Retour
cours des métaux

Icis McGeough étude

Collecte des bouteilles en PET : la route sera longue avant d'atteindre l'objectif des 90%

Posté par : Christophe Véron 19.01.2021 à 11h30

Qu’on se le dise : l’Europe a encore du pain sur la planche si elle veut atteindre l’objectif des 90 % de bouteilles plastiques collectées fixé par l’Union européenne pour 2030.

Selon une étude commandée par l’industrie européenne du PET sur la période avril-novembre 2020, des progrès ont bel et bien été réalisés, mais ceux-ci sont clairement menacés par des stratégies de collecte inadéquates et des niveaux de contamination élevés.

Le cabinet Icis, en charge de cette étude, précise que la zone a connu un taux de recyclage en hausse de 2 points en 2019, à 46 %.

 

Amélioration marginale

Pour Helen McGeough, analyste en charge de cette étude, « c’est une amélioration marginale (...) Le PET étant l’un des polymères les plus recyclables sur le marché, et l’infrastructure de recyclage étant plus mature que celle des autres polymères, la question demeure de savoir pourquoi il ne progresse pas vers des taux plus élevés (…) Cela reflète les problèmes plus larges auxquels le secteur est confronté en termes d’infrastructures de collecte et de tri, gérées principalement par les gouvernements nationaux qui n’ont pas investi dans des systèmes permettant de gérer la composition des déchets et qui, par conséquent, peuvent produire des produits recyclables de mauvaise qualité. Le secteur du recyclage hérite de matériaux dont les rendements sont en baisse alors que les utilisateurs finaux exigent une production de rPET (PET recyclé, ndlr) de qualité encore plus élevée ».

 

Un tiers des bouteilles PET ne sont pas collectées

Concernant les volumes, l’étude révèle qu’en 2019 ils ont atteint 2,2 millions de tonnes sur la zone considérée, soit 5 % de mieux qu’en 2018. Toutefois, le taux de collecte n’a progressé que de 1 %, à 64 %. En clair, un tiers des bouteilles en PET échappent à la collecte...

Plus inquiétant, si Icis reconnaît que dès 2018 l’industrie du recyclage s’est mise au diapason d’une explosion de la demande en rPET en augmentant de 11 % ses capacités de  recyclage, les disponibilités en bales incolores de la meilleure qualité n’ont pas été au rendez-vous. L’étude enfonce le clou en soulignant que la part des bales issues des systèmes de consignation a même enregistré un tassement à 31,6 % de l’offre totale, contre 33 % un an plus tôt.

Cerise sur le gâteau : le taux de contamination a augmenté, entraînant une chute du rendement moyen qui est passé de 71 % en 2018 à 69,5 % en 2019. Helen McGeough y voit la conséquence « de la réduction des exportations de déchets de PET vers la Chine et du refoulement d’autres marchés asiatiques (…) Ces matériaux de qualité généralement inférieure ont donc été absorbés dans le flux de déchets ménagers et contribuent à la réduction globale du rendement ».

 

L’usage de rPET progresse

Le seul constat qui laisse place à un peu d’optimisme réside dans le souci des marques à favoriser de plus en plus l’emploi du rPET. La part de ce dernier a ainsi atteint 32 % en 2019, soit 7 points de plus qu’en 2018. « Il reste des défis à relever, principalement en amont de la chaîne. Il s’agit notamment de l’amélioration de la collecte en termes de qualité et de quantité, de l’amélioration de la conception du recyclage et du tri pour réduire les taux de déchets, et de la croissance de l’offre de rPET de la plus haute qualité pour répondre à la demande effrénée des embouteilleurs », prévient Helen McGeough.

C’est dire que la route sera longue avant d’atteindre les objectifs fixés par l’Union européenne.

 

Edition : des progrès à faire dans l'utilisation de recyclé !

28.09.2020
+

Papiers-cartons : incontournables matières recyclées !

01.09.2020
+

Sortie du statut de déchet : l'UE en quête d'harmonisation

17.07.2020
+