Retour
cours des métaux

WindEurope Cefic EuCIA

Déchets d'éoliennes : le défi du recyclage des pales

Posté par : Christophe Véron 09.06.2020

WindEurope, le Conseil européen de l’industrie chimique (Cefic) et l’Association européenne de l’industrie des composites (EuCIA) viennent de présenter leurs recommandations pour le recyclage des pales d’éoliennes.

Aujourd’hui, de 85 % à 90 % de la masse totale des éoliennes est recyclable. Toutefois, les pales représentent un défi spécifique. Fabriquées à partir de matériaux composites complexes, qui permettent d’avoir des lames plus légères et plus durables, elles nécessitent des processus spécifiques de recyclage.

A l’occasion de la présentation de ces recommandations, le PDG de WindEurope, Giles Dickson, a rappelé que  « la première génération d’éoliennes atteint actuellement la fin de sa durée de vie opérationnelle. Beaucoup d’entre elles seront remplacées par des turbines modernes et plus efficaces. Nous estimons que 14.000 pales d’éoliennes seront mises hors service en Europe d’ici 2023. Le recyclage de ces anciennes pales est pour nous une priorité absolue, car nous sommes attachés aux principes d’une économie circulaire. Notre collaboration avec Cefic et EuCIA est essentielle pour développer les technologies de recyclage et les chaînes de valeur nécessaires ».

Reste à savoir comment sera financé le recyclage de ces équipements... L’expérience montre en effet que les dépôts de garantie en vue du démantèlement exigé au moment du permis de construire sont encore très loin de couvrir les frais de déconstruction. Ce constat est vrai en Europe bien évidemment, mais également aux Etats-Unis où  8.000 éoliennes devront être démontées tous les ans ces quatre prochaines années, estime Bloomberg NEF. Pour l’heure, aucune solution viable n’est disponible pour assurer le recyclage des pales et tout porte à croire que la solution n’est pas pour demain.

Moralité, pour l’instant, des milliers d’entre elles partent à l’enfouissement 30 pieds sous terre dans l’Iowa, le Wyoming ou le Dakota du Sud. « Les pales d’éolienne finissent leurs jours là, pour l’éternité », confirme Bob Cappadona, directeur des opérations Veolia Environnement en Amérique du Nord.