Retour
cours des métaux

Grâce à la technologie STEINERT, Metales Bolueta prend les rênes du marché suprarégional

Communiqué de presse

Le secteur des métaux recyclés a subi de profondes mutations au cours des dernières années. Les matières premières secondaires, c'est-à-dire les matières premières issues du recyclage, de haute qualité, connaissent aujourd’hui un engouement sans précédent. Parallèlement, la hausse des prix de l'énergie déplace le seuil de rentabilité. Metales Bolueta s'affirme depuis plus de 40 ans sur ce marché complexe, mais ce n'est que récemment qu'elle a fait le grand saut. En étroite collaboration avec STEINERT, cette société spécialisée dans le recyclage des métaux a construit une nouvelle usine afin d'améliorer la qualité de ses produits en fonction du marché et d'augmenter en même temps ses capacités. Le prochain investissement est déjà prévu dans un avenir proche.

Metales Bolueta est une entreprise familiale fondée en 1980 et basée près de Bilbao, en Espagne. Son fondateur, Julio Marín, a démarré par la vente de métaux non ferreux sur une surface de 200 mètres carrés. Il y a quelques années, il a légué l'entreprise à ses trois fils. Depuis lors, Julio Marín joue le rôle de conseiller en coulisse. Metales Bolueta traite aujourd'hui environ 4 000 tonnes de métaux par mois. L'accent mis sur la qualité, en particulier dans le secteur de l'aluminium, est devenu un objectif essentiel avec les exigences croissantes des clients.

Le PDG Joseba Marín, l'un des fils de Julio, partage un souvenir : « Il y a dix ans, nous traitions déjà environ 2 000 tonnes de métaux par mois. Nous avons identifié un grand potentiel dans le secteur de l'aluminium, mais nos clients ont besoin d'aluminium de très haute pureté pour les presses à filer et les laminoirs. Étant donné que nos installations n’étaient pas à la hauteur de cette demande, une extension s’imposait. C’est ainsi qu’est née l’usine de Gatika. »

Le projet Gatika

La petite localité de Gatika se trouve à environ 20 km du siège principal. STEINERT a accompagné l'ensemble du projet, de la conception à la mise en service et au réglage précis des systèmes de tri, en passant par la construction. Joseba Marín explique la structure de l'installation : « Notre usine de Gatika consiste en une cour où la matière première, composée de métaux mixtes et de profilés en aluminium, arrive et subit un premier tri et une première classification. Ensuite, nous broyons et criblons le matériau afin d'obtenir une granulométrie homogène pour un tri optimal. Un séparateur à courants de Foucault enrichit les métaux non ferreux et, grâce à un système de tri à rayons X STEINERT, nous obtenons la pureté des concentrés d'aluminium que nos clients exigent ». Ce sont surtout les fonderies d'aluminium qui apprécient les produits de Metales Bolueta, car ils peuvent être traités comme des produits primaires. « Je constate que les clients insistent toujours sur la qualité que nous fournissons par rapport au reste du marché. »

Après broyage, la ligne de séparation de l'aluminium Gatika démarre avec un tambour électromagnétique STEINERT MTE. Viennent ensuite un séparateur à courants de Foucault STEINERT EddyC, au-dessus duquel nous avons placé un séparateur magnétique néodyme STEINERT MOR, puis une STEINERT XSS T EVO 5.0, système de tri par rayons X.
La STEINERT EddyC récupère les métaux non ferreux comme l'aluminium, le laiton, le zinc ou le cuivre. La STEINERT XSS T EVO 5.0 sépare les métaux lourds des métaux légers, puis la fonte d'aluminium de l'aluminium forgé.  Concernant le tri de l'aluminium forgé, grâce à la technologie de transmission des rayons X, nous atteignons de manière fiable des niveaux de pureté extrêmement élevés allant jusqu'à 99,8 % pour répondre aux exigences du marché.

Selon le PDG Joseba Marín, il y a toujours eu suffisamment de matériaux sur le marché, mais la grande variété de qualité des déchets à l’entrée, surtout des profilés et, dans une moindre mesure, du taint/tabor, nécessitaient un système de tri performant. « Grâce à la technologie de STEINERT, nous voyons que même en utilisant des matériaux de moindre qualité, nous pouvons obtenir un produit qui répond aux exigences de nos clients. »

L'usine de Gatika est opérationnelle depuis deux ans à peine. Mais même en si peu de temps, Metales Bolueta a réussi à devenir le premier fournisseur suprarégional de matériaux recyclés de qualité supérieure.

Un accompagnement permanent jusqu’à la réussite 

La collaboration avec STEINERT a séduit les responsables de Metales Bolueta dès la première rencontre. « Normalement, pour ce type de projet, on rencontre plusieurs fournisseurs pour évaluer différentes technologies et approches. Mais dès le premier instant, STEINERT a compris nos objectifs et notre philosophie. Nous nous sommes tout de suite sentis entre de bonnes mains », explique Joseba Marín. « Même dans les moments difficiles, comme pendant la pandémie, où le monde semblait s'être arrêté et que nous commencions à peine à mettre en œuvre le projet. Les experts de STEINERT sont toujours restés à nos côtés. Nous avons évolué ensemble. »

L'expérience acquise au centre d’essais STEINERT a été particulièrement importante pour une mise en service fluide. Outre l'encadrement direct et la formation technique dispensés sur place par les spécialistes des applications, le centre d'essais ultramoderne était prêt à accueillir des essais pratiques dans des conditions réalistes.  « Nous avons pu tester notre propre matière pour voir si le process correspondait aux exigences et à la qualité que nous recherchions, et les résultats ont été satisfaisants. Le centre d'essais était, à nos yeux, spectaculaire et à la pointe de la technologie. STEINERT identifie les besoins de nos clients et perfectionne sans cesse la technologie nécessaire pour y répondre. »

Metales Bolueta poursuit son extension

La prochaine extension de Metales Bolueta est déjà planifiée. Début 2024 démarrera l'installation d'une ligne de tri parallèle avec une machine de tri à rayons X STEINERT XSS T EVO 5.0. Joseba Marín prévoit une augmentation de capacité de 1 000 tonnes supplémentaires par mois. « Nous avons un nouveau projet qui verra le jour début 2024 et qui nous permettra d'augmenter encore considérablement notre production. Cette ligne sera la cerise sur le gâteau de Gatika. Je me réjouis de la suite de notre collaboration avec STEINERT. »

PCR : les indicateurs à surveiller en 2024

23.02.2024
+

Inoha adresse une lettre ouverte au Premier ministre

22.02.2024
+

Déconstruction navale et concurrence déloyale : le gouvernement interpelé

22.02.2024
+