Retour
cours des métaux

Veolia Francofil 3D

Des débouchés dans l'impression 3D pour le plastique recyclé

Posté par : Christine Lairy 30.06.2020

Spécialisée dans la production de filaments techniques destinés à l’impression 3D, la société normande Francofil s’est associée à Veolia pour fabriquer des filaments à partir de plastique recyclé.

Dans le cadre de ce partenariat, Veolia fournit les résines recyclées à Francofil qui produit ensuite des filaments pour des imprimantes 3D — elles-mêmes d’un usage très courant pour beaucoup d’applications (jantes de véhicules, prothèses médicales, maquettes, etc.), dans des secteurs variés (automobile, électronique, aéronautique, biomédical, architecture, etc.). Les nouveaux filaments issus de cette collaboration sont fabriqués à partir de polypropylène (PP) et d’ABS coloré recyclés, alors que les techniques de fabrication des filaments 3D sont généralement réservées aux résines recyclées de type PET, PS et ABS noir.

« Veolia nous fournit une diversité de plastiques recyclés de grande qualité et avec une constance qui sont essentielles dans la fabrication de filaments d’impression 3D. Nous pouvons désormais proposer à nos clients de la matière recyclée à la place de la matière vierge pour des matériaux de pointe », se félicite Florent Port, président de Francofil.