Retour
cours des métaux

FerraillesTurquie prix

Ca sent le sapin !

Posté par : Christophe Véron 17.12.2020 à 17h00

Ceux qui ne croyaient pas à une envolée des ferrailles en sont pour leur [très grands] frais ! « Même en 2008, on n’a pas connu des hausses comparables sur une durée aussi courte », constatait ce jeudi 17 décembre un trader parisien, estimant que la progression allait jusqu’à 100 euros la tonne sur certaines destinations.

Depuis plusieurs semaines, on assiste à un alignement de planètes assez exceptionnel et qui justifie en grande partie l’envolée du prix des ferrailles. Reste maintenant à savoir si le marché ne va pas trop loin. Car cette hausse prend clairement des allures de psychose collective. Sans doute la collecte est-elle en berne dans la plupart des pays. Sans doute peut-on commencer à percevoir une hausse significative de la consommation en produits sidérurgiques. Mais sans doute faut-il aussi prendre en compte que ces derniers voient leurs prix progresser moins vite que ceux des ferrailles.

Parallèlement, quoiqu’on en pense, il existe aujourd’hui des stocks de ferrailles disponibles dans de nombreux pays, constitués par des vendeurs qui attendaient leur heure. Certains d’entre eux semblent aujourd’hui envisager un délestage en douceur. Ceux-là considèrent, sans doute avec raison, que cette hausse est  beaucoup trop fragile pour durer longtemps. « C’est bientôt Noël. ça sent le sapin, c’est sympa… Tant qu’on en fait pas un cercueil ! », ironise un observateur. De fait, ce marché est encore à la merci d’une pandémie qui est encore loin, très loin, d’être enrayée. On préfère ainsi ne pas imaginer la réaction des marchés si d’aventure les campagnes de vaccination qui viennent d’être lancées donnaient des résultats décevants.

 

La hausse... sur la réserve

19.01.2021
+

Ferrailles : retournement de tendance en Turquie... ou simple plateau ?

15.01.2021
+

Plasturgie : fortes tensions sur les approvisionnements matières

12.01.2021
+