Profession Recycleur

cours des métaux
23.02.2024 à 11h00

PCR : les indicateurs à surveiller en 2024

Paris.- Le marché mondial des papiers-cartons de récupération (PCR) a été secoué ces dernières années : forte reprise en 2021, effondrement au second semestre 2022… L’année 2023 a été marquée par des performances globalement...

Lire la suite

cours des métaux
cours des métaux
21.02.2024 à 12h00

Réduire les déchets alimentaires et textiles

Bruxelles.– Dans le cadre d’une révision de la directive-cadre relative aux déchets de l’UE, la Commission européenne souhaite réduire les déchets alimentaires et textiles. C’est en ce sens que la commission de l’Environnement a...

Lire la suite

cours des métaux
20.02.2024 à 15h00

REP Bâtiment : son avenir se joue en 2024

Paris.– Cela fait six mois que la filière REP (responsabilité élargie du producteur) PMCB (produits et matériaux de construction du bâtiment) a réellement été lancée en France, après plusieurs reports. L’occasion de proposer un...

Lire la suite

cours des métaux
19.02.2024 à 16h00 Par Martine Chartier

Profession : ferrailleuse

Rendez-vous avec... Laura Poncelet, co-gérante Poncelet Recyclage

Laura Poncelet, c’est full energy ! La jeune femme n’a pas précisément le profil classique du recycleur, mais comme nombre de ses consœurs, elle déménage ! Ferrailleuse, le mot tout comme le métier ne lui font pas peur et elle...

Lire la suite

cours des métaux
16.02.2024 à 12h00

Conditions de travail en plasturgie

Economie circulaire

Paris.– Un article paru dans la revue Travail & Sécurité (éditée par l’INRS) s’intéresse à l’impact, pour les travailleurs, des transformations qui s’opèrent dans une filière plasturgie qui « réinvente ses modèles et...

Lire la suite

cours des métaux
15.02.2024 à 15h00 Par Martine Chartier

Une très forte adaptabilité

Rendez-vous avec... Kevin Cornec, président société Cornec

Dans la famille Cornec, je demande Kevin. Il représente la quatrième génération d’une entreprise lancée par l’arrière grand-père. Celui-ci, comme nombre de récupérateurs, collectait des peaux de lapins, des chiffons et des vieux...

Lire la suite

cours des métaux
15.02.2024 à 15h00

Les défis de 2023 reconduits en 2024

Paris.- Le premier rapport trimestriel du BIR (Bureau International du Recyclage) en 2024 fait état des difficultés rencontrées en 2023 et des perspectives pour le marché des papiers récupérés. Jean-Luc Petithuguenin, directeur général...

Lire la suite

cours des métaux
14.02.2024 à 12h30

Lancement de la construction de Tricea

Torcy.– Le centre de tri de Torcy (Seine-et-Marne) fait l’objet d’un projet de rénovation et d’agrandissement. Baptisé Tricea, le nouveau centre de tri des déchets ménagers recyclables sera opérationnel en septembre. D’une...

Lire la suite

cours des métaux
14.02.2024 à 12h30

Ouverture d’un nouveau site Chimirec

Bouvesse-Quirieu (38).– Un nouveau site du groupe Chimirec, rattaché à la filiale Chimirec Centre-Est, a été installé en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ce site accompagnera le développement de l’activité de collecte et de recyclage...

Lire la suite

cours des métaux
13.02.2024 à 16h15 Par Martine Chartier

Nouvelle mandature

Federec

Paris.– Nouveau mandat pour François Excoffier à la présidence de Federec. Il a laissé planer l’incertitude jusqu’au dernier moment, mais sans doute est-il difficile de trouver un relayeur... même l’année des J.O !  Le...

Lire la suite

cours des métaux
13.02.2024 à 16h15

Priorités de Federec pour 2024-2027

Excoffier 2 : le président combattant

Paris.– François Excoffier, président de la fédération des entreprises du recyclage depuis octobre 2020, entame un nouveau mandat (voir article en p.5). Sur la période 2024-2027, Federec prévoit de mettre l’accent sur...

Lire la suite

cours des métaux
12.02.2024 à 16h45 Par Martine Chartier

Une fonderie « bas carbone »

Rendez-vous avec... Sébastien Pousson, directeur achats et environnement Coralium

Le groupe Liébot, spécialiste de la fabrication de menuiseries en aluminium, lance un projet de fonderie aluminium. La nouvelle va intéresser le monde du recyclage des non ferreux, sans aucun doute. C’est à Sainte-Hermine, en Vendée, le...

Lire la suite

cours des métaux
06.02.2024 à 12h00 Par Juliette Ulmann

Les conclusions du rapport de la Cour des comptes

Gestion des risques liés aux ICPE dans le domaine industriel

Paris.– La Cour des comptes a publié, début février, un rapport sur la gestion des risques liés aux installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) dans le domaine industriel*. Cette enquête intervient plus de deux...

Lire la suite

cours des métaux
01.02.2024 à 15h30 Par Martine Chartier

A l’affût de nouvelles techniques

Rendez-vous avec... Philippe Lorban, pdg de Lorban TP

Lorsque Philippe Lorban rejoint en 1976 l’entreprise de travaux publics que son père Robert a créée quatre ans plus tôt, il est loin d’imaginer ce qu’elle deviendra quelque 50 ans plus tard. De la petite dizaine de compagnons des...

Lire la suite

cours des métaux
31.01.2024 à 15h00 Par Juliette Ulmann

L’Ademe relance ORMAT

Appel à projets

Paris.– Le premier appel à projets ORMAT (objectif recyclage matières) a été lancé par l’Ademe en 2023. Financé par le fonds économie circulaire, il visait à soutenir la production et la réincorporation de six matières premières de...

Lire la suite

cours des métaux
29.01.2024 à 17h15

Vers une explosion de la méthanisation ?

Biodéchets

Paris.– 2024 sera-t-elle l’année du biodéchet ? Depuis le 1er janvier, en vertu de la loi Agec, les collectivités doivent mettre des solutions de collecte des biodéchets à disposition de leurs administrés, et les professionnels doivent...

Lire la suite

cours des métaux
24.01.2024 à 12h00 Par Martine Chartier

L’importance du cycle de vie

Rendez-vous avec... Christian Traisnel, consultant et ancien directeur de Team2

Au début de l’histoire de Team2, le pôle de compétitivité national dédié à l’économie circulaire et au recyclage, nous retrouvons son initiateur Christian Traisnel. À la sortie de l’ICAM Lille (Institut Catholique d'Arts et...

Lire la suite

cours des métaux
24.01.2024 à 11h30 Par Juliette Ulmann

Clôture du programme ABCD

Economie circulaire dans le secteur du bâtiment

La première édition du programme intitulé Accélérateur du Bâtiment Circulaire et Durable (ABCD) a pris fin. Les Canaux, Suez et Valdelia, créateurs et porteurs de ce projet d’accompagnement, souhaitent « inscrire le secteur du...

Lire la suite

cours des métaux
23.01.2024 à 17h00 Par Juliette Ulmann

Les bacs jaunes changeront-ils de main ?

Gestion des emballages ménagers

Paris.– Il y a du nouveau du côté des REP et des éco-organismes. France Stratégie, service de l’administration publique rattaché au Premier ministre et créé en 2013, évalue les politiques publiques à la demande du gouvernement. A ce...

Lire la suite

cours des métaux
18.01.2024 à 13h00 Par Martine Chartier

Du bureau au terrain

Rendez-vous avec... Vladirmir Roy, directeur commercial NPPM

Il existe bien des chemins pour nous conduire d’un point a à un point b, d’un secteur professionnel à un autre. Une fois ses études terminées et son Master marketing en poche en 1997, Vladimir Roy s’est mis en quête d’un emploi. Et...

Lire la suite

cours des métaux
18.01.2024 à 13h00

Déchets sauvages : le point sur les sanctions

Paris.– La sénatrice centriste Catherine Morin-Desailly (Seine-Maritime) a interrogé le ministère de la Justice sur l’évolution des sanctions encourues par les auteurs de dépôts sauvages. « De nombreux élus sont désemparés face...

Lire la suite

cours des métaux
17.01.2024 à 15h30

La réponse anti-fraude d’Aurubis

Hambourg.– Victime d’un vol d’ampleur dont le préjudice est estimé à 185 millions d’euros, le numéro un de la production de cuivre en Europe a annoncé une série de nouvelles mesures de sécurité. « Nous allons instaurer...

Lire la suite

cours des métaux
17.01.2024 à 15h30 Par Juliette Ulmann

Unikalo rachète Circouleur

Peinture recyclée

Mérignac.– Unikalo, fabricant de peintures en bâtiment pour professionnels, a racheté la start-up française Circouleur, spécialiste de la réutilisation des peintures.            ...

Lire la suite

cours des métaux
12.01.2024 à 11h00 Par Juliette Ulmann

Incertitude pour 2024

Washington.– Après une année 2023 marquée par la chute des prix comme de la demande en plastique recyclé, les recycleurs américains de plastique sont inquiets pour 2024. L’ennemi principal du plastique recyclé, c’est la matière...

Lire la suite

cours des métaux
11.01.2024 à 16h00 Par Juliette Ulmann

La Roumanie épinglée par la CJUE

Décharges non autorisées

Bucarest.– Selon un communiqué paru le 14 décembre dernier, la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) a imposé des sanctions financières à la Roumanie pour « n’avoir pas fermé des décharges non...

Lire la suite

cours des métaux
10.01.2024 à 15h15 Par Juliette Ulmann

Valdelia réagréé pour 6 ans

Eco-organismes

L’agrément de Valdelia pour la gestion des déchets d’éléments d’ameublement (REP DEA) a été renouvelé pour une durée de six ans. Au programme, pour la période 2024-2030 : renforcer l’offre de services auprès des professionnels...

Lire la suite

cours des métaux
09.01.2024 à 10h00 Par Juliette Ulmann

Federec conteste la REP VHU

Paris.– La fédération des recycleurs, jugeant n’avoir pas été entendue par les pouvoirs publics, a déposé un recours en annulation contre l’arrêté du 20 novembre 2023, qui établit les obligations des éco-organismes, systèmes...

Lire la suite

cours des métaux
21.12.2023 à 12h00 Par Martine Chartier

Servir l’intérêt général

Rendez-vous avec... Jean-François Carenco, président délégué de Federec

D’aucuns peuvent s’étonner de  l’arrivée, au sein de la fédération des entreprises du recyclage, de ce grand commis de l’État. François Excoffier et le bureau exécutif de la fédération comptent sur ce « grand serviteur de...

Lire la suite

cours des métaux
20.12.2023 à 11h00 Par Juliette Ulmann

Dionymer : du PHA issu de déchets

Bordeaux.– La jeune pousse Dionymer vient de lever 1,5 million d’euros afin de construire un pilote industriel et de commencer à commercialiser son produit, à savoir un bioplastique de la famille des polyhydroxyalcanoates...

Lire la suite

cours des métaux
18.12.2023 à 15h00 Par Juliette Ulmann

La centrale Novasteam, un projet de Suez et Humens

Combustibles solides de récupération (CSR)

Laneuveville-devant-Nancy.– Suez et Humens, entreprise française de chimie minérale, ont annoncé la construction d’une centrale de production d’énergie qui utilisera des combustibles solides de récupération (CSR). D’une capacité de...

Lire la suite

cours des métaux
12.12.2023 à 16h15 Par Martine Chartier

L’avènement des CSR

Rendez-vous avec... Jean-Pierre Luthringer, président de la filière Valordec Federec

Valordec, comme valorisation des déchets : la filière est longtemps restée dans l’ombre des entreprises du recyclage. Son ciel s’est éclairci ces dernières années. ...

Lire la suite

cours des métaux
04.12.2023 à 15h00 Par Juliette Ulmann

Mise en service des pilotes d’Orano

Bessines-sur-Gartempe.– Deux ans après l’annonce du projet, les deux pilotes industriels d’Orano ont été mis en service. Hébergés au Centre d’innovation en métallurgie extractive (CIME) du groupe, ces deux pilotes sont le théâtre...

Lire la suite

cours des métaux
29.11.2023 à 14h30 Par Christophe Véron

Sims UK Metal bientôt cédé ?

Londres/Melbourne.– La nouvelle est d’importance et retiendra sans nul doute l’attention de nombreuses ETI européennes du secteur du recyclage : l’Australien Sims envisage de se séparer de ses activités au Royaume-Uni, après avoir...

Lire la suite

cours des métaux
29.11.2023 à 14h30 Par Juliette Ulmann

Le PPWR adopté par le Parlement

Emballages et déchets d'emballages

Bruxelles.– Adopté : 426 voix pour, 125 contre et 75 absentions, le rapport sur le projet de règlement portant sur les emballages et déchets d’emballages a passé l’étape du vote par les eurodéputés. Il reste à engager des...

Lire la suite

cours des métaux
28.11.2023 à 12h50

Un marché de plus en plus concurrentiel

Economie sociale et solidaire (ESS)

Rennes.– Pascal Glémain, maître de conférences à l’université Rennes 2, spécialiste de l’économie sociale et solidaire (ESS) et du management de la soutenabilité, publie dans The Conversationalist une analyse des évolutions du...

