Retour
cours des métaux

Hoflack Corrèze bois

Panneaux d'ameublement MDF et HDF

Le Belge Unilin boucle la boucle

Posté par : Christine Lairy 08.11.2021 à 16h50

Utilisés dans l’ameublement, l’aménagement intérieur, ainsi que dans la production de sols stratifiés, les panneaux de fibres à densité moyenne (MDF) et à haute densité (HDF) vont pouvoir être réutilisés une fois arrivés en fin de vie.

C’est en tous cas ce qu’annonce l’industriel flamand Unilin, dont la division Panels a développé « un procédé innovant » permettant de réutiliser ces fibres de bois qui, à cause de l’utilisation de colle comme liant, ne pouvaient jusqu’à présent pas être recyclées en fin de vie. Selon Veronique Hoflack, présidente d’Unilin Panels, « la majeure partie était donc brûlée après utilisation (en moyenne 14 à 20 ans) ».

Cette technique permettant de casser les liens entre les fibres et la colle par pression vapeur s’emploiera dans un premier temps « pour le recyclage de matériau utilisé en interne sur le site de production de Bazeilles ». Pour ce faire, cette usine des Ardennes employant un peu plus de 200 personnes bénéficiera d’un investissement de 10 millions d’euros d’ici 2023. Depuis fin juin, un pilote des équipements de recyclage a été installé à Bazeilles, où deux lignes fabriquent chaque année près de 750.000 mètres cubes de panneaux MDF et HDF à partir de produits de scieries locales (rondins, plaquettes) traités de façon à récupérer les fibres de bois avant encollage.

Une fois que la nouvelle technologie sera maîtrisée pour le recyclage des chutes internes, « la capacité sera augmentée afin de pouvoir également recycler des panneaux de fibres et des sols stratifiés venant de l’extérieur ».

Présentée comme « une exclusivité mondiale », cette technologie brevetée devrait permettre à Unilin d’intégrer un quart au moins de fibres recyclées dans son mix de matières premières à l’horizon de 2030. Avec à la clé, estime le groupe, 380.000 tonnes de CO2 qui resteront stockées dans des panneaux de bois. Pour ses panneaux de particules,

 

ADN du groupe

Et Bernard Thier, PDG du groupe Unilin, de rappeler : « Nous avons débuté nos activités en 1960 en tant que fabricant de panneaux agglomérés en lin et nous avons trouvé une solution pour les déchets issus de l’industrie locale du lin. Nous voyions à l’époque les défis liés au réemploi des matériaux comme une opportunité. Et c’est encore le cas aujourd’hui. Notre nouvelle technologie nous permet désormais de boucler complètement la boucle pour nos panneaux MDF et HDF (base du stratifié Quick-Step). »

 

Acquisition en Corrèze

Signe qu’elle croit plus que jamais à l’avenir de la filière, la division Panels d’Unilin a finalisé début novembre la reprise de la société Panneaux de Corrèze, qui produit environ 150.000 mètres cubes de panneaux MDF chaque année.

Basée à Ussel, l’entreprise Panneaux de Corrèze emploie 110 collaborateurs qui, précise un communiqué, « rejoindront tous Unilin Group ». Le repreneur précise que « les structures existantes seront conservées », que « la direction actuelle reste elle-aussi en place ». « Elle contribuera à mener l’intégration à bien », indique encore Unilin, dont la division Panels ambitionne « d’enregistrer une croissance de 25 % d’ici 2025 » et de « devenir leader du marché en Belgique, aux Pays-Bas et en France ».

 

---------------

Unilin en bref

Filiale du groupe américain Mohawk Industries, la société belge Unilin a réalisé un chiffre d’affaires de 2,21 milliards d’euros en 2020. Elle emploie environ 7.500 personnes dans 105 sites produisant des dalles de sols stratifiés, des dalles vinyles, des dalles de moquettes, des systèmes muraux, des panneaux et des isolants. Selon l’entreprise flamande, ce sont ce sont pas moins de 100 millions de mètres cubes de panneaux MDF et HDF qui sont produits chaque année à travers le monde.

 

Les matières premières flambent

10.05.2021
+

Déchets de chantiers : Hesus s'installe en Suisse

09.11.2020
+