Retour
cours des métaux

Emballages CELAA métaux

Petits emballages métalliques : un recyclage en forte progression

Posté par : Christophe Véron 28.01.2020

La nouvelle est d’importance parce que les volumes en jeu sont bien plus importants qu’imaginé de prime abord : le recyclage des petits emballages métalliques est « en forte progression », grâce à la modernisation des centres de tri et l’élargissement des consignes de tri, a indiqué le Club de l’emballage léger en aluminium et en acier (CELAA).

Le recyclage des aluminiums légers a progressé de 44% en 2018, avec 950 tonnes recyclées contre 660 tonnes en 2017, a précisé le CELAA, qui estime que la barre des 1.000 tonnes a été franchie en 2019 (sur 12.000 tonnes d’emballages aluminium recyclées au total).

Les petites pièces en aluminium sont notamment les dosettes de café et de thé, les capsules de bouteilles, les opercules et couvercles, les emballages de fromages ou de chocolats, etc.

L’amélioration du recyclage a été permise par les investissements dans les centres de tri, dont 28 sont aujourd’hui équipés en machines à courant de Foucault (tri de l’aluminium) et en overbands (aimants pour le tri de l’acier). En 2015, seulement 9 centres de tri en étaient équipés.

Les petites pièces représentent « beaucoup plus de volume qu’on ne l’imaginait », explique Marc Teyssier d’Orfeuil, délégué général du CELAA.

Les équipements spécifiques de tri permettent de récupérer 50% d’aluminium en plus et 10% d’acier en plus, selon l’initiative Projet Métal qui soutient le dispositif.

L’objectif de Projet Métal est d’arriver à ce que les 60 centres de tri de l’Hexagone soient équipés d’ici 2022, ce qui permettra à 30 millions de Français de trier ces petits emballages (contre 19 millions actuellement). Après Paris en 2019, de nouvelles villes seront concernées cette année : Lyon, Nantes, Montpellier, Lens, Brest, Limoges.

Au-delà, « ce qu’on vise, c’est la France entière », a souligné Jean Hornain, directeur de Citeo, l’éco-organisme Emballages.

« Plus on avance, plus on découvre des solutions techniques » et « ce qui n’était possible que pour les grands (centres de tri) devient possible pour les petits », estime pour sa part le directeur général de Nespresso France, Arnaud Deschamps.

Le recyclage d’une tonne d’aluminium permet d’économiser 95% de l’énergie nécessaire pour produire de l’aluminium de première fusion à partir de la bauxite. Pour l’acier, l’économie d’énergie peut aller jusqu’à 75%, selon le CELAA.

Le CELAA a été créé en 2009 à l’initiative de Nespresso avec France Aluminium Recyclage et le groupe Bel. D’autres entreprises de l’agroalimentaire l’ont rejoint, ainsi que des fédérations et entreprises fabriquant des emballages métalliques.