Retour
cours des métaux

ferrailles Italie exportations

Ferrailles : les exportations italiennes sous contrôle gouvernemental

Posté par : Christine Lairy 24.03.2022 à 16h30

Les cris d’alerte se multipliaient depuis plusieurs jours déjà du côté des sidérurgistes transalpins. Pour la première fois dans l’histoire du pays, l’Italie a classé les ferrailles dans la catégorie des matières premières critiques et soumis leur exportation à une obligation de notification. Ces décisions figurent dans un décret paru au Journal officiel italien.

Précisément, le décret indique que toutes les sociétés italiennes ou établies en Italie qui veulent exporter des ferrailles hors de l’UE, directement ou indirectement, sont désormais tenues d’en informer le ministère du Développement économique et le ministère des Affaires étrangères dix jours au moins avant le début des opérations.

« Nous sommes modérément satisfaits du décret passé par le gouvernement Draghi, commente Flavio Bregant, directeur général de la fédération italienne de l’acier (Federacciai). C’est une première étape, parce que pour la première fois les ferrailles sont reconnues comme une resssource stratégique. Pas seulement pour notre chaîne d’approvisionnements, mais aussi pour la décarbonation au sens large. Maintenant il serait souhaitable que l’Europe suive l’exemple italien (…). »

Depuis plusieurs semaines, mais avec plus d’insistance encore depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les gros sidérurgistes italiens donnent de la voix pour que les ferrailles ‘produites’ en Italie restent en Italie – idem dans l’UE.

A cause de la guerre en Ukraine, ils sont en effet confrontés à une envolée de leurs coûts énergétiques, ce qui en a contraint certains à stopper leur activité pendant quelques semaines. Les prix des ferrailles ont eux-aussi beaucoup progressé, ce qui a encore accentué leurs coûts de production. En moyenne, le prix du broyé est monté en mars à 512,50 euros la tonne franco usines dans les pays d’Europe du Sud, un record absolu. En février, on parlait de 470 euros.

Dans les faits, la décision prise par le gouvernement italien risque de stopper les exportations de ferrailles, craignent certains professionnels. En effet, indique un trader, une fois que l’Etat aura été notifié d’une vente à l’export, il « devra l’approuver en fonction de la demande sur le marché domestique ». D’autres sources se veulent moins alarmistes, et évoquent juste « un peu plus de paperasserie ».

Selon l’agence Eurostat, l’Italie a importé 6 millions de tonnes (Mt) de ferrailles d’Europe en 2021, et en a exporté 600.000 tonnes. Dans leur ensemble, les pays européens ont exporté l’an dernier 49 Mt de ferrailles, et en ont importé 37 Mt. La part de l’acier produite par la filière électrique s’élève à 80 % environ en Italie, et à un peu plus de 40 % dans l’UE.

 

Des restrictions aux exportations

23.11.2022
+

Ferrailles : rien de nouveau sous le soleil turc

19.07.2022
+

Ferrailles / Europe

14.06.2022
+