Retour
cours des métaux

Inde papier

L’Inde s’inquiète pour ses approvisionnements

Posté par : Christophe Véron 20.06.2023 à 17h00

New Dehli.– L’Inde commence à s’inquiéter pour son industrie du recyclage du papier. De fait, la concurrence s’organise. Des usines ont été créées en Turquie, dans l'Union européenne, en Indonésie, au Vietnam ou encore en Malaisie. Le constat est clair pour les papetiers indiens : le papier recyclé n'est plus seulement un produit de l'Inde ou de la Chine. La plupart des pays développés ont installé des usines de papier recyclé en Inde et proposent du papier kraft à des prix que les usines indiennes ne peuvent pas égaler, même en rêve.       « J'ai récemment appris que des usines russes et d'autres usines de Malaisie fournissaient du papier kraft à un prix inférieur de près de 20 % à celui du marché indien »,  constatait récemment un trader indien. Et celui-ci d’ajouter que « dans ces conditions, tant que nous n'aurons pas trouvé de solution à l'inflation mondiale et aux taux d'intérêt élevés dus à l'incertitude générale, nous ne pourrons pas exporter de papier kraft au cours des 4 à 5 prochains mois ».

Une concurrence sévère

            Comme mentionné plus haut, les usines du monde entier ont commencé à fabriquer du kraft recyclé ou du kraft vierge à des prix beaucoup plus bas, car leur capacité de production est plus élevée. L'accent a été mis sur le papier d'emballage et toutes les usines ont donc commencé à produire ce type de papier.

            Selon les opérateurs indiens, il n’y a qu’une seule solution : les marchés doivent devenir nationaux. Le monde s'oriente vers la création d'une demande et d'une offre internes, car toutes les économies ont compris que la seule façon pour un pays de se protéger des turbulences mondiales est de s'assurer une économie robuste et autosuffisante.

L’autosuffisance passe par le recyclage

            Mais viser l’autosuffisance, c’est aussi faire des progrès, en termes de recyclage bien sûr, mais aussi en termes de consommation. Et sur ce point, il y a de très gros progrès à faire, si l’on en juge par la comparaison des chiffres entre, par exemple, l’Inde, la Chine et les Etats-Unis. Ainsi, la Chine est le pays le plus peuplé du monde et sa consommation de papier par habitant s’élève à 75 kg. Le taux de collecte est de 45 %. L'Inde est le deuxième pays le plus peuplé au monde, mais sa consommation de papier par habitant n'est que de 20 kg. Le taux de collecte des déchets est de 30 %. Quant aux États-Unis, troisième pays le plus peuplé, sa consommation par habitant est de 200 kg et le taux de collecte des déchets est de 65 %

            Si l'on examine les chiffres ci-dessus, il est intéressant de noter que l'Inde et la Chine, qui comptent toutes deux plus d'un milliard d'habitants, ont une consommation de papier inférieure d'un tiers à celle des Etats-Unis et un taux de collecte inférieur de près de la moitié.

            Les autorités chinoises ont d’ores et déjà compris la valeur de l'autosuffisance en fibres et ont donc mis en place des politiques en conséquence, notamment en investissant dans les agrofibres et les forêts.

Des défis de taille

            Alors, quid de l’Inde ? Le défi est limpide : si la consommation de papier par habitant en Inde augmente ne serait-ce que d’1 % au cours des deux prochaines années, cela signifie qu'environ 2 millions de tonnes de papier supplémentaires seront nécessaires. Pour cela, le pays doit importer un million de tonnes supplémentaires de vieux papier ou produire la même quantité au niveau national. C'est là que le véritable défi se profile à l'horizon, avec un handicap de taille : la concurrence de la Chine.

Spécialité négoce international

18.07.2024
+

Polystyvert lève 16 M€ pour sa première usine

18.07.2024
+

49 t de pièces auto détachées saisies par la douane à Lille

17.07.2024
+