Retour
cours des métaux

Ferrailles : net rebond vers la Turquie, l'Europe retrouve un peu le moral

Posté par : Christine Lairy 08.04.2020

La dernière vente belge à destination de la Turquie (40.000 tonnes de ferrailles mêlées, dont 20.000 de broyé à 243 dollars, ou 223 euros) a redonné quelques couleurs au marché européen.

Désormais, on estime en effet à 240-250 dollars (220-229,5 euros) la tonne CFR Turquie la valeur de la HMS 1&2 (80:20) européenne, pour une fourchette comprise entre 225 et 230 dollars (entre 206,5 et 211 euros) vendredi 3 avril. Quant à la HMS 1&2 (75:25), elle est dorénavant estimée à 210 dollars (192,5  euros) la tonne FOB (départ Rotterdam), pour 195-200 dollars (179-183,5 euros) le 3 avril.

Bien malin qui pourrait prédire les évolutions futures tant la situation semble incertaine. D’un côté, l’absence de tonnages disponibles incline les vendeurs du Benelux à limiter leur activité à l’export. De l’autre, si le rebond observé en début de semaine se confirme en Turquie, un nombre croissant de vendeurs seront tentés d’aller voir si l’herbe n’est pas plus verte en Asie mineure.

Pendant ce temps, en Allemagne, les négociations pour les achats/ventes d’avril ont débuté, avec des offres acheteurs en retrait parfois de 30 à 50 euros par rapport à mars. Il semblerait toutefois que les vendeurs ne soient pas disposés à lâcher leurs marchandises aux prix demandés par les usines. Ils invoquent eux-aussi la faiblesse des tonnages disponibles, avec une collecte en retrait de 40%, voire 50% pour les moins belles qualités, et de 70%, voire 80% pour les qualités supérieures. Or ce qui est rare, est a priori cher. Autrement dit, ceux qui auront des achats à effectuer devront peut-être payer un bon prix, ou pas trop mauvais.