Lire la suite

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171

20/02/2024 - L’usine de Carbios avance

+

Carbios a confié à De Smet Engineers & Contractors la gestion de projet et l’ingénierie de détail (y compris l’assistance à l’approvisionnement et la gestion des partenaires) de sa première usine française, qui verra le jour à Longlaville en 2025. Cette première usine commerciale utilisera la solution de dépolymérisation enzymatiques des déchets PET développée par Carbios. L’usine aura une capacité de traitement de 50.000 tonnes de déchets PET post-consommation par an. Les permis de construire et d’exploitation ont été obtenus en octobre 2023 et le terrain a officiellement été acquis le 14 février dernier. Le site clermontois de Carbios a par ailleurs reçu la visite du ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, le vendredi 16 février, a l’occasion d’un déplacement sur le thème de l’industrie verte et de l’économie circulaire.

 

21/02/2024 - Pollution aux PCB en Belgique

+

Au mois de janvier (n°1484, page 2), nous avons relayé une enquête de la RTBF sur la pollution aux PCB (PolyChloroBiphényles) en Belgique. Cette semaine, nous mentionnons en page 2 les conséquences financières des vols de métaux sur les voies ferroviaires. Les deux peuvent se combiner : mardi 6 février, le vol de cuivre dans 4 transformateurs du réseau ferroviaire belge a conduit au déversement de 17.000 litres d’huiles contaminées aux PCB dans la rivière Mellier. Interdits depuis 1987 en France, les PCB ont été utilisés entre 1930 et 2000 comme huile de refroidissement des transformateurs et condensateurs électriques, rappelle l’association Robin des Bois, qui milite pour la protection de l’environnement. La rivière Mellier étant un sous-affluent de la Semois, qui se jette dans la Meuse en France, la contamination traverse les frontières. Le ministre wallon de la Pêche a interdit la pratique dans la Mellier jusqu’au 1er juin. Robin des Bois invite la préfecture des Ardennes à faire de même et demande à ce que la France organise un suivi européen en saisissant la Commission internationale de la Meuse (qui regroupe Allemagne, Belgique, Luxembourg et Pays-Bas).

 

20/02/2024 - Emmanuel Katrakis rejoint Galloo

+

L’actuel secrétaire général d’EuRIC, Emmanuel Katrakis, passera le relais à Julia Blees fin mars. Il rejoindra le recycleur de métaux Galloo dès le mois de mai. Olivier François, président d’EuRIC, s’en est réjoui en ces termes : « Nous sommes heureux que notre collaboration soit utile à l’ensemble de l’industrie du recyclage en permettant de garder ce talent dans notre secteur, qui en a bien besoin pour faire face au tsunami réglementaire que nous traversons ».

 

19/02/2024 - 3 AMI pour développer l’économie circulaire

+

La Région Hauts-de-France lance trois AMI (appel à manifestation d’intérêt) afin de dynamiser l’économie circulaire. Ils concernent notamment les acteurs du domaine de la batterie, de la valorisation du CO2 et du bâtiment. Le premier AMI s’inscrit dans le cadre de la création d’une « vallée de la batterie » dans le Nord, avec l’installation de plusieurs gigafactories dans la région. L’appel invite différents acteurs du territoire à échanger sur l’usage durable, le réemploi et l’écoconception des batteries, ainsi que leur fin de vie. Un deuxième AMI vise à développer la valorisation du CO2 : « entreprises, associations ou collectivités sont invitées à échanger autour des enjeux de la valorisation du CO2 », avec pour objectif d’aboutir à la création « d’éco-procédés innovants, de nouvelles boucles de valeur ou d’opportunités d’usage grâce au partage de connaissances ». Enfin, le dernier AMI porte sur le secteur du bâtiment. Les projets sélectionnés seront ceux conçus pour augmenter le recyclage et l’innovation « dans les domaines dans lesquels les matières pourraient manquer », mais aussi industrialiser le réemploi et optimiser les ressources. Pour en savoir plus (notes de cadrage, candidature), consultez le site de la Région Hauts-de-France.

 

 

14/02/2024 - Greyparrot annonce un partenariat majeur

+

La start-up britannique Greyparrot, qui utilise l’IA pour le tri des déchets, a conclu un partenariat avec Bollegraaf. Le géant néerlandais du recyclage, fabricant d’installations de récupération des matériaux et de systèmes de recyclage « clé en main » transfère ses propres activités d’IA à Greyparrot. A cela s’ajoute un investissement cash de 12,8 millions d’euros, qui octroie à Bollengraaf une participation non majoritaire et sans contrôle dans la start-up britannique. « Bollegraaf est l’un des plus grands constructeurs d’usines au monde et nous sommes actuellement le principal acteur de l’analyse des déchets par l’IA. En combinant nos forces, nous passons à l’échelle supérieure afin de numériser le secteur des déchets », a déclaré Mikela Druckman, co-fondatrice et CEO de Greyparrot.

14/02/2024 - Veolia mise sur le solaire dans ses ISDND

+

40 projets en cours, 300 MW d’énergie renouvelable, 400 hectares de panneaux photovoltaïques… Voici, en quelques chiffres, l’étendue des ambitions de Veolia en ce qui concerne l’autonomie énergétique de ses installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND). La plupart des ISDND de Veolia produisent déjà du biogaz ou du biométhane. Pour développer son autonomie énergétique, le groupe vise l’installation de parcs solaires opérationnels dès 2027. « Face à la demande croissante d’énergie propre et renouvelable, la nécessité d’identifier et d’affecter des terrains appropriés pour l’installation de parcs solaires devient de plus en plus pressante ». Estelle Brachlianoff, directrice générale de Veolia, ne manque pas de souligner, en plus de la difficulté à trouver des terrains adéquats, « la complexité des procédures d’obtention des autorisations foncières ». D’où une opérationnalité attendue d’ici 3 à 4 ans, « mais nous pourrions aller plus vite en levant les obstacles administratifs et en fluidifiant les procédures », souligne la dg de Veolia.

14/02/2024 - Jeux olympiques, Coca-Cola et déchets

+

La sénatrice Marta de Cidrac (Les Républicains) a interrogé la ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse, des sports et des Jeux olympiques et paralympiques, au sujet de la légitimité de Coca-Cola en tant que sponsor des J.O. « Plusieurs ONG qualifient Coca-Cola de leader de la pollution plastique dans le monde, la firme produisant 7,2 % des déchets plastiques mondiaux. En 2019, le groupe américain avait franchi la barre symbolique des 3 millions de tonnes de plastique mises sur le marché - un chiffre en hausse en 2021 et 2022, loin des objectifs que la marque s’est fixée, à savoir réduire de 20 % sa production ». Fin janvier, le ministère concerné a répondu à cette question (posée en octobre 2023) en se concentrant principalement sur la thématique de la santé publique, également soulevée par la sénatrice. Au sujet de la protection environnementale, le ministère souligne que les J.O. de Paris émettront deux fois moins de CO2 que les précédentes éditions et que la consommation de plastique à usage unique sera réduite de moitié par rapport à l’édition de Londres 2012 (notamment via l’utilisation de gobelets consignés). Il rappelle, et c’est évidemment l’argument qui pèse le plus lourd, que Coca-Cola est « un sponsor de longue date du Comité International Olympique » et que son soutien financier (450 millions d’euros) est « indispensable à l’équilibre du budget des Jeux olympiques et paralympiques 2024 ».

 

14/02/2024 - Burban Palettes et AER Recyclage fusionnent

+

Ormes.– Un an après le rachat d’AER Recyclage par Urban Palettes, les deux sociétés fusionnent pour « simplifier l’organisation et unifier tous les logiciels internes ». Selon le groupe Burban Palettes, cette fusion est une « preuve de la réussite » de l’acquisition. Depuis 2010, AER Recyclage est spécialisé dans l’achat, la réparation et la vente de palettes. L’entreprise dispose de 25.000 m2 de stockage sur 5 dépôts (Rennes, Nantes, Angers, Le Mans et Tours). Burban Palettes dispose au total de 30 sites en France et fête ses 35 ans en 2024. Avec 650 salariés, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros en 2021 et vendu 15 millions de palettes en 2022 (+8 % par an), dont 10 % de palettes neuves. Chaque année, le groupe valorise 45.000 tonnes de bois.

06/02/2024 - Or et argent recyclés pour Pandora

+

Le bijoutier Pandora change ses habitudes d'approvisionnement : dès 2025, l'enseigne utilisera exclusivement de l'or et de l'argent recyclés, ce qui lui permettra d'économiser l'émission de 58.000 tonnes de carbone. 

31/01/2024 - Inde : de grandes ambitions pour l'acier vert

+

A l’occasion de la 11è conférence indienne sur le recyclage des matériaux (IRMC), qui se tenait à Calcutta fin janvier, le ministre indien de l’acier a annoncé que, d’ici 25 ans, les ferrailles représenteraient 50 % des matières premières utilisées dans la production nationale d’acier. Actuellement, le pourcentage tourne plutôt autour des 30-35 %. Selon Scindia, 25 millions de tonnes de ferrailles sont produites chaque année en Inde et 5 millions de tonnes sont importées.

 

31/01/2024 - Un deuxième four pour le site de Lasse

+

L’unité de valorisation énergétique (UVE) de Lasse (Maine-et-Loire) fait l’objet d’un projet de rénovation à 115 millions d’euros : l’ajout d’une nouvelle ligne de four, en 2028, pour traiter 80.000 à 90.000 tonnes supplémentaires par an. La capacité actuelle de l’UVE de Lasse est de 120.000 tonnes par an. Construite en 2006, l’usine est exploitée par une filiale de Veolia, la Saved (Société Anjou Valorisation Energie Déchets). Elle fonctionne déjà à pleine capacité or Angers Loire Métropole, Tours Métropole et Sablé-sur-Sarthe veulent fournir davantage de déchets à cette UVE surnommée La Salamandre. Le projet sera présenté en amont du conseil communautaire d’Angers Loire Métropole. La délégation de service public (DSP) accordée par le Sivert (syndicat intercommunal) prendra fin au 1er mars 2026, aussi le projet doit-il être accompagné d’un renouvellement de DSP.

24/01/2024 - L’équipe du BIR s’étoffe

+

Le Bureau of International Recycling (BIR) accueille un nouveau membre dans son équipe de lobbying : Frederico Zanotti. De double nationalité italienne et saint-marinaise, Frederico Zanotti a exercé quatre ans dans les domaines du commerce international, des marchés de l’énergie et de la diplomatie. Il a notamment était chargé, pour le compte d’un fournisseur chinois de matières premières essentielles à l’industrie de l’aluminium, de développer les activités d’exportation de l’entreprise en Europe et au Moyen-Orient.

       

24/01/2024 - Premier centre de surtri inauguré

+

Fruit d’une collaboration entre Citeo et Bourgogne Recyclage, le premier centre de surtri des emballages plastiques a été inauguré le 19 janvier dernier à Ruffey-lès-Beaune (21). Sept catégories de plastique sont triées sur ce site unique en son genre, d’une capacité de 30.000 t/an. Deux centres du même type doivent ouvrir au cours de l’année, pour atteindre l’objectif de Citeo, soit 70.000 t/an d’emballages en plastique surtriés.

 

24/01/2024 - Une nouvelle directrice financière pour Suez

+

Kathleen Wantz-O’Rourke a été nommée au poste de directrice financière du groupe Suez. Elle prendra ses fonctions le 15 mars prochain. Depuis juin 2021, Kathleen Wantz-O’Rourke était directrice financière pour l’équipementier automobile Plastic Omnium.

 

23/01/2024 - Valorauto comme système individuel pour Stellantis

+

Valorauto, le service de recyclage créé par Stellantis et Galloo, a vu le jour fin 2023. Stellantis envisagerait de demander l’agrément de Valorauto, dans le cadre de la REP VHU (véhicules hors d’usage), en tant que système individuel.

 

22/01/2024 - Manuel Burnand, dg de Federec, rejoint Team2

+

Le comité scientifique du pôle de compétitivité national dédié à l’économie circulaire et au recyclage, Team2, accueille un nouveau membre dans son équipe : Manuel Burnand, directeur général de Federec. « Ce pôle est à l’avant-garde de nos sujets d’innovation dans le domaine du recyclage et de l’intégration des matériaux recyclés. C’est un lieu utile de dialogue et de participation à la performance de la filière française du recyclage », a-t-il commenté.

 

17/01/2024 - Azura et Suez au Maroc

+

Le groupe agroalimentaire Azura et Suez ont signé, début janvier, deux contrats d’exploitation. Deux plateformes de valorisation des déchets organiques produits par Azura verront le jour, à Agadir et à Dakhla. Elles produiront 42.000 tonnes de compost et 43.000 tonnes de CSR (combustible solide de récupération) semi-fini par an. A terme, ces deux plateformes pourront traiter 116.000 tonnes de déchets organiques par an.

 

17/01/2024 - Réemploi et réutilisation : les priorités d’Ecomaison

+

Ecomaison, dont l’agrément a été renouvelé pour la période 2024-2029, fait du réemploi et de la réutilisation ses priorités. L’éco-organisme prévoit de soutenir les activités de collecte, de tri et de réemploi des éléments d’ameublement à hauteur de 19,6 millions d’euros. Ce soutien, destiné aux acteurs de l’économie sociale et circulaire (ESS), comprend 16 millions d’euros attribués au réemploi solidaire, et 3,6 millions d’euros réservés à des appels à manifestation d’intérêt en faveur d’actions de collecte, de tri et de réemploi. Dès 2024, Ecomaison souhaite que 141.000 tonnes/an de mobiliers usagés soient redirigés vers les acteurs de l’ESS.

 

17/01/2024 - Plus de 6.000 tonnes de piles et batteries collectées en 2023

+

L’éco-organisme Screlec annonce des résultats de collecte en hausse pour 2023. Plus de 6.000 tonnes de piles et de batteries portables ont été récoltées. L’augmentation de la collecte se situe à différents niveaux : +23 % pour les  30.000 points de collecte Batribox, +18 % via les partenaires professionnels de la collecte et déchets et +48 % via la filière DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques). De nombreuses opérations de collecte évènementielle (avec le Téléthon, Lidl, le SYBERT, le SMITOM, les Métropoles de Bordeaux ou de Montpellier…) ont été réalisées cette année.

