Retour
cours des métaux

Anne-Claire Beucher Federec Bertin Technologies

Rendez-vous avec... Anne-Claire Beucher

Posté par : Martine Chartier 09.05.2022 à 09h35

Les fédérations professionnelles ont accompagné le développement des entreprises adhérentes et leur évolution dans un monde qui s’est complexifié. Federec s’est entouré de compétences très diversifiées pour répondre aux enjeux du recyclage et aux exigences réglementaires. Anne-Claire Beucher a rejoint Federec en 2012 dans cette optique.

Ingénieure formée à l’INSA (Institut National des Sciences Appliquées) de Rouen avec une spécialité axée sur la chimie et la maîtrise des risques, Anne-Claire a effectué sa cinquième année d’études à l’université de Sherbrooke au Québec en maîtrise en environnement. Entre régional et national, elle jongle désormais entre les différents dossiers puisqu’elle assure en parallèle les missions de secrétaire générale Federec Ouest et chargée de mission auprès de la direction générale Federec.

 

Les aspects QSE

« Après un premier stage chez Pfizer à Amboise sur le thème de l’analyse du cycle de vie, j’ai découvert et observé le fonctionnement du service HSE. » Elle intègre ensuite le bureau d’études Bertin Technologies à Montigny-le-Bretonneux dans les Yvelines. Détachée chez EDF comme ingénieure environnement, elle passe six mois deux années consécutives dans la centrale de Civaux dans la Vienne. Elle est en charge du suivi du traitement de l’eau du circuit tertiaire, soit l’eau rejetée dans la Vienne. La température de l’eau résultant du fonctionnement de la centrale peut provoquer la présence d’amibes.

Anne-Claire intègre en 2007 l’équipe maîtrise des risques industriels de Bertin Technologies, société qui intervient surtout dans les industries chimiques et pétrochimiques. Elle assure le suivi réglementaire des impacts environnementaux, les études de dangers, les dossiers de demande d’autorisations d’exploiter, les risques sanitaires… tous les aspects QSE (qualité, sécurité, environnement) et le suivi réglementaire. Au terme de cette expérience, Anne-Claire s’accorde une année sabbatique pendant laquelle elle parcourt l’Amérique du Sud.

 

Entrée chez Federec

De retour chez Bertin, elle souhaite étoffer son expérience.

Damien Rohmer qui était alors chez Federec avait étudié au Québec avec Anne-Claire. Il lui fait part de la recherche d’un collaborateur pour suivre les dossiers QHSE au sein de la fédération. En août 2012, Anne-Claire fait son entrée chez Federec. « Déjà à l’époque je suis intervenue sur de nombreux dossiers transversaux, depuis la sortie du statut de déchets, le guide transfert transfrontalier des déchets, l’étude environnementale du recyclage, les premières études sur le CSR et la mise en place du kit outil Ecobois. J’ai également travaillé sur la responsabilité sociétale des entreprises afin de voir comment se situaient les actions de Federec sur ce sujet. Nous avons essayé de mettre en avant ce que faisaient les adhérents dans ce domaine. » « Les années étaient assez denses », se souvient-elle.

 

Bretagne et Pays de Loire

En 2016, avec la naissance de leur première fille, Anne-Claire et son conjoint décident de quitter la région parisienne pour s’installer à Nantes.

Anne-Claire accepte à ce moment de prendre en charge le secrétariat régional - la secrétaire alors en poste prenait sa retraite - auquel s’ajoute sa collaboration sur les sujets nationaux. Son arrivée coïncide avec le développement du lobbying au niveau des régions Bretagne et Pays de Loire, avec l’élaboration des PRPGD (Plans Régionaux de Prévention et de Gestion des Déchets) et les nombreuses réunions liées.

« Tous les travaux que j’ai réalisés sur la région, je les remontais au niveau national afin que les syndicats régionaux et les adhérents aient les grandes lignes et les messages à faire passer au cours des réunions d’élaboration des plans régionaux. »

Au moment de la crise sanitaire de 2020, la secrétaire régionale se mobilise avec son président Olivier le Fichous pour organiser des réunions en visio-conférence pendant la période de confinement et les différents intermèdes.

La convention signée avec la région Pays de la Loire devrait donner de la visibilité aux acteurs du recyclage. La fédération régionale collabore à TEO, le nouvel observatoire régional des Pays de la Loire de la transition écologique, sur le déchet et le recyclage. Des actions sont également menées en Bretagne, comme la visite de site de Romi Redon pour la Journée Mondiale du Recyclage, ou la co-organisation d’une journée thématique sur les enjeux de la loi Agec avec B2E, réseau d’éco-entreprises.

 

L’étude robotique

Depuis 2021, Anne-Claire est chargée de mission auprès de la direction générale et a repris certains des dossiers que gérait Cyrille Martin qui a quitté la fédération : les chiffres du recyclage, le suivi des indices élimination, le suivi des travaux menés dans le cadre du comité stratégique de filières et de la confédération des métiers de l’environnement, et plus particulièrement de l’étude robotique lancée l’an dernier et qui devrait passer en phase de finalisation, et l’étude de recyclabilité qui est en cours.

Avec la réflexion sur les performances de tri et l’évolution des modalités d’accès en ISDND (Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux), les conjonctures semestrielles ou encore le suivi de l’outil informatique, aucun doute, l’emploi du temps d’Anne-Claire est bien rempli.

 

 

Retard dans l'extension des consignes de tri à tous les emballages ménagers

07.12.2021
+

REP Bâtiment : la filière se donne du temps

23.11.2021
+

Batteries au lithium

08.11.2021
+