Retour
cours des métaux

FDB carter FAA2

Les fonderies malades de la concurrence déloyale

Les recycleurs forcément affectés

Posté par : Christophe Véron 03.05.2021 à 12h50

Depuis quelques semaines, la presse grand public se fait l’écho de la situation de plus en plus difficile dans laquelle se trouve le secteur de la fonderie en France. Qu’en est-il réellement et pourquoi ? Historiquement, de très nombreuses fonderies sont issues de petits ateliers régionaux. Accolées souvent à une mine locale (charbon, minerai de fer, etc.), ces forges comme on les appelaient autrefois ont disparu peu à peu. Désormais, on ne compte plus en France que 380 établissements qui emploient 29.000 salariés. La moitié environ travaille pour la filière automobile, avec la production de blocs moteur, de collecteurs d’échappement, de carters, d’éléments de suspension, de disques de frein, etc. Les fonderies en question travaillent essentiellement la...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Aluminium : le lingot flambe

19.10.2020
+

Déchets d'aluminium : les affineurs veulent y croire

07.09.2020
+
Compte Client