Retour
cours des métaux

PIEC SRA réemploi

PIEC : les ventes décollent péniblement

Posté par : Christophe Véron 13.04.2021 à 15h35

L’association Sécurité et Réparation Automobile (SRA) vient de publier pour la première fois une étude portant sur le taux d’utilisation des pièces issues de l’économie circulaire en France. Le constat est pour le moins décevant puisque le réemploi n’a pesé qu’un petit 3 % des pièces remplacées en carrosserie en 2020.

Pour mémoire, depuis 2017, un décret stipule que les réparateurs et carrossiers ont l’obligation de proposer des pièces d’occasion, encore appelées ‘pièces issues de l’économie circulaire’ (PIEC). Dans le détail, l’étude menée par la SRA démontre que si le marché de la carrosserie s’est replié l’an dernier, les ventes de PIEC ont légèrement progressé. Elles ont donc concerné 3 % du total des pièces remplacées et réglées par les assureurs, contre 2,9 % en 2019 et 2,7 % les deux années précédentes.

 

Les vieilles ont la cote !

Une bonne nouvelle toutefois : le taux ressort à un niveau sensiblement plus élevé pour les véhicules âgés de 15 ans et plus, puisqu’il atteint 19,7 %. A l’inverse, cette part tombe à 8 % pour les voitures de 10 ans à 15 ans et chute à 3,7 % pour les véhicules de 8 à 10 ans. Selon l’association SRA, les cinq pièces les plus utilisées sont les portières et les ailes avant, ainsi que les capots. Et 66 % des portes avant remplacées sont issues du réemploi pour les véhicules de 15 ans et plus.

 

Déchets non dangereux : de nouvelles capacités de stockage dans le Var

15.09.2020
+