 

17/01/2024 - Biodéchets : la Corée du Sud a une longueur d’avance

+

Selon un reportage réalisé par France 24, la Corée du Sud est la championne du recyclage des biodéchets. Une longueur d’avance qui est tout sauf fortuite : voilà 20 ans que le pays s’est lancé dans le recyclage des biodéchets. Sur les 5 millions de tonnes jetées chaque année, la quasi-totalité est recyclée. Les déchets alimentaires des sud-coréens servent par exemple à produire de la nourriture pour animaux. En France, on estime que 14 % des déchets alimentaires sont recyclés, et la mise à disposition d’une solution de tri à la source vient seulement d’entrer en vigueur.

 

16/01/2024 - Battri : ouverture d’une usine à Arras cet été

+

La start-up française Battri a annoncé  l’ouverture, à l’été 2024, d’une usine de recyclage des batteries lithium-ion. Située à Saint-Laurent-Blangy, près d’Arras, sa capacité de traitement débutera à 15.000 tonnes. A terme, la capacité sera portée à 30.000 tonnes/an, soit le double. Battri, qui a récemment bouclé une levée de fonds de 10 millions d’euros, est une entreprise spécialisée dans le pré-traitement de batteries en fin de vie et la production de black mass, cette poudre noire obtenue par le broyage des batteries.

 

16/01/2024 - Paprec, nouvel actionnaire d’Helvetia Environnement

+

Paprec, qui fêtera ses 30 ans cette année, est devenu actionnaire minoritaire  d’Helvetia Environnement, leader suisse de la collecte et du traitement des déchets. La majorité du capital est toujours détenue par les investisseurs suisses historiques. Présent sur 22 sites et fort de 450 collaborateurs, Helvetia collecte 350.000 tonnes de déchets par an. Vincent Chapel, qui dirigeait l’entreprise, a déclaré qu’il « était temps de se rapprocher d’un groupe innovant et doté d’une dimension internationale pour accélérer le développement d’Helvetia Environnement ». Jean-Luc Petithugenin, président de Paprec International, a quant à lui indiqué que le développement d’Helvetia serait l’occasion idéale de « faire de la Suisse un pionnier exemplaire de l’économie circulaire en Europe ».

 

09/01/2024 - Une nouvelle usine pour Trinseo

Recyclage chimique
+

Au nord de l’Italie, Trinseo a inauguré une usine de recyclage chimique du polyméthacrylate de méthyle (PPMA) par dépolymérisation. Mise en service prévue au cours du premier trimestre 2024 pour ce démonstrateur qui doit produire un matériau d’une qualité similaire au PPMA vierge.

09/01/2024 - Un partenariat à trois

Emballages en verre
+

Verallia France, Veolia et la Maison Hennessy s’associent pour favoriser, en Charente, la circularité des emballages en verre. A Cognac, où la Maison Hennesy produit des spiritueux du même nom, les trois partenaires s’attacheront à recycler, valoriser et réutiliser les rebuts de verre pour fabriquer de nouveaux emballages. Le site Everglass (filiale de Verallia), situé à Châteaubernard, recevra désormais les chutes de production de verre extra blanc en provenance des lignes d’embouteillage de la Maison Hennesy. Ce projet contribue à l’atteinte de l’un des objectifs de Verallia, à savoir intégrer 66 % de calcin externe dans ses productions d’ici à 2030. A la clé, pour le fabricant de cognac, une décarbonation de ses emballages et une augmentation de la part de recyclé dans ceux-ci. La collecte des rebuts sera assurée par Veolia.

09/01/2024 - Redwood Materials s’étend en Europe

+

Redux Recycling, le leader européen du recyclage des batteries au lithium-ion, a été racheté par l’Américain Redwood Materials. L’entreprise avait annoncé, fin 2021, sa volonté de se développer en Europe. L’Europe est un terrain particulièrement propice car le marché des véhicules électriques (VE) s’y développe à vitesse grand V, grâce au soutien des gouvernements. L’usine allemande acquise par Redwood Materials dispose d’une capacité de traitement annuelle de 10.000 tonnes. Ses équipements lui permettent de recycler des batteries de véhicules électriques et de vélos électriques, mais aussi des téléphones, des ordinateurs portables ou des systèmes d’accumulation électrique. Elle est située proche du Port-Brême, port incontournable en ce qui concerne les véhicules. Les 70 membres de l’équipe de Redux rejoignent donc Redwood, dont l’objectif est de rendre les VE plus durables.

20/12/2023 - Purple Alternative signe avec le groupe Colas

+

Purple Alternative propose une solution de valorisation des déchets plastiques non recyclables en une « dalle perméable permettant d’aménager des espaces urbains, comme des voies de circulation ou des parkings ». Particularité de cette dalle, sa perméabilité, qui laisse l’eau de pluie s’infiltrer dans les sols. Plus de 4.000 m2 de dalles perméables ont déjà été installées, soit environ 100 tonnes de déchets plastiques non recyclés. La start-up belfortaine a signé un accord (non exclusif) avec le groupe Colas, filiale de Bouygues, pour intégrer cette technologie sur les chantiers du groupe. Les deux entreprises collaboreront sur des projets expérimentaux de recyclage et sur la conception, la fabrication et la commercialisation de matériaux innovants.

20/12/2023 - Citeo et la Civis sur le coup

+

A La Réunion, la Civis (communauté intercommunale des Villes solidaires) et Citeo, l’éco-organisme en charge des emballages ménagers, ont signé une lettre d’intention pour s’engager dans la lutte contre les déchets abandonnés. Sur l’île, l’extension des consignes de tri n’est pas encore effective, elle est prévue pour 2026. Citeo, qui a récemment déployé une campagne de sensibilisation, propose des contenus adaptés aux spécificités du territoire. Objectif : augmenter les performances ainsi que la qualité du tri (deux tiers des Réunionnais font plus de 25 % d’erreurs de tri). Désignée comme représentante de ses communes membres, la Civis sera chargée de coordonner des opérations de nettoyage des déchets abandonnés. Début 2024, un plan d’action sera élaboré avec les communes membres de la Civis afin de cartographier les « zones d’accumulation et/ou de production préférentielle de déchets abandonnés », de sensibiliser la population au geste de tri et d’installer ou d’améliorer les dispositifs de collecte hors foyer.

20/12/2023 - Pneus et batteries : vers une boucle vertueuse ?

+

La start-up chilienne T-phite s’inscrit dans un cercle vertueux en recyclant des pneus usagés pour fournir une matière première recyclée qui servira à fabriquer des batteries de voitures électriques. Le slogan de la jeune pousse ? « Tires that never get tired », qu’on pourrait traduire par « des pneus jamais crevés ». Au programme, la pyrolyse de pneus en fin de vie, afin d’en extraire le noir de carbone et le graphite que celui-ci contient. Il peut ensuite être réutilisé dans des batteries neuves, où il sert à conduire l’électricité. L’électrification du parc automobile a fait exploser la demande en graphite, un minerai qui provient à 90 % de Chine. Sa version synthétique intéresse de nombreuses entreprises qui souhaitent se détourner du monopole chinois. Le recyclage est une autre option pour équiper les voitures de demain.

20/12/2023 - Carrefour lance son propre système de consigne

+

L’enseigne de distribution Carrefour déploie un programme de consigne pour réemploi d’emballages en verre, en partenariat avec Coca-Cola, Badoit, Evian et Gallia. 150 magasins Carrefour City parisiens feront partie du dispositif. Objectif pour le groupe : « démocratiser l’usage des emballages réutilisables » et montrer que la consigne est un modèle rentable. Les cinq références proposées, en format 33 cl ou 1 litre, seront consignées pour 10 et 20 centimes respectivement. Une fois retournées en magasin, elles feront un arrêt sur une plate-forme logistique de Carrefour en Essonne puis seront restituées aux marques partenaires pour être lavées et reremplies. Selon l’Ademe, le réemploi d’une bouteille de verre économise jusqu’à 51 % d’eau, 76 % de CO2 et 79 % d’énergie.

20/12/2023 - Rachat de F&R Cawley

+

Suez Recycling and Recovery UK a annoncé le rachat de F&R Cawley, société indépendante spécialisée dans le recyclage et le traitement des déchets. Il s’agit de la deuxième acquisition britannique du groupe, en douze  mois, sur l’un des principaux marchés européens pour le traitement des déchets. Suez a pour ambition de réaliser 40 % de son chiffre d’affaires à l’international d’ici 2027. Outre le renforcement de sa présence au nord de Londres, cette acquisition permet à Suez d’étoffer son offre de recyclage des batteries lithium. Sabrina Soussan, présidente directrice générale de Suez, a déclaré : « Cette deuxième acquisition, dès la première année du retour de Suez sur le marché britannique, démontre notre capacité à investir sur nos segments de croissance stratégiques ».

06/12/2023 - Nouveau centre de tri à Dunkerque

+

Un nouveau centre de tri va voir le jour à Dunkerque, en 2026, pour remplacer celui arrêté en 2020 à Petite-Synthe. Le projet, porté par la Communauté urbaine de Dunkerque, représente un investissement de plus de 45 millions d’euros. A terme, le centre traitera 33.000 tonnes de déchets par an. Au programme, des équipements modernes : robots, intelligence artificielle… Les déchets seront en partie acheminés par voie fluviale. La construction du centre a été confiée au groupe Alfyma. Le début des travaux est prévu pour janvier 2024.

 

06/12/2023 - Aktid rachète Italproget

+

Bien connu des professionnels du recyclage, Aktid (140 salariés, 80M€ de chiffre d’affaires), qui avait ouvert son capital l’été dernier, vient de réaliser sa première acquisition. Le spécialiste de la conception et de la réalisation d’installations de tri et de valorisation des déchets vient en effet d’annoncer l’acquisition d’Italproget (60 salariés, 20M€ de chiffre d’affaires.), l’un de ses sous-traitants italiens. Les deux entreprises se connaissent bien puisqu’elles travaillent ensemble depuis une vingtaine d’années. Italproget va conserver son métier de constructeur de matériels, notamment pour le traitement des déchets. De son côté, Aktid Italia va intégrer la partie ingénierie de la société et accélérer le développement de solutions de tri de déchets clé en main pour le marché transalpin, avec pour objectif de devenir un acteur de premier plan.

 

06/12/2023 - Un nouveau site Paprec

+

A l’arrêt depuis deux ans, l’ancien site automobile Benteler, à Migennes (Yonne), va changer de branche d’activité en accueillant Paprec. Prévoyant un investissement de 18 millions d’euros, le groupe Paprec compte y installer un activité de tri et de valorisation de déchets papier-carton. A terme, le site pourrait également accueillir une filière CSR (combustible solide de récupération), pour un investissement supplémentaire de 10 millions d’euros.

04/12/2023 - L’Allemand Green Dot s’installe à Béthune

+

L’ancienne friche industrielle de Béthune, où s’est récemment installé un fabricant de pneus reconditionné (Black Star), va accueillir une nouvelle activité : le recyclage chimique de déchets en plastique. Green Dot, qui possède deux usines de recyclage mécanique en Allemagne, compte dédier les 24.000 m2 de son site français au développement d’un procédé de recyclage chimique. Pour investir l’ancienne usine Bridgestone, Green Dot déboursera 30 millions d’euros. La mise en service du site est prévue pour le premier semestre 2025, avec une capacité de 17.000 tonnes par an. Avec l’implantation prochaine d’un pilote semi-industriel de Mecaware sur la friche de Béthune, l’ancien site de Brigestone affichera un taux d’occupation de 73 %.

29/11/2023 - TEOM : + 4.2 % en 2021

+

La gestion des déchets ménagers et assimilés (DMA) représente le premier poste de dépenses environnementales pour de nombreuses intercommunalités. Pour financer la gestion des DMA, les collectivités ont plusieurs options : la taxe ou la redevance d’enlèvement des ordures ménagères, en version incitative (TEOMI ou REOMI) ou non (TEOM ou REOM), ou la redevance spéciale pour les producteurs de déchets non ménagers. Les objectifs de réduction des déchets n’étant pas atteints, le coût du service public continue d’augmenter. Selon l’ORDIF, en 2021, la taxe d’enlèvement des ordures ménagères a augmenté de 4,2 %, entre 2020 et 2021, en Ile-de-France. 97 % des communes franciliennes ont recours à la TEOM, pour un montant total de 1,63 milliard d’euros de recettes. Cet impôt, assis sur le foncier bâti, est payé par les propriétaires de locaux d’habitation et de locaux professionnels (hors usines), qu’ils aient accès ou non au service public de collecte des déchets. 29 % du produit de la TEOM provient des locaux professionnels, soit 44 millions d’euros. La région Ile-de-France est en retard sur la mise en place de la tarification incitative, qui permet pourtant une réduction de la production des déchets. Ce mode de financement ne représente que 11,8 millions d’euros en IDF.

 

29/11/2023 - Solution pour glassine

+

La glassine, papier siliconé sur lequel on appose les étiquettes, doit faire l’objet d’une collecte et d’un recyclage séparés. Le groupe espagnol Lecta lance un nouveau service de gestion des déchets d’étiquettes adhésives, baptisé Adestor Collect & Recycle. Stockage, collecte, recyclage et livraison de produits neufs sont compris dans le service. Lecta précise que ce dernier permet aux producteurs d’étiquettes de « réaliser des économies, envoyer moins de déchets à la décharge et contribuer à l’économie circulaire, réintroduire des matériaux recyclés dans la production ou bien encore réduire l’impact environnemental associé aux déchets de papier ». L’Américain Avery Dennison et le Finlandais UPM Raflatac proposent des programmes similaires.

