Retour
cours des métaux

précieux Covid recyclage

Performance solide pour Umicore

Posté par : Christophe Véron 30.10.2020 à 14h15

Le groupe belge Umicore s’attend à une « performance solide » cette année, malgré un contexte de marché « compliqué et sans précédent », indique le groupe spécialisé dans la technologie des matériaux et le recyclage. Il prévoit un EBIT (bénéfice avant intérêts et impôts) ajusté compris entre 465 et 490 millions d’euros pour l’année complète. Cet EBIT devrait être bien inférieur à celui de 2019 sur le segment Catalyse et le segment Technologies de l’énergie et de la surface, mais bien supérieur sur le segment Recyclage. A noter cependant que ces prévisions ont été établies en partant de l’hypothèse que la pandémie de Covid n’entraînera pas de nouvelles perturbations majeures dans les opérations, ni dans la demande du marché, en particulier en Europe et en Amérique du Nord.

Le 3ème trimestre 2020 a été marqué par une nette reprise de la production automobile, qui a renoué avec des niveaux quasi similaires à ceux de la même période en 2019, après avoir reculé de 35 % au 1er semestre, détaille Umicore. L’entreprise précise cependant qu’il est difficile de confirmer si le rythme de la reprise sera maintenu.

Au 3ème trimestre, les opérations de recyclage du groupe ont de leur côté continué de bénéficier de conditions commerciales favorables, et d’un environnement d’approvisionnement lui-aussi favorable. En outre, les prix des métaux précieux ont progressé, y compris ceux du rhodium qui ne peut pas bénéficier d’opérations de couverture faute de marché à terme suffisamment liquide.

Compte tenu de l’arrêt de maintenance de quatre semaines programmé dans l’unité Raffinage de métaux précieux, qui a eu lieu pendant l’été, ainsi que de la saisonnalité observée sur les marchés des bijoux et des métaux industriels, Umicore s’attend à ce que l’EBIT ajusté de sa branche Recyclage avoisine 320 millions d’euros en 2020. Pour la branche Catalyse, cet EBIT devrait être compris entre 130 et 140 millions. Il ne devrait pas dépasser 75 millions dans la branche Technologies de l’énergie et de la surface.

 

Publi-reportage / Presses cisailles

24.11.2020
+

Jean-Luc Petithuguenin, industriel de l'année 2020 !

05.11.2020
+

Aluminium : le lingot marque une pause

26.10.2020
+