Retour
cours des métaux

Réduire l’empreinte carbone des chantiers par le transport fluvial

Posté par : Juliette Ulmann 14.12.2022 à 16h00

Paris.–  Le secteur du BTP fait partie des plus polluants et, pour réduire son empreinte carbone, l’une des solutions qui s’offre à lui est celle du transport fluvial. Il émet moins de CO2, désengorge les routes et permet d’économiser de l’énergie. Même économiquement, c’est un choix compétitif grâce à ses grandes capacités d’emport, notamment pour les déblais de chantier. Un mode de transport adapté en région parisienne Chez Paprec, on ne jure que par ce mode de transport : « combiner matières premières issues du recyclage, énergie verte provenant des déchets ultimes et transport décarboné grâce au fluvial, c’est l’ADN de Paprec », estime Sébastien Petithuguenin, PDG de l’entreprise. Lors des travaux de déconstruction de La...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Une nouvelle filière pour les aimants permanents

25.01.2023
+

Eramet lance une usine pilote en France

24.01.2023
+

A Davos, banques et assureurs s’intéressent à la circularité

24.01.2023
+
Compte Client