 

29/11/2023 - Un centre de formation tout neuf pour Pellenc ST

+

Pellenc ST, spécialiste des équipements pour le tri des déchets, a ouvert un centre de tri et de tests sur son site de Pertuis (Vaucluse). Ce site a bénéficié, au total de 30 millions d’euros d’investissement : agrandissement de l’usine, construction de 4.000 m2 de locaux, ouverture d’un centre dédié à l’innovation et d’un centre dédié à la production... Le nouveau centre de formation est dédié aux clients de Pellenc ST qui dirigent des centres de tri. Ils y seront guidés dans le choix du matériel correspondant à leurs besoins. 500 essais par an pourront être menés dans le centre de formation, afin d’étudier les capacités de tri des machines. Celles-ci peuvent être configurées pour traiter des emballages ménagers, des déchets industriels, des plastiques ou des métaux. Le centre de test accueillera le développement de méthodes applicables à des filières émergeantes (textile, automobile).

 

23/11/2023 - Un nouveau directeur général pour Ecomaison

+

Louis-Paul Laclaire a été nommé directeur général adjoint de l’éco-organisme Ecomaison, agréé sur quatre filières (ameublement, bâtiment, bricolage-jardin, jouet). Louis-Paul Laclaire a rejoint Ecomaison en 2015, en qualité de responsable de l’ingénierie des opérations. C’est donc après huit ans au sein de la maison qu’il rejoint la présidence, avec pour mission de « consolider la trajectoire financière » des filières, développer le maillage national de la collecte, favoriser l’innovation et assurer les performances de réemploi et de recyclage.

 

14/11/2023 - Un enlèvement plus rapide

+

Une convention signée à la sous-préfecture de Lisieux va permettre d’accélérer l’enlèvement d’épaves dans le Calvados. Le délai de retrait d’un véhicule hors d’usage (VHU), qui pouvait auparavant être de trois mois, va ainsi être réduit à dix jours. D’après la nouvelle procédure, à compter de la découverte d’une épave, les gendarmes procèdent à la saisie du véhicule. Son propriétaire dispose alors de cinq jours pour déposer un recours. Après quoi, le VHU sera pris en charge par la société Revival, filiale du groupe Derichebourg, et acheminé vers le centre de dépollution de Rocquancourt.

 

14/11/2023 - Aurubis investit 700 M$

+

Aurubis a annoncé mercredi investir 700 millions de dollars dans la construction d’une affinerie spécialisée dans les matériaux de recyclage complexes à Augusta, dans l’Etat américain de Géorgie. La mise en service de cette affinerie 2nde fusion est prévue pour 2024. L’usine existant déjà sur le site est en cours d’extension et devrait pouvoir traiter 180.000 t de matériaux de recyclage complexes (circuits imprimés, câbles isolés en cuivre) en 2026. Le site a été visité par Jill Biden, Première dame des Etats-Unis, dans le cadre du programme d’investissement de l’administration Biden-Harris.

 

14/11/2023 - Précieux déchets

+

Paris.– Du 5 décembre 2023 au 1er septembre 2024, l’exposition « Précieux déchets » sera présentée à la Cité des sciences et de l’industrie, à Paris, après avoir été créée à Londres et avoir voyagé à Hong-Kong. En trois parties (apogée, potentiel et fin des déchets), l’exposition « invite à prendre conscience de la montagne de déchets générée par l’économie productiviste et incite à une réduction draconienne de leur quantité ». Conçue par le Design Museum de Londres, cette exposition met en lumière les designers qui tentent de repenser notre relation aux objets du quotidien et aux initiatives visant à donner une seconde vie aux déchets. « Un changement de modèle, passant par un changement de regard, est aussi impératif qu’urgent : c’est ce à quoi invite l’exposition, qui montre à la fois le coût des déchets, la manière d’éviter d’en générer comme leur potentiel de revalorisation, grâce notamment à la créativité foisonnante des designers », explique Bruno Maquart, président d’Universcience.

14/11/2023 - Grand Prix Impact

+

La cérémonie de remise du Grand Prix Impact a eu lieu le 8 novembre dernier. Dans la catégorie économie circulaire et recyclage, c’est Idelam qui a été récompensé par le Grand Prix Impact pour son développement d’un solvant supercritique visant à recycler les déchets complexes multimatières.

07/11/2023 - New York se met au compost

+

En France, la mise à disposition d’une solution de tri à la source des biodéchets entrera en vigueur au 1er janvier 2024. Pas question d’une obligation fédérale aux Etats-Unis, mais la ville de New York met en place un programme de compostage obligatoire. Les cinq arrondissements de la Grosse Pomme sont concernés : le Queens a déjà adopté le programme, Brooklyn s’y mettra le mois prochain, Staten Island et le Bronx se lanceront au printemps 2024 tandis que Manhattan se mettra à la page à l’automne 2024. A partir du printemps 2025, les résidents refusant de se plier aux nouvelles pratiques se verront attribuer une amende. « En ce qui concerne la gestion des déchets, il s’agit du plus grand changement pour les New Yorkais depuis l’adoption d’un programme de recyclage en 1989 », a déclaré Eric Goldstein, directeur environnemental des ressources naturelles pour la ville.

 

07/11/2023 - Lettre d’intention

+

ReCircled, Nakano et Toyota Tsusho ont signé une lettre d’intention indiquant leur soutien à la mise en place de systèmes de valorisation et de recyclage des textiles sur le marché asiatique. En avril 2023, la plateforme Patchworks a été lancée par Toyota Tsusho pour promouvoir l’économie circulaire. Nakano a été l’un des partenaires du programme. ReCircled rejoint le mouvement en apportant ses connaissances des processus et technologies développés en Europe et en Amérique du Nord. Toyota Tsusho souhaite développer les ventes et accentuer le développement de nouveaux matériaux fabriqués à partir de fibres recyclées.

 

07/11/2023 - Recycler la fibre de carbone dans les avions

+

Tarmac Aerosave, Airbus et Aerospace Valley ont lancé en février dernier un appel à manifestations d’intérêt portant sur le recyclage des avions commerciaux en fin de vie. Un procédé chimique de recyclage de la fibre de carbone, un matériau de plus en plus utilisé dans les avions, a été mis au point par la société d’ingénierie Expleo en collaboration avec des chercheurs toulousains du CNRS et l’université Paul-Sabatier. Cette solution présente plusieurs avantages, y compris le fait d’être peu coûteuse et peu gourmande en énergie. Elle a plu à Airbus et Tarmac Aerosave, qui l’a récompensée d’un prix. Ses applications pourraient s’étendre à d’autres secteurs, outre l’aéronautique, comme l’automobile ou encore les loisirs.

 

07/11/2023 - De l’alu au papier

+

Les capsules Nespresso changent : après trois ans de développement, la filiale de Nestlé passe de l’aluminium au papier. Une modification qui rend les capsules de café compostables. Elles pourront être jetées avec les déchets alimentaires, dont le tri à la source devient obligatoire à compter du 1er janvier 2024. Ces nouvelles capsules ne remplaceront cependant pas entièrement celles en aluminium. La marque indique vouloir « laisser le choix aux consommateurs ».

 

07/11/2023 - Appel d'offres huisseries vitrées

+

Ecomaison, éco-organisme agréé pour la REP PMCB (produits et matériaux de construction du bâtiment), développe le recyclage des matériaux issus des huisseries vitrées. A cet effet, un appel d’offres est lancé : les opérateurs de déchets susceptibles de réaliser les opérations de collecte, tri et transit des matériaux en question sont invités à soumettre leur candidature avant le 15 novembre, 18h. Sont concernés les opérateurs de gestion de déchets, collecteurs de bennes, prestataires de tri et de transit, industriels fabricants de produits finis et acteurs publics comme privés. En fin de course, l’objectif est de produire des matières recyclées qui seront utilisées par des industriels comme matières premières secondaires (MPS). L’appel d’offre comprend différents volets : les prestations pour la mise à disposition, l’enlèvement des contenants, le regroupement et le transport des flux ainsi que le démantèlement et la mise en filière.

 

07/11/2023 - Paprec sonde les investisseurs

+

Selon notre confrère Agefi, Paprec prépare l’échéance 2025 et a sondé cette semaine les investisseurs pour émettre 600 millions d’euros d’obligations vertes. Ce placement en deux tranches, à 4 ans et 6 ans, lui permettra de refinancer une ligne d’obligations seniors de maturité 2025, dont le montant nominal atteint 575 millions d’euros. BNP Paribas et Crédit Agricole CIB dirigent le placement, avec le soutien de Natixis et de SG CIB. Le groupe Paprec est aujourd’hui noté BB par Fitch et par Standard & Poor, qui a rehaussé la note d’un cran fin septembre. Notée simple B en 2018, l’entreprise a gagné un cran de notation chaque année depuis, ce qui lui permet d’espérer une économie de 200 à 300 points de base sur cinq ans sur ses opérations de refinancement, indiquent des sources financières.

07/11/2023 - Une chaire à Rennes

+

UniLaSalle Rennes, la première école 100 % dédiée à l'environnement créée en France, annonce lancer sa toute première chaire économie sociale et circulaire. Pour une durée de 4 ans, cette chaire d’enseignement et de recherche associe Valdelia, acteur incontournable de la seconde vie des produits et matériaux, et l’unité de recherche d’UniLaSalle Rennes, dont les filières de formation s’inscrivent au cœur des enjeux de la transition écologique.

24/10/2023 - Suez et Citeo à Epinal

+

Un site de sur-tri des emballages en plastique a ouvert début octobre à Epinal, dans les Vosges. Suez est ainsi prestataire de Citeo, qui avait lancé en juillet 2021 un appel à manifestation d’intérêt (AMI), pour une durée de sept ans. Le centre, qui a traité de la collecte sélective durant plusieurs années, change d’orientation pour s’adapter à l’extension des consignes de tri. Les centres de sur-tri servent à trier les différents flux plastiques déposés dans le bac jaune. Celui d’Epinal dispose d’une capacité de sur-tri de 25.000 tonnes par an. Le projet de Suez a été subventionné par Citeo a hauteur de 15 millions d’euros, pour un investissement total de 19 millions d’euros. Doté de technologies de tri optique et de robotique, le centre de sur-tri d’Epinal est équipé de 11 machines.

Deux autres centres de sur-tri verront le jour, dans le sillage du même AMI : l’un à Ruffey-lès-Beaune et l’autre à Mende. Le premier centre, piloté par Bourgogne Recyclage, disposera d’une capacité de 30.000 tonnes, tandis que celui d’Environnement Massif Central sera en capacité de sur-trier 15.000 tonnes d’emballages en plastique par an.

Citeo doit atteindre, en 2023, 75.000 tonnes d’emballages sur-triés, et 100.000 tonnes d’ici 2026, d’où ces investissements conséquents (49 millions d’euros) dans de nouvelles infrastructures.

24/10/2023 - 3,2 M€ levés par Recyc’Elit

+

L’entreprise iséroise Recyc’Elit, qui a développé une technologie de recyclage du polyester, a bouclé une levée de fonds de 3,2 millions d’euros afin d’entrer dans la phase d’industrialisation de sa technologie. Un démonstrateur grande échelle, d’une capacité de 100 tonnes par an, sera installé, d’ici un an, dans la région lyonnaise.

24/10/2023 - Motion adoptée à l’unanimité

+

L’assemblée générale du Cercle National du Recyclage (CNR) a adopté à l’unanimité une motion pour l’atteinte de l’objectif de recyclage de 75 % des emballages mis en marché. Les collectivités locales, associations, fédérations professionnelles et sociétés publiques locales ont approuvé 4 mesures. Elles affirment « leur volonté forte » d’atteindre collectivement les objectifs fixés à l’Etat, en particulier celui de recycler 55 % de tous les emballages plastiques en 2030. Elles réclament « une application totale et sans délais des propositions des associations de la plateforme des collectivités locales pour lutter efficacement contre la pollution des emballages plastiques ; les représentants des collectivités locales ont déjà fait passer la traduction du plan pour le cahier des charges qui doit désormais l’intégrer ». Elles rappellent « que le principe de la Responsabilité Elargie des Producteurs (REP) doit être affirmé sans dilution d’aucune sorte pour que les éco-organismes assument les objectifs et les financements qui en découlent  »  et demandent « que l’Etat prenne immédiatement les mesures nécessaires pour améliorer le cadre juridique et administratif de la tarification incitative, en tenant compte des expériences vécues sur les territoires, afin de permettre sa montée en puissance pour les collectivités volontaires ».

24/10/2023 - Aktid lance son Smart Assistant

+

Avec Abi, la Smart Régulation et le Smart Packing, la gamme Aktid Smart Solutions offrait déjà aux exploitants des centres de tri des outils puissants et intelligents pour piloter leur production de manière précise, réduire les coûts d’exploitation, améliorer la qualité de production et gagner en efficacité. Le lancement du Smart Assistant permet à Aktid, leader sur le marché français de la conception et de la réalisation d’installations de tri et de valorisation des déchets solides non-dangereux, de franchir un nouveau palier en alertant de manière prédictive des problèmes imminents et en conseillant en temps réel le personnel afin d’éviter une perte d’exploitation.

Concrètement, le Smart Assistant est conçu pour accompagner les rondiers, les conducteurs d'engins et de presse ainsi que les chefs de cabine via une interface unique. Grâce à un algorithme de machine learning, la solution intelligente peut notamment détecter les signaux avant-coureurs de bourrages.

