Retour
cours des métaux

cuivre blister Augusta

Recyclage de métaux

Aurubis investit aux Etats-Unis

Posté par : Christine Lairy 15.11.2021 à 12h55

Cela faisait plusieurs semaines qu’il entretenait assez savamment le suspense… Mercredi 10 novembre, après étude de différents scenarii, le groupe Aurubis a dévoilé qu’il avait finalement choisi les Etats-Unis pour continuer à développer ses capacités de recyclage, aujourd’hui estimées à un million de tonnes par an.

Le premier producteur de cuivre en Europe a donc indiqué qu’il injecterait autour de 300 millions d’euros dans la construction d’une usine de recyclage de déchets métalliques à Augusta, dans le Comté de Richmond, en Géorgie : les travaux doivent débuter à l’été 2022, avec une mise en service prévue au premier semestre 2024.

 

Un gisement estimé à 6 Mt

Baptisé ‘Aurubis Richmond USA’, le nouveau site devrait être capable de recycler jusqu’à 90.000 tonnes par an de déchets métalliques complexes, notamment des circuits imprimés, des câbles en cuivre et d’autres éléments contenant des métaux. Aurubis a estimé à 6 millions de tonnes environ le gisement nord-américain de ces matériaux recyclables contenant différents métaux — des matériaux qui, à présent, sont en grande partie retraités en Asie. Avec sa nouvelle usine, le groupe allemand entend relocaliser cette activité, et recycler sur le sol américain des matières qui sont aujourd’hui très utilisées dans la digitalisation, les énergies renouvelables, les véhicules électriques, etc.

Concrètement, Aurubis Richmond devrait être capable de produire chaque année 35.000 tonnes de blister (cuivre noir, à raffiner, ndlr). Les produits intermédiaires restants obtenus sur le site seront ou vendus directement sur le marché américain, ou transformés dans les affineries européennes du groupe, indique ce dernier dans un communiqué.

Dans le cadre de ce nouveau projet, Aurubis devrait créer une centaine d’emplois directs dans la région. A partir de l’exercice fiscal 2025/2026, où il devrait tourner à pleine capacité, ce site américain devrait contribuer à hauteur de 80 millions à l’EBITDA du groupe.

 

Déchets cuivreux : tensions sur la marchandise 'fraîche'

10.01.2022
+

Déchets cuivreux : stables, mais frileux

06.12.2021
+

Déchets cuivreux : gérer la sortie du statut de déchet

22.11.2021
+