Retour
cours des métaux

électrique VHU batteries

Les constructeurs veulent garder la main

Véhicules électriques

Posté par : Christophe Véron 13.09.2022

Paris.– Si beaucoup de constructeurs de véhicules diesel ou essence se soucient peu du devenir des VHU, ce ne sera certainement pas le cas pour les véhicules électriques. Et pour une évidence : les tensions sont réelles sur les disponibilités en métaux utilisés pour fabriquer les batteries. Carlos Tavares, le patron de Stellantis (ex-groupe PSA) ironisait il n’y a pas si longtemps, estimant parfaitement possible une pénurie en métaux spécifiques si tout le monde passait à l’électrique. Le fait est que le nickel, lithium et cobalt sont très demandés. Conscients des tensions à venir, les constructeurs pourraient bien décider de reprendre la main sur ‘leurs’ véhicules. Même s'ils ne leur appartiennent pas, puisqu'il reste encore une frange de la population...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Réemploi et recyclage

07.09.2022
+

Rendez-vous avec... Jean-Pierre Labonne, président de la branche VHU de Federec

30.05.2022
+

Espagne

22.02.2022
+
Compte Client