Retour
cours des métaux

UFC recyclage étude

Enquête UFC-Que Choisir sur le recyclage

Un bonnet d'âne pour la France

Posté par : Christophe Véron 27.04.2021 à 13h30

L’association française de consommateurs UFC-Que Choisir vient rien moins que de décerner un « bonnet d’âne » à la France « pour le recyclage », à la suite d’une étude menée par Consumers International dans neuf pays à travers le monde – Australie, Brésil, France, Hong-Kong, Inde, Malaisie, Nouvelle-Zélande, Portugal et Royaume-Uni.

« Le constat est sans appel : les metteurs sur le marché sont bien peu scrupuleux sur la recyclabilité et la France se singularise par des taux de recyclage significativement inférieurs à ses voisins européens », ajoute l’UFC-Que choisir qui s’en prend tout particulièrement au plastique sous tous ses formes. L’association considère par ailleurs que ce matériau est « très mal recyclé » dans l’Hexagone. Elle se base sur les « trop faibles capacités de recyclage des filières » qui ne permettent pas de traiter. UFC-Que choisir en veut pour preuve l’avant-dernière place de la France au classement établi, avec un taux de 26,4 %, contre 42 % au Portugal et 4 4% au Royaume-Uni, entre autres. « Dès lors, l’objectif de 100 % de recyclage du plastique à l’horizon 2025 fixé par la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (Agec), ambitieux sur le papier, relève du vœu pieu en l’absence d’une réelle volonté de l’atteindre », conclut-elle.

Dans ce chapitre, elle ajoute le poids total de chaque emballage de produit testé qui ne sera pas recyclé, de 35 % en moyenne dans les neuf pays et de 39 % en France.

À partir de ces constats, l’association invite les pouvoirs publics à agir pour réduire les déchets à la source. Elle réclame le durcissement des mesures d’incitation financière pour les metteurs sur le marché prévues par la loi Agec et l’interdiction de recourir à des matériaux qui ne disposent pas d’une filière de recyclage mature dès lors qu’il existe une alternative.

Si l’on peut globalement souscrire aux conclusions de l’UFC, on notera toutefois le défaut caractéristique de ces ‘méta-études’ qui ont tendance à poser la France en dernière de la classe. La faute très probablement au sérieux de nos statistiques, ce qui n’est pas souvent le cas dans de très nombreux pays avec lesquels nous sommes comparés.

 

Collecte des bouteilles en PET : la route sera longue avant d'atteindre l'objectif des 90%

19.01.2021
+

Publi-reportage / Presses cisailles

24.11.2020
+

Performance solide pour Umicore

30.10.2020
+