chantier dans l’Ouest de la France, quand un affineur de la région parisienne offrait pour le même lot 100 euros de moins… franco. Aujourd’hui, le moindre lot de casserole vaut 1.630 euros départ, les alu mêlés blancs 2.200 et les AG-Dural 1.850 départ. Quant au carter ordinaire, il oscille désormais entre 1.500 et 1.600 euros.

Inutile de dire que l’envolée du LME se solde bien évidemment par une hausse significative des qualités destinées au laminage et au tréfilage. Les tonnages proposés sont minces et les acheteurs sont de plus en plus nerveux, notamment quand il s’agit d’acheter des profilés AGS. On parle désormais de 2.800/2.850 euros pour des profilés blancs, 2.600 en moyenne pour des couleurs et 2.250 pour des ponts-thermiques. Offset et almélec sont également en hausse.

 

Turquie : le marché des ferrailles est verrouillé

17.05.2022
+

2,5 milliards de dollars d'investissement

17.05.2022
+

Déchets d'alu : des réceptions suspendues en Espagne

17.05.2022
+