Retour
cours des métaux

Sidenor Balboa Arcelormittal

Entente sur les prix d'achat des ferrailles en Espagne

Posté par : Christine Lairy 21.03.2022 à 16h30

En Espagne, le gendarme des marchés financiers (CNMC) a sanctionné d’une amende globale de 24 millions d’euros trois entreprises sidérurgiques pour des échanges d’informations ayant nui aux règles de la concurrence à l’achat de ferrailles.

La CNMC accuse les trois sociétés incriminées (AG Siderúrgica Balboa, Sidenor Aceros Especiales et ArcelorMittal Aceralia Basque Holding) d’avoir échangé des informations « commerciales sensibles », car portant sur les prix d’achat qu’elles entendaient soumettre à leurs fournisseurs de ferrailles. Mais aussi d’avoir échangé des informations sur les arrêts techniques programmés dans leurs installations — utiles donc pour évaluer l’évolution de la demande en ferrailles. Enfin, la CNMC indique que les trois entreprises ont partagé des informations obtenues auprès de leurs fournisseurs, sur les prix pratiqués par certains de leurs concurrents. Or ces informations n’étaient pas encore connues du marché.

En procédant de la sorte, estime le régulateur espagnol qui s’est penché sur la question après une dénonciation anonyme à Bruxelles, les entreprises Balboa, Sidenor et ArcelorMittal ont été capables d’anticiper les baisses de la demande en ferrailles, d’aligner leur stratégie et de s’approvisionner sans se plier aux règles du marché.

Sidenor et ArcelorMittal ont rejeté les accusations qui pèsent sur elles et annoncé qu’elles feront appel de la décision. Elles ont donc demandé la suspension à titre provisoire des sanctions qui les frappent.

 

Les sidérurgistes poursuivent leurs acquisitions dans le recyclage

10.05.2022
+

Europe / Ferrailles

19.10.2021
+

Ferrailles : perspectives incertaines en Europe du Sud

25.09.2020
+