L’interface intuitive du Smart Assistant en fait l’allié des opérateurs, qui peuvent compter sur un outil d’alerte particulièrement fiable et qui repose sur l’anticipation des problèmes pour faciliter leur traitement et réduire leurs conséquences opérationnelles, tout en apportant confort et sérénité de travail sur l’ensemble de la ligne.

Plus d’infos : www.aktid.f

24/10/2023 - Une question d’assemblage

+

A mesure de l’évolution des techniques de recyclage, les professionnels du secteur attendent des producteurs que la conception intègre la fin de vie des produits. Le recyclage des automobiles n’échappe pas à cette attente. Le réseau Indra et son département engineering Re-Source lancent une nouvelle offre de services à l’intention des constructeurs automobiles : l’analyse des différents composants. Les constructeurs doivent se pencher sur la question de l’écoconception et démontrer que leurs véhicules sont recyclables à hauteur de 95 %. « Les bonus écologiques des prochaines années seront liés à la recyclabilité » souligne Olivier Gaudeau, directeur de Re-Source Engineering. Ses équipes sont en mesure de démonter un véhicule et d’évaluer les filières de recyclage et/ou de valorisation. La réglementation européenne fixe à 25 % le taux de recyclage du polypropylène d’ici à 2030. « C’est maintenant qu’il faut se mettre en mouvement ! », alerte-t-il. Parmi les difficultés pointées par Re-Source, le mode d’assemblage des pièces. Le réseau travaille de plus en plus avec les équipementiers de l'automobile.

24/10/2023 - Unité de méthanisation sur le port de Bordeaux

+

CVE, producteur d’énergies renouvelables, et le Grand Port Maritime de Bordeaux, ont posé la première pierre de l’unité de méthanisation CVE Port de Bordeaux. Opérationnelle en 2024, elle traitera jusqu’à 25.000 tonnes de biodéchets par an et produira un gaz vert pour près de 4.000 foyers.

24/10/2023 - Une usine en Tchéquie

+

Pyrum, recycleur allemand de pneus usagés par pyrolyse, lance la construction d’une usine en République tchèque, pour le compte d'un énergéticien tchèque dont le nom n'a pas été divulgué. Ce dernier utilisera le gaz de pyrolyse issu du procédé de recyclage chimique pour alimenter la turbine à gaz de sa centrale électrique, sur le site en question.

18/10/2023 - Développer la filière en France et en Europe

+

Refashion, l’éco-organisme de la filière textile, a annoncé les résultats de la 13è édition de son « Challenge Innovation ». 4 projets ont été choisis pour bénéficier d’un soutien financier. Cette année, les projets devaient concerner l’éco-conception, le surtri et la préparation au recyclage ou l’incorporation de matières recyclées dans des soutions industrielles. Parmi les lauréats, NOLT, équipementier de sport circulaire qui développe un projet de « maillot infini » en créant du fil de polyester recyclé à partir de vêtements de sport usagés non-réutilisables. Wecosta, spécialiste de produits techniques pour l’automobile et le bâtiment, a été choisi pour son projet de « mise au point d’une matière issue de déchets textiles usagés de composition variée ». Refashion a également sélectionné le projet UPNYL-TEX du Commissariat à l’Energie atomique et aux énergies alternatives, qui développe une nouvelle solution de recyclage chimique des polyamides (nylon) issus de vêtements usagés non-réutilisables pour une application dans des filières industrielles (capture CO2, traitement des eaux). Enfin, le fabricant de chaussures La Manufacture planche sur le recyclage des mousses polyuréthane issues de semelles intérieures de chaussures.

17/10/2023 - EN2R : Un pôle à Montélimar

+

L’antenne de l’EN2R (Ecole nationale du recyclage et de la ressource) à Lomme sera bientôt rejointe par une structure à Montélimar, l’Ifmad santé et environnement.

17/10/2023 - Veolia à Hong Kong

+

Le Français Veolia a remporté un important marché à Hong Kong. « En joint venture avec China State Construction Company », Veolia a signé un contrat d’une valeur de 2 milliards d’euros. Ce contrat prévoit la construction d’un site de stockage de déchets résiduels dont la mise en service est prévue en 2027, et ce pour une durée de 20 ans. 90 millions de tonnes de déchets pourront y être accueillies en 20 ans. Le site produira de l’énergie verte grâce au biogaz récupéré sur place ; énergie qui alimentera le site où sera injecté dans le réseau municipal.

03/10/2023 - Glencore et Li-Cycle rejetés par l’Italie

+

Le géant du négoce de matières premières Glencore et le recycleur de batteries Li-Cycle ont essuyé un refus de la part de la Sardaigne : leur procédure d’approbation accélérée concernant un projet pilote de recyclage a été rejetée. « Glencore pourrait envisager d’autres options pour un centre européen de traitement des matériaux de batteries si l’extension inutile du processus d’approbation entraîne un retard qui rend le projet économiquement non viable », a prévenu la société. Des sites de production existants devaient être réutilisés, pour ce projet, avec une mise en service originellement prévue pour fin 2026 ou début 2027. Il était notamment prévu d’y produire du carbonate de lithium.

 

 

03/10/2023 - Suez achète DCW au Royaume-Uni

+

Suez renforce ses activités au Royaume-Uni  avec l’acquisition de DCW (Devon Contract Waste), une entreprise de recyclage et de gestion des déchets située dans le sud-ouest de l’Angleterre. Le Royaume-Uni est l’un des plus grands marchés de déchets du continent européen et Suez souhaite réaliser 40 % de son chiffre d’affaires hors de France d’ici à 2027. Suez s’enrichit ainsi d’une flotte de 37 camions opérant à partir de trois dépôts, ainsi que d’un site de transfert et de tri à Exeter. DCW offre notamment des services de recyclage des déchets alimentaires, du verre, des DEEE et des solutions de destruction de données confidentielles.

03/10/2023 - Des recyclables en peine de recyclage

+

Une enquête de Bloomberg (qu’on ne peut pas vraiment soupçonner d'un biais écolo-bobo...) vient de révéler les failles de « How2Recycle », une initiative américaine portée plus de 500 marques (dont Amazon, Procter & Gamble, Nestlé...) qui propose une collecte en magasins d'emballages en plastiques labellisés comme ‘recyclable’. Selon cette étude, plus de 40% des lots emballages tracés par Bloomberg sont allés directement en décharges, seulement 13% sont arrivés en centres de recyclage. Quant aux autres 47%, il semble que Bloomberg ait perdu leur trace… ceci étant, le programme en question ne prévoyait aucun objectif chiffré et aucun contrôle public ou indépendant.

03/10/2023 - Traiter les ballons d’eau chaude

+

Coolrec, filiale de Renewi, a remporté un appel à projets lancé par l’éco-organisme Ecosystem au sujet du recyclage des ballons d’eau chaude. A compter de décembre 2024, Coolrec recevra ainsi, sur son site de Lesquin, des ballons d’eau chaude usagés en provenance du nord de la France. L’entreprise sera chargée de récupérer et de traiter les gaz fluorés contenus dans les matériaux d’isolation des ballons d’eau chaude. La mise en service effective est prévue pour début 2025, avec un volume annuel estimé à 15.500 tonnes.

26/09/2023 - Nouvelle unité de recyclage mécanique

+

Sur le site de Grandpuits, en pleine transformation « en faveur de la transition énergétique », TotalEnergies a annoncé la construction d’une nouvelle unité de recyclage mécanique des plastiques. L’unité, qui doit être mise en service en 2026, produira 30.000 tonnes par an de compounds à haute valeur ajoutée contenant jusqu’à 50 % de matières plastiques recyclées. La plateforme « zéro pétrole » de Grandpuits sera articulée autour de 3 activités industrielles : le recyclage des plastiques, la production de carburants aériens et l’exploitation de deux centrales solaires et d’un système de stockage d’énergie par batteries.

26/09/2023 - L’Europe propose un objectif de -30 %

+

Selon une étude menée par Eurostat, l’Union européenne produit 89 millions de tonnes de déchets alimentaires par an, soit 131 kg par habitant. 53 % de ces déchets sont produits par les ménages, 9 % sont générés par le secteur de la restauration et 7 % sont issus du commerce de gros et de détail. Le gaspillage alimentaire représente une perte de 132 milliards d’euros. La Commission européenne a ainsi proposé que les Etats membres réduisent de 30 % la production de déchets alimentaires d’ici à 2030. Cette proposition doit être débattue au Parlement européen et au Conseil. A terme, l’UE travaille à réduire de moitié le gaspillage alimentaire en intervenant tout au long des chaînes de production.

26/09/2023 - Une installation de broyage signée Lafarge

+

« Advanced Crushing », c’est le nom de l’installation de recyclage qui a pris place dans le Rhône, à Saint-Laurent-de-Mure. Grâce à une technologie de recyclage novatrice, utilisée pour la première fois en France, l’installation construite par Lafarge recycle certains éléments des bétons de démolition afin d’en faire « des ajouts décarbonés à la fabrication de nouveaux ciments ». Grâce à un système de broyage à pression variable avec système de flux d’air, la nouvelle installation désolidarise et récupère la pâte cimentaire pendant l’opération de concassage, et ce, sans broyer le granulat d’origine. Objectif pour Lafarge, qui a investi 2,5 millions d’euros dans ce projet : « Augmenter la qualité des granulats recyclés pour favoriser leur réutilisation dans le béton et récupérer des fines de ciment présentes dans les matériaux de démolition, afin de les réinjecter dans le processus de fabrication de ciments à empreinte carbone réduite ».

26/09/2023 - Jean-Christophe Mailhan, président de Revipac

+

A l’occasion de la dernière assemblée générale, le conseil d’administration de Revipac a nommé Jean-Christophe Mailhan pour succéder à Christian Picard à la présidence de cet éco-organisme qui œuvre dans la filière de REP emballages.

26/09/2023 - Passenaud accompagne la révolution du recyclage

+

L’entreprise Passenaud (245 salariés, 212 M€ de CA) enclenche une nouvelle dynamique afin de faire évoluer son projet d’entreprise au service des territoires et de l’économie circulaire. A la clé, un vaste projet d’investissement pour réaménager ses sites, acquérir de nouveaux équipements, accompagner la mise en place d’éco-organismes, recruter et mettre en place une véritable politique RSE. Au total, ce sont 40 millions d’euros qui seront investis sur 3 ans. Habituellement, ce sont 6 millions d’euros qui sont investis chaque année dans le rénovation des installations et l’acquisition de matériel innovant.

26/09/2023 - Lego abandonne un projet de recyclage

+

Le danois Lego, numéro un mondial du jouet, mène des recherches depuis 2021 pour produire ses briques à partir de bouteilles en plastique recyclées. Alors que la société cherchait à améliorer son empreinte environnementale, les recherches n’ont pas été concluantes : malgré des centaines de tests, le directeur exécutif de l’entreprise, Niels Christiansen, a indiqué qu’aucun matériau ne remplissait les conditions nécessaires pour remplacer l’ABS qu’utilise actuellement l’entreprise scandinave. Les tests effectués avec du PET recyclé n’ont pas produit les résultats escomptés : Lego a indiqué au Financial Times que passer au rPET génèrerait davantage d’émissions de carbone, en partie parce que de nouveaux équipements seraient nécessaires pour effectuer ce changement. Par conséquent, le géant du jouet a décidé de se consacrer à améliorer l’empreinte carbone de l’ABS.

20/09/2023 - 25 M€ pour le centre de tri du Havre

+

Bientôt âgé de 20 ans, le centre de tri Sein’Estuaire, au Havre, va recevoir un investissement de 25 millions d’euros. Au programme, modification des process afin de s’adapter à l’augmentation des quantités de déchets à traiter, et affinage du tri. Le centre de tri Sein’Estuaire, propriété de Veolia, traite les déchets ménagers issus des collectes sélectives d’emballages, papiers, journaux et magazines des 800.000 usagers du bassin havrais. Son processus de tri a été entièrement rénové en 2009, mis à niveau en 2014 et de nouveau revu en 2016 pour trier l’ensemble des résines plastiques dans le cadre de l’extension des consignes de tri.

20/09/2023 - ReStalk s’installe à Soissons

+

C’est dans l’Aisne que l’Américain ReStalk a choisi d’implanter sa première usine « agri-pulpe », où des résidus agricoles (de la paille) serviront à fabriquer des emballages recyclables. L’usine devrait être mise en service en 2025, après un investissement de 38 millions d’euros. « La proximité avec nos clients en région parisienne et le soutien direct de la municipalité locale et du Grand Soissons nous ont convaincu de ce choix d’implantation », a déclaré le PDG de ReStalk, Benjamin Cassou.

13/09/2023 - Naissance de Smurfit WestRock

+

Mardi 12 septembre, les cartonniers Smurfit Kappa et WestRock ont annoncé leur fusion. Cette alliance irlando-américaine donne naissance à Smurfit WestRock, une entité valorisée à près de 20 milliards de dollars. Avec un chiffre d’affaires de 34 milliards de dollars et un Ebitda de 5,5 milliards de dollars, Smurfit WestRock prend la tête du marché mondial de l’emballage. La société sera domiciliée à Dublin et cotée en bourse à New York et à Londres. Le capital de l’entreprise sera détenu à 50,4 % par les actionnaires de Smurfit Kappa et à 49,6 % par ceux de WestRock. La transaction doit être finalisée au deuxième trimestre 2024. Après quoi, le groupe emploiera officiellement 98.000 salariés, comptera 500 cartonneries, 67 papeteries et sera présent dans 42 pays. Ses principaux fiefs resteront l’Europe et l’Amérique.

13/09/2023 - 4 dépôts DS Smith rachetés par Veolia

+

Les dépôts britanniques d’Avonmouth, Birmingham, Bolton et Leeds, détenus par DS Smith, ont été rachetés par Veolia. L’avenir du dépôt de recyclage situé à Uxbridge demeure incertain. DS Smith avait lancé une consultation sur ces sites en mai. L’intérêt de Biffa et de Veolia avait été rapporté le mois dernier. Le montant de la transaction n’a pas été révélé.

13/09/2023 - Croissance vs contraction

+

Séché Environnement, spécialiste français du traitement des déchets, du recyclage et de la dépollution, a publié ses résultats semestriels. Son C.A. devrait dépasser le milliard d’euros cette année. L’activité a augmenté en France mais baissé à l’international. Le groupe se concentre sur une stratégie d’acquisitions, avec 2 achats en 6 mois.

13/09/2023 - VHU : 20 ans en moyenne

+

À la lumière d’une étude récente, on découvre que la moyenne d'âge des VHU français atteint désormais 20 ans. La question se pose : les voitures sont-elles de plus en plus fiables ou  bien les Français ont-ils de moins en moins les moyens d’en changer ? Le vieillissement du parc tient probablement un peu des deux, suggèrent les analystes pour qui « après 2035, nos rues pourraient se remplir de voitures anciennes, parce que les voitures neuves ne sont pas disponibles ou pas abordables ». Certains vont  jusqu'à parler d’une « havanisation » du parc auto européen, en référence aux vieilles voitures américaines des années 50 qui roulent encore à La Havane.

13/09/2023 - Paprec à la Bourse ?

+

A l’occasion d’une interview accordée à BFM la semaine dernière, Mathieu Petithuguenin, directeur général de Paprec, a été clair : « Paprec a les moyens de financer son développement avec une activité rentable, on peut se développer sans aller vers la bourse ». M. Petithuguenin était invité à commenter le renforcement de Paprec en Espagne apprès la récente acquisition de la société CLD, qui emploie 1.600 salariés et traite 294.000 tonnes de déchets par an. 

06/09/2023 - Papier plutôt que plastique pour le banderolage

+

Antalis lance le Paper Stretch, alternative papier au banderolage habituellement en polyéthylène ou mélange papier/plastique. Son coefficient d’étirage est de 80 %, selon Antalis, soit largement plus que la solution équivalente de Mondi, le StretchWrap (11 %).

 

06/09/2023 - Enrobé recyclé

+

Pendant tout le mois de septembre, la Direction des Routes d’Ile-de-France  (DiRIF) effectue des travaux de rénovation, de nuit, sur l’autoroute A86 extérieure entres les communes de Colombes et Nanterre. « Le revêtement utilisé pour la rénovation des chaussées sera composé d’un enrobé à fort taux de recyclage : jusqu’à 40 % de recyclage en couche de roulement », a indiqué la DiRIF.

06/09/2023 - Lionel Béquet à la tête de Guyot Energies

+

Le groupe Guyot confie sa filiale dédiée à la production d’énergies bas carbone à Lionel Bequet. Fort de 15 années d’expérience dans le secteur des énergies durables, dont 7 au sein du groupe Guyot, Lionel Bequet est chargé de la structuration et du développement de la filiale qui doit accompagner les industriels dans la transition de leurs installations de production vers l’emploi de systèmes énergétiques plus respectueux de l’environnement.

06/09/2023 - Recyc’lait avec Lactel

+

Lancée en 2019, l’opération Recyc’lait de Lactel se poursuit en 2023 avec la mise en marché de 5 millions de bouteilles de lait habillées d’un bouchon jaune. Cette touche de couleur se veut un rappel et une incitation au tri, ainsi qu’une action caritative : chaque bouteille achetée puis flashée générera un don de 10 centimes à l’association World Cleanup Day - France, qui sensibilise les citoyens à la problématique des déchets sauvages. L’opération se déroulera jusqu’au 29 octobre 2023.

06/09/2023 - LCM 2023 à Lille

+

« Comment construire et favoriser une croissance économique sans épuiser les ressources naturelles ou énergétiques ? » C’est l’une des questions qui animera le 11ème sommet mondial de l’économie durable, du 6 au 8 septembre .

06/09/2023 - Appel à projets Refashion

+

L’éco-organisme Refashion (textiles, linges de maison et chaussures), lance un appel à projets sur le réemploi destiné aux professionnels et aux collectivités territoriales. Du 4 septembre au 13 octobre, ces derniers sont invités à déposer un dossier pour candidater à l’une des 2 enveloppes prévues par le dispositif. La première enveloppe (20.000 €) financera le développement de projets permettant le reconditionnement sans investissement, ainsi que des projets d’achat d’équipements visant à augmenter le volume de réemploi et de réutilisation. La seconde enveloppe (200.000 € par lauréat) s’adresse à des acteurs ayant des projets en cours de création ou déjà existants, disposant d’un business plan solide et qui recherchent des fonds pour leur développement.

06/09/2023 - Réutilisation des eaux usées, objectif 10 % d'ici 2030

+

Afin de faciliter la réutilisation des eaux usées, un décret a été publié fin août. En mars, Emmanuel Macron avait fixé un objectif pour 2030 : réutiliser 10 % des eaux usées en France, où cette pratique est encore peu courante. Selon le MTE, « moins d’1 % des eaux usées traitées sont réutilisées », dans l’Hexagone, alors que certains voisins européens (Espagne et Italie) ont déjà dépassé les 10 %. Les eaux sorties de stations d’épuration pourront ainsi être réutilisées pour des usages non domestiques (nettoyage des voieries, arrosage d’espaces verts) sur autorisation préfectorale.

19/07/2023 - Inauguration dans le Tarn

+

A Labruguière (Tarn), la société Trifyl a inauguré son nouveau centre de tri le 10 juillet dernier. A l’issue d’un investissement de 26 millions d’euros et de deux ans de travaux, ce site de 8.400 m2 a été rénové pour laisser place à une installation nouvelle génération. Le financement vient de l’Ademe, de la région Occitanie, du département du Tarn et de Citeo. L’activité du centre de tri historique n’a pas été interrompue pendant la durée des travaux. « Deux nouveaux bâtiments ont été totalement créés pour réceptionner et trier les déchets », indique un responsable du projet. Après une première phase de tri mécanisé, un tri est réalisé en cabine par des opérateurs. La capacité de traitement du site est de 30.000 tonnes par an, soit près de deux fois plus qu’avant les travaux. Près de 400.000 habitants des départements du Tarn, du Haut-Languedoc, du Minervois et du Lauragais sont desservis par le centre de Labruguière, qui trie douze flux différents.

19/07/2023 - Michelin distingué pour son pneu durable

+

Le pneu Michelin de voitures, homologué route, intégrant 45 % de matériaux durables, a été distingué dans la catégorie « Chassis, Car Body & Exterior » à l’occasion des Automotive Innovations Awards 2023 qui se tenaient récemment à Francfort. Un prix qui concrétise la stratégie matériaux durables unique et différenciante du groupe Michelin. Cette récompense salue l’engagement de Michelin pour une production de pneus avec 100 % de matériaux durables d’ici 2050, avec une étape de 40 % en moyenne d’ici à 2030. Présenté en 2022, le pneu à 45 % de matériaux durables intègre les technologies qui intègreront les pneus de série en 2025.

19/07/2023 - Aktid ouvre son capital pour s’étendre à l’international

+

Fonds d’investissement français, Initiative & Finance « Tomorrow » vient d’entrer au capital d’Aktid, accompagné du Crédit Agricole des Savoie, partenaire historique de la société chambérienne. Aktid, entreprise française dont Pierre-André Payerne reste l’actionnaire majoritaire, propose depuis près de 30 ans des solutions complètes et sur-mesure pour le tri des déchets solides non dangereux. Aktid a le vent en poupe, comme en témoigne son chiffre d’affaires qui a doublé en un an, passant de 40 à 80 millions d’euros. Cette dynamique va pouvoir se poursuivre à l’international grâce au soutien du fonds « Tomorrow » d’Initiative & Finance et du Crédit Agricole des Savoie. Cette stratégie de croissance devrait s’appuyer tant sur une politique de croissance externe ciblée que sur de la croissance organique dans des territoires offrant des fondamentaux et des perspectives attractives.

12/07/2023 - Ecomaison prépare l’avenir de la filière

+

Dix ans après la création de la filière ameublement, moins de 3 % des meubles jetés sont enfouis, contre 55 % à l’époque. Ecomaison, l’éco-organisme qui chapeaute cette filière, revendique un bilan solide : 98 % des Français ont une solution de collecte à moins de 15 km de chez eux et 97 % des déchets d’ameublement pris en charge par l’éco-organisme sont réemployés, recyclés ou valorisés. Ecomaison a demandé un renouvellement de son agrément pour la période 2024-2029. 3 enjeux en vue : renforcer la proximité des solutions, simplifier le geste de tri et améliorer la qualité du recyclage pour permettre aux industriels d’augmenter le taux de matières recyclées dans les produits.

12/07/2023 - Mondi investit 16 M€ dans une usine polonaise

+

Le groupe Mondi injecte 16 millions d’euros dans l’un de ses sites polonais, situé à Krapkowice, dédié à la production d’enveloppes matelassées destinées à l’e-commerce. Confectionnées en papier kraft, ces enveloppes de la gamme MailerBAG sont issues de fibres provenant de sources responsables. Elles ont pour objectif de se substituer aux emballages en plastique. Dans le cadre du programme MAP20, Mondi s’est engagé à concevoir des emballages 100 % réutilisables, recyclables ou compostables. Cet investissement permettra au site polonais de doubler la production de cet emballage en se dotant d’une nouvelle ligne.

12/07/2023 - Des riverains mécontents

+

Nous en parlions au mois de mai (voir n°1453, page 2), la métropole de Nantes souhaite créer un écocentre sur la pointe ouest de l’île de Nantes à la rentrée 2023. L’objectif de ce projet est de « réduire l’impact carbone » lié au transport des déblais de chantiers urbains (terre, sable, gravas, béton, briques), car ces derniers peuvent parcourir jusqu’à 100 km par voie routière avant de rejoindre une plateforme de transit, où ils seront triés et traités. La métropole, récemment confrontée au mécontentement de ses habitants (manifestations contre « l’exploitation excessive de sable » et les « atteintes de l’industrie et du BTP à l’environnement ») tente de redorer son blason à travers ce projet. Bonne idée en théorie, la présence d’un écocentre sur l’île de Nantes dérange les riverains. Ceux-ci ne souhaitent pas que leurs fenêtres « sur parc » donnent soudainement sur un bal de camions, gravas et poussière… pour une durée de 12 ans, soit le temps nécessaire pour finir d’aménager l’île, selon la métropole. En plus du bruit occasionné par les allées et venues des camions, un tiers des déblais reçus sur place seront potentiellement pollués. « Faiblement pollués », précise la métropole… ce qui ne rassure pas franchement les riverains. Ces derniers demandent à ce que l’écocentre soit installé ailleurs.

12/07/2023 - Les consommateurs vont payer plus cher

+

L’Ademe a confirmé le soupçon de l’UFC-Que Choisir : la collecte sélective des bouteilles en plastique est aussi efficace que la consigne pour recyclage (sous réserve de la mise en place d’autres mesures)... mais plus onéreuse pour les consommateurs. Le scénario de collecte sélective coûte 2,053 millions d’euros par an, contre 2,125 à 2,335 millions d’euros pour les scénarios avec consigne. Cela représente un surcoût de 100 à 300 millions d’euros pour les consommateurs, sachant qu’une partie des recettes ne leur sera pas restituée (emballages non retournés). Autre avantage à miser sur la collecte sélective plutôt que sur la consigne pour recyclage : l’effet boule de neige, qui se traduirait pas une amélioration de la collecte d’autres emballages : +5 points pour les emballages légers plastiques et +3 points pour les emballages légers en papier-carton. « La consigne pour recyclage pénalise les consommateurs et n’est pas la bonne solution, affirme Marie-Amandine Stévenin, présidente de l’UFC-Que Choisir. C’est quand même un comble, en pleine crise de pouvoir d’achat et d’inflation galopante, que de créer des mesures inflationnistes à l’efficacité environnementale contestable. J’appelle les pouvoirs publics à ne pas donner suite à cette idée ».

12/07/2023 - La campagne Butagaz est un succès

+

Il y a six mois, Butagaz lançait une campagne de collecte des bouteilles de gaz inutilisées. Objectif : en récolter 10.000 au 31 décembre 2023. Avec un semestre d’avance, la cible est déjà atteinte : 10.428 bouteilles ont été restituées auprès de revendeurs agrées. « Les résultats de ‘La Collecte Butagaz’ sont très positifs et témoignent d’une réelle prise de conscience des Français pour les enjeux de réemploi et de circularité », commente Benoit Bichet, responsable marketing gaz liquide des marchés particuliers et professionnels pour la France. En suivant les consignes indiquées sur le site maButagaz.fr, les participants peuvent obtenir jusqu’à 10 € de remboursement par bouteille restituée.

12/07/2023 - Trophées de l’Environnement Autoeco

+

La onzième cérémonie de remise des Trophées de l’Environnement, organisée par Autoeco, se déroulera à Paris à la rentrée. Instaurés en 2013 à l’initiative d’Olivier Fort, président de la société de traçabilité du recyclage automobile, les Trophées de l'Environnement récompensent et mettent en avant, tous les ans, les réparateurs et les groupes automobiles les plus performants et investis dans une démarche en faveur du développement durable et de l'économie circulaire.

12/07/2023 - Financement total en 2025

+

Dans un entretien accordé à AC Presse, Mathieu Hiblot, directeur technique, innovation et relations institutionnelles d’Ecominero, revient sur le coût de la dépose et du traitement des déchets dans le cadre de la REP PMCB. « La dépose et le traitement seront gratuits pour chaque professionnel, puisque son éco-participation a déjà été payée au moment de l’achat de ses matériaux. Toutefois, cette gratuité sera progressive, tout comme le montant de l’éco-participation. Le reste à charge sera de 50 % jusqu’à fin 2023, puis de 20 % jusqu’à 2024, avant une gratuité totale à partir de début 2025 », explique-t-il. Pour ce qui est des frais liés au transport des déchets, le reste à charge « est décalé d’une année ». « En 2023, c’est le professionnel qui en assure le financement à 100 %. A partir de 2024, Ecominero en reprend 50 % à sa charge, avant un financement total en 2025 ».  

 

12/07/2023 - Couillard dessaisie ?

+

Selon plusieurs sources, relayées par notre confrère Déchets Infos, Elisabeth Borne aurait décidé de confier le dossier consigne à Christophe Béchu, ministre de l’Ecologie.

12/07/2023 - Factoryz lève 700.000 €

+

La start-up angevine Factoryz apporte aux entreprises des solutions de réemploi et de partage pour leurs ressources, équipements industriels, matériels tertiaires ou matériaux. Cette somme, levée auprès des fonds Pays de la Loire Développement (Sodero Gestion) et Pays de la Loire Participations, ainsi que de partenaires bancaires, permettra à Factoryz de renforcer ses équipes commerciales et d’investir dans le développement d’une technologie innovante : au programme, des outils d’intelligence artificielle pour identifier, valoriser et exploiter les gisements de ressources non utilisées, l’automatisation des processus pour s’intégrer dans les organisations des entreprises, et enfin des fonctionnalités de réponse aux exigences légales à venir dans le cadre de la comptabilité extra-financière.

12/07/2023 - Cahier des charges défini

+

Le cahier des charges des éco-organismes chapeautant la filière de REP pneumatiques a été défini par un arrêté du 27 juin. Ces derniers devront contribuer ou pourvoir à la collecte, à la réutilisation, au recyclage et autres opérations de traitement des déchets de pneus. Les systèmes individuels mis en place par les producteurs ne souhaitant pas adhérer à un éco-organisme sont également concernés par ce cahier des charges.

05/07/2023 - Le Siom veut encourager réemploi et recyclage

+

L’ouverture de la déchetterie-ressourcerie du Syndicat intercommunal pour les ordures ménagères (Siom) de la Vallée de Chevreuse doit ouvrir ses portes en 2024. La première pierre de l’édifice a été posée, vendredi 23 juin, sur le plateau de Saclay. Ce site « d’une nouvelle génération » est axé autour du réemploi, du recyclage et de la valorisation des déchets. 900 m2, sur les 4.000 m2 du site, seront dédiés à un espace ressourcerie dans lesquels seront tenus des ateliers de prévention et de réparation. Une boutique solidaire sera également installée. Le bâtiment disposera de panneaux photovoltaïques le rendant autonome en électricité, ainsi que d’une toiture végétalisée, d’une isolation en laine de chanvre et d’un système de récupération des eaux de pluie pour l’arrosage des espaces verts. Le projet représente un investissement de 5,5 millions d’euros et a bénéficié de subventions de la région Ile-de-France (600.000 euros) et de l’Ademe (400.000 euros).

05/07/2023 - Exit la brique de lait en composite en Suisse

+

En Suisse, la brique de lait en carton, qui contient aussi du plastique et de l’aluminium, vit ses derniers jours. Elle sera remplacée par des bouteilles en PET, a indiqué la semaine dernière la NZZ am Sonntag, l’association de l’industrie laitière suisse. « Le PET est aujourd'hui le seul cycle de recyclage qui fonctionne de manière transversale en Suisse », a-t-elle précisé pour justifier son choix.

05/07/2023 - Cap sur le recyclage

+

12 opérateurs et l’association GSMA, qui représente les opérateurs et constructeurs de téléphonie mobile, ont présenté leurs nouveaux objectifs en termes de recyclage, réemploi et réparation : atteindre au moins 20 % de reprise des smartphones neufs vendus d’ici à 2030, et 100 % de réparation, réutilisation ou recyclage des mobiles usagés collectés. Les 5 milliards de mobiles actuellement inutilisés dans le monde représentent 8 milliards de dollars en minerais, selon GSMA.

05/07/2023 - Eramet a vendu sa filiale Erasteel

+

Le groupe minier Eramet a annoncé avoir cédé sa filiale Erasteel au fonds belge Syntagma Capital. Le montant de l’opération n’a pas été communiqué. Eramet poursuit ainsi sa restructuration autour de ses métiers historiques afin de « se consacrer pleinement à son développement dans les métaux critiques et la transition énergétique ». Erasteel continuera d’exister sous ce nom et poursuivra « son développement industriel et commercial ».

05/07/2023 - Les bâtons auront leur centre de recyclage dédié

+

Leader mondial des bâtons de randonnée et autres bâtons de ski, le Français Guidetti annonce la création d’une usine à Centre-Alpes, près de Moirans. Objectif de cet investissement de près de 3 millions d’euros : recycler 200.000 bâtons. Cette usine devrait voir le jour l’an prochain. Le marché français des bâtons porte sur 2 millions d’unités par an.

27/06/2023 - Stora Enso et Tetra Pak en Pologne

+

Grâce à un investissement total de 29 millions d’euros, Stora Enso et Tetra Pak ont mis en service une activité de recyclage d’emballages de liquides alimentaires en carton dans l’usine de Stora Enso à Ostroleka (Pologne). Stora Enso a investi 17 millions d’euros pour la ligne de repulpage, et Tetra Pak a fourni 12 millions d’euros pour les équipements séparant le carton du polyéthylène et de l’aluminium. La capacité de recyclage des briques a ainsi triplé en Pologne, passant de 25.000 tonnes à 75.000 tonnes par an. Cela permettra au pays de recycler tous les emballages vendus dans le pays mais aussi une partie de ceux venus de République tchèque, de Slovaquie, de Hongrie, de Lettonie, de Lituanie et d’Estonie.

27/06/2023 - L’Ademe fournira 600 M€ de soutien

+

Face à la flambée des prix de l’énergie, l’Ademe va investir dans le développement de chaudières à combustibles solides de récupération. Au total, c’est une enveloppe de 600 millions d’euros qui sera attribuée à différents projets sur une durée de 4 ans, entre 2024 et 2027. Les appels à projets devraient être lancés à l’automne. Pour bénéficier d’un soutien de l’Ademe, les projets devront être validés avant 2025 et mis en service avant 2028, mais les critères seront assouplis sur d’autres points.

27/06/2023 - L’EN2R en marche

+

Serge Ponton, président de la commission sociale de Federec, a présenté les étapes de réalisation de l’école des métiers du recyclage et de la ressource inaugurée en avril dernier. « Cette école est une autre façon de communiquer sur nos métiers ». Une équipe reflet des différentes régions, véritable task force, a pour mission de rédiger du cahier des charges, de référencer les organismes de formation avant de sélectionner en juillet les prestataires. En septembre/octobre, les offres de formation seront en ligne sur le site EN2R pour les premières inscriptions.

Federec et l’AFPA ont appris le 7 juin avoir été sélectionnés dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt « compétences et métiers d’avenir. » Le projet bénéficiera d’une subvention comprise entre 6 et 8 M€ pour financer les ingénieries de formation et travailler sur l’attractivité des métiers.

Martine Chartier

27/06/2023 - Tout se recycle !

+

Tout se recycle... même les coquilles Saint-Jacques. La société CSBT Environnement construira la première usine européenne de revalorisation des coquilles Saint-Jacques à partir d’octobre 2024, à Bayeux. Ce « projet d’une vie », comme le qualifie Gilles Bégué, directeur du site, a pris du retard. La future usine, unique en Europe, traitera 30.000 t de coques par an. Nettoyées, broyées et micronisées, elles seront utilisées dans la plasturgie, la peinture, la cosmétique, la pharmacologie ou encore l’agriculture.

27/06/2023 - La Commission consulte

+

La Commission européenne a ouvert, jusqu'au 22 septembre 2023, une consultation publique sur la directive relative aux déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) afin d’évaluer la pertinence de cette directive en ce qui concerne les nouveaux enjeux (accès aux matières premières essentielles, consommation accrue d'équipements, numérisation, etc.). A cette occasion, la Commission souligne que « les DEEE constituent l'un des flux de déchets dont la croissance est la plus rapide dans l'Union européenne et dans le monde » et que leur recyclage permet d’assurer en partie notre indépendance en matières premières critiques.

27/06/2023 - Solitaire du Figaro Paprec

+

Fort du succès de l’édition 2022 de La Solitaire du Figaro, dont Paprec était partenaire principal, le groupe renforce son engagement auprès d’OC Sport Pen Duick et de la course reine du Championnat de France Elite de Course au Large. Il en est désormais partenaire titre et l’évènement est renommé La Solitaire du Figaro Paprec.

21/06/2023 - Suez et Pyrum s’associent

+

La branche britannique de Suez a annoncé avoir noué un partenariat avec Pyrum pour une durée d’un an. Objectif : créer ensemble une usine de recyclage pouvant traiter chaque année 20.000 tonnes de pneus en fin de vie et disposant de trois réacteurs à pyrolyse. La technologie brevetée de Pyrum permet d’économiser jusqu’à 72 % d’émissions de CO2 par rapport aux techniques traditionnelles de recyclage. Environ 480.000 tonnes de pneus arrivent en fin de vie chaque année en Grande-Bretagne. 13,4 millions sont changés en carburant alternatif. Une partie du gisement est broyé et utilisé comme revêtement pour les terrains de sport ou de jeu. Le reste fait l’objet de récupération énergétique ou est envoyé en décharge. Près de la moitié du gisement n’est pas recyclé pour le moment.

21/06/2023 - Le matériel informatique se recycle

+

Maintenance, reconditionnement et recyclage : ce sont les trois activités assurées par Everrnex, société de services informatiques. Début 2023, Evernex a investi 2,5 millions d’euros dans un nouveau site, à Mitry-Compans, où travaillent 190 personnes autour de 160.000 pièces détachées et 6.000 serveurs reconditionnés. 500 tonnes de pièces informatiques sont collectées chaque année : Evernex en recycle 70 % pour récupérer les métaux rares qu’elles contiennent, et le reste est réemployé. Stratégiquement situé proche de l’aéroport Roissy-CDG, le site reçoit du matériel venu du monde entier. Après réception sur l’un des 8 quais de chargement, place au tri afin de séparer le matériel à recycler du matériel à réemployer. Passés par la case test, les équipements en attente de seconde vie sont étiquetés et stockés. L’entrepôt de Mitry-Compans recense 14.000 bacs, 36.000 références, 6.000 serveurs et 78.000 disques durs. En ce qui concerne le reconditionnement, 1.900 serveurs reconfigurés sont revendus par Evernex chaque année, et la demande va croissant.

21/06/2023 - Trafic d’huile de friture… une filière belge ?

+

La gendarmerie nationale française a annoncé, en fin de semaine dernière, l'arrestation  de six membres présumés d'une structure criminelle impliquée dans des vols en grande quantité d'huile de friture usagée qui transitait par des hangars illégaux en France avant de partir vers les Pays-Bas. Cette structure criminelle est soupçonnée d'avoir détourné ces huiles « du circuit traditionnel de recyclage » pour le revendre sous forme de « biocarburant à l'étranger », indique la gendarmerie dans un communiqué. Les vols étaient commis en région Centre-Val-de-Loire, au préjudice d’enseignes de fast-food et collectivités où « au total, plus de 52 faits » ont été perpétrés en trois mois.

Selon la gendarmerie, cette structure gérait trois dépôts en France et deux en Allemagne. Les investigations ont mis en évidence « qu’en un peu plus de deux mois, 14 transports d’huile » avaient été réalisés depuis un dépôt près de Chartres à destination des Pays-Bas. Les enquêteurs avaient appris que « la police belge investiguait aussi sur une partie de ce réseau ». Le trafic présumé porte au total sur « 385 tonnes d’huile pour un préjudice de plus de 460.000 euros », précise la gendarmerie.

L’huile de friture usagée, autrefois simple déchet issu de la restauration, est aujourd’hui convoitée par l'industrie des biocarburants. Des véhicules équipés d'anciennes motorisations diesel peuvent rouler à l’aide de ce carburant, versé pur ou dilué l'hiver car il se fige à basse température.

21/06/2023 - Nouvelles règles et nouveaux objectifs

+

Le Parlement européen a approuvé, le 14 juin dernier, de nouvelles règles sur la conception, la production et la gestion des batteries au sein de l’UE. Il sera désormais obligatoire d’inclure une déclaration et une étiquette d’empreinte carbone pour les batteries des véhicules électriques (VE), les batteries de moyens de transport légers (MTL) et les batteries industrielles rechargeables d’une capacité supérieure à 2 kWh. De plus, des niveaux minimums de cobalt (16 %), de plomb (85 %), de lithium (6 %) et de nickel (6 %) recyclés devront être utilisés dans la fabrication de nouvelles batteries. Toutes les batteries MTL, VE et industrielles seront collectées gratuitement. Pour les batteries MTL, l’objectif est d’en collecter 51 % d’ici à 2028 et 61 % d’ici à 2031. Screlec, l’éco-organisme des piles et batteries, avait lancé une filière volontaire de collecte des batteries de MTL, et indique vouloir obtenir un nouvel agrément officiel pour ces batteries.

21/06/2023 - Ouverture retardée

+

A Colombelles, dans le Calvados, l’usine de tri des déchets Normantri devait ouvrir ses portes en 2023. Cet immense centre de tri recevra les déchet d’1,2 million d’habitants, soit 55.000 tonnes par an d’emballages en plastique, en carton, en papier ou en aluminium. Normantri est une société publique locale composée de 13 actionnaires publics issus des départements de l’Orne, du Calvados et de la Manche. Le périmètre d’1,2 million d’habitants cité plus haut représente environ 70 % de la population de l’ex région de Basse-Normandie.

La construction a pris du retard en raison d’un contentieux juridique. En effet, après un appel d’offre, Normantri a attribué le marché de conception, construction et exploitation de l’usine à un groupement d’entreprises mené par Urbaser Environnement. Mais « une société qui n’a pas été retenue a déposé un recours qu’elle a gagné en avril », explique le directeur général de Normantri, Damien Cossart. Plutôt que de faire appel de cette décision, la société publique locale a lancé un second appel d’offre. De toute façon, souligne Damien Cossart, « il y a eu des modifications dans le cahier des charges » entre temps.

L’ouverture de l’usine est donc reportée au second semestre 2025. Il est prévu que la demande de permis de construire soit déposée à la mi-juillet.

14/06/2023 - L’EN2R lauréate d’un AMI

+

Dans le cadre de l'appel à manifestation d'intérêt (AMI) intitulé « Compétences et Métiers d'Avenir », l'AFPA et Federec (Fédération des Entreprises du Recyclage) ont été sélectionnées pour développer les ingénieries de formation de l'École Nationale du Recyclage et de la Ressource (EN2R), créée par Federec et pour travailler sur l'attractivité des métiers. Le budget alloué est de 10 millions d’euros sur 5 ans. « Dédié aux enjeux de formation, commun à l’ensemble des objectifs du plan « France 2030 », l’AMI « Compétences et Métiers d’Avenir » montre ainsi, en retenant l’EN2R, tout son soutien aux enjeux et besoins auxquels va répondre cette école », estime Federec.

La prochaine étape pour l’EN2R est le lancement, en juillet prochain, d’un appel à référencement des organismes de formation sur la base de cahiers des charges qui seront très prochainement publiés. S’en suivront les dépouillements et enfin la sélection des organismes de formation pour construire le calendrier de formation de la première rentrée de l’EN2R.

14/06/2023 - Production en recul au mois d’avril… mais moins qu’en mars

+

En France, la production de papier et carton a reculé en avril (-16,9 %), mais moins qu’en mars (-21,9 %). Tous les segments sont concernés. Les sortes graphiques enregistrent une baisse de 43 %, soit un peu moins qu’en mars (-51,7 %), tandis que les papiers d’emballages souples perdent 32,7 % (contre 56,2 % en mars). Même tendance pour l’emballage et le conditionnement, qui affichent -11,5 % au mois d’ avril, contre -14,7 % en mars, ou encore le carton plat, qui chute de 14,6 % en avril contre 24,2 % en mars. Malgré un net recul de la production, la tendance semble néanmoins s’améliorer.

14/06/2023 - Federec, FNADE et SNEFiD contre la consigne

+

Les professionnels de la collecte, du tri et de la valorisation des déchets, représentés par Federec, la FNADE et le SNEFiD et rassemblés au sein de la Confédération des Métiers de l’Environnement, qualifient la consigne des bouteilles en PET de « fausse bonne idée » : elle ne concernerait que 10 % des emballages non collectés aujourd’hui (hors verre) et aurait donc peu d’efficacité, elle complexifierait le geste de tri et désorganiserait les filières de collecte dans lesquelles entreprises et collectivités ont massivement investi et enfin, elle ne réduirait pas le coût du service de collecte et de gestion des déchets financé par les contribuables. Les entreprises de gestion des déchets rappellent plutôt la nécessité d’accélérer le recyclage de tous les emballages en investissant dans la sensibilisation et en s’appuyant sur les leviers identifiés par l’Ademe.

14/06/2023 - Partenariat et nouveaux services

+

Dans le cadre d’un partenariat et en complément des services proposés par Léko en tant qu’éco-organisme, RecycleMe by Valorie propose un ensemble d’accompagnements légaux : suivi des évolutions réglementaires, accompagnement sur les obligations internationales, préfiguration des systèmes de REP et prestations de formation.

14/06/2023 - Les ambitions de Lafarge

+

Nommé le mois dernier au poste de DG de la ligne produits granulats de Lafarge France, William de Lumley  aura entre autres la mission de décupler la création de platesformes de traitement pour épauler le développement des offres d’économie circulaire, aujourd’hui en pleine croissance.

14/06/2023 - Brangeon poursuit ses emplettes

+

La rumeur circule depuis quelques semaines : le groupe Brangeon s’apprêterait à signer la reprise d’Unifer. Créée en 1955, Unifer (3 sites) est une PME opérant sur la région Seine Estuaire. Elle est dirigée par son propriétaire Samuel Lebain (cf. portrait dans Profession Recycleur, n°1327 du 08/07/2020). L’entreprise compte une cinquantaine de salariés et traite chaque année près de 100.000 tonnes, toutes matières confondues.

24/05/2023 - Valorim et Adivalor dans le secteur de la nutrition animale

+

Une nouvelle filière de recyclage est en train de voir le jour : celle dédiée à la collecte et au recyclage des emballages vides des produits de nutrition animale (EVNA). Les premières collectes auront lieu à l’automne 2023. Dans le secteur de la nutrition animale, 10 % des produits sont mis sur le marché avec un emballage : papier, plastique, big bag, seau, bidon… De quoi produire 10.000 tonnes de déchets d’emballages par an. Adivalor, l’éco-organisme qui traite les déchets agricoles, va se charger de collecter et recycler ces emballages, en partenariat avec Valorim. Adivalor propose une mutualisation des flux avec les filières existantes. Valorim collectera les écocontributions afin de financer la collecte et le traitement. Le montant de l’écocontribution sera de 0,75 à 2,75 € par tonne d’aliment pour les emballages flexibles (sac, big bag) et de 10 à 20 centimes par kilolitre pour les produits conditionnés dans des emballages rigides (bidon, fût, seau).

24/05/2023 - SNCF Réseau mise sur la circularité

+

A Beaune, SNCF Réseau a développé une recyclerie pilote qui doit être déployée sur d’autres sites à l’avenir. Au programme, recyclage et réutilisation des rails et des équipements de voies. « La recyclerie est un exemple grandeur nature de l’innovation circulaire », explique Mikaël Lemarchand, directeur de l’engagement social, territorial et environnemental du groupe SNCF, à L’Usine nouvelle. « Cela implique du social, de la technologie, de l’écoconception. Pour trouver un modèle viable, il faut penser local. ». Sur 2.000 m2, l’ancienne quincaillerie reconvertie en recyclerie reçoit des pièces de toute la France. Elles sont contrôlées, étiquetées et recensées dans une base qui comporte plus de 2.000 références. Pour couvrir l’ensemble du territoire, il faudrait créer 4 recycleries sur le modèle de celle de Beaune.

24/05/2023 - L’Europe veut interdire la destruction des vêtements neufs invendus

+

Le Conseil de l’Union européenne, qui représente les 27 pays membres, a ajouté l’interdiction de détruire des vêtements et chaussures invendus à un texte présenté en mars 2022 dans le cadre d’une nouvelle règlementation sur l’écoconception. Cette disposition vient « renforcer l’ambition » de la législation, selon le Conseil, en réduisant « l’impact environnemental de vêtements et d’accessoires qui sont produits, mais jamais utilisés ». Le Parlement européen doit débattre de ce sujet prochainement. Environ 5,8 millions de tonnes de textiles sont jetées chaque année dans l’Union européenne. La création d’un « passeport numérique » apparait également dans la même proposition. Celui-ci contiendrait des informations sur les matériaux et la traçabilité du produit.

 

24/05/2023 - Un nouveau président

+

Jean-Pierre Denis, vice-président de Paprec, a été élu président de la Confédération des métiers de l’environnement, qui rassemble les organisations professionnelles FNADE, Federec et SNEFID et représente 112.000 emplois directs, 1.530 entreprises et un chiffre d’affaires de 19,3 milliards d’euros. Il succède à Anne le Guennec. Vice-président de Paprec depuis 2021, administrateur du groupe depuis 2010, Jean-Pierre Denis a été secrétaire général adjoint de l’Elysée entre 1995 et 1997. Il a poursuivi son parcours professionnel dans le monde de l’environnement, comme directeur général de Dakli et président du groupe Crédit Mutuel Arkéa. « Face aux multiples enjeux et aux nouveaux défis auxquelles les entreprises de la gestion et de la valorisation des déchets sont confrontées, je suis convaincu que la CME a un rôle majeur à jouer au service d’un secteur d’activité qui répond à des besoins essentiels de la population et contribue directement à la croissance durable de notre économie », a-t-il déclaré. Son objectif : « permettre à l’ensemble des entreprises qui œuvrent, chaque jour en France, à la collecte, au tri, au recyclage et à la valorisation des déchets, de continuer à investir et à créer des emplois pour offrir des solutions innovantes et des services toujours plus performants aux industriels et collectivités pour la gestion de leurs déchets ».

16/05/2023 - Travaux de modernisation

+

Le centre de tri Généris de Kerval Centre Armor, situé dans les Côtes-d’Armor, a fait l’objet de travaux de rénovation pendant un peu plus de trois mois. Au terme des travaux, l’usine est capable de traiter 45.000 tonnes de déchets par an et devrait refuser moins de déchets valorisables. Le site Généris a été doté de deux nouveaux tris optiques, « des lasers permettant de reconnaître le type de plastique qui passe sur la chaîne », explique Ronan Cadec, technicien du site. Il possède également un nouvel overband et un courant de Foucault, deux outils qui « permettent de récupérer plus facilement les petits métaux, comme les capsules ». La modernisation du centre de tri va permettre le traitement de 15.000 tonnes supplémentaires par an, pour un coût total de 9 millions d’euros. Le financement a été réparti entre Citeo (750.000 euros), l’Ademe (plus d’un million d’euros) et Kerval. L’investissement, qui devrait être amorti d’ici 10 ans, servira également à économiser sur les prélèvements dus aux refus de tri. « Puisque nous allons mieux trier, les déchets considérés comme non-valorisables vont diminuer, donc le coût des refus aussi », indique Ronan Cadec.

 

16/05/2023 - Suez construit un centre de sur-tri des plastiques

+

A Razimont, Suez a investi 17 millions d’euros dans la création d’un centre de sur-tri des déchets plastiques. Ce centre de sur-tri résulte d’un appel d’offres lancé par Citeo suite à l’extension des consignes de tri. Sur le site de la déchetterie de Razimont, les travaux ont débuté en avril, pour une mise en service prévue au mois de septembre 2023. Les 25.000 tonnes de déchets, issues de tout le Grand Est, seront ainsi triées en 8 catégories de plastiques à l’aide de 10 tri-optiques et d’un robot. Une fois transformées en résine, les matières seront vendues à des recycleurs. Menacé de fermeture, ce site de tri en reconversion est l’un des trois en France à se spécialiser dans le sur-tri.

16/05/2023 - SLR Environnement rejoint Paprec

+

Paprec développe sa division Ferrailles et Métaux en s’associant à SLR Environnement, acteur historique du recyclage en région lyonnaise. Les activités déchets recyclables et déchets industriels banals seront réunies dans des installations communes. SLR exploite 2 sites industriels, à Lyon et à Fareins. L’entreprise compte 60 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros. « Cette association permettra à SLR d’atteindre une nouvelle dimension pour mieux servir encore ses clients et développer cette activité Ferrailles et Métaux qui nous tient à cœur », a déclaré Eric Teilhards, directeur général de Paprec Grand Est. La division Métal de Paprec atteint ainsi un CA de 350 millions d’euros et gère 800.000 tonnes de ferrailles, avec l’appui de 450 collaborateurs.

03/05/2023 - Un centre de recyclage Airbus en Chine

+

Le constructeur Airbus et le groupe industriel Tarmac Aerosave, qui suit l’ensemble du cycle de vie des avions (stockage, maintenance, transition et recyclage), ont créé avec la ville de Chengdu (Chine) une coentreprise spécialisée dans les services de gestion du cycle de vie des avions. Airbus Lifecycle Services, premier centre en son genre en Chine, sera opérationnel à la fin de l’année. Sur un terrain de 717.000 m2, le centre pourra accueillir 125 appareils et proposera des services de stockage, de maintenance, de mise à niveau, de conversion, de démantèlement et de recyclage sur différents types d’appareils. Tarmarc Aerosave estime que 75 % des appareils reçus par le centre  pourront entamer un nouveau cycle de vie, et que les autres seront démantelés et recyclés à hauteur de 90 % du poids de l’avion.

03/05/2023 - Nouvelle gamme Nexans

+

Nexans a présenté sa nouvelle gamme de câbles de réseau de distribution bas carbone. Selon les produits, les émissions de gaz à effet de serre ont été réduits de 35 à 50 %. Afin de diminuer son bilan carbone, Nexans utilise un aluminium bas carbone, jusqu’à 50 % de plastique recyclé dans l’isolant et/ou la gaine, sélectionne ses fournisseurs en fonction de leur performance environnementale et produit en France, dans ses usines de Jeumont et Bourg-en-Bresse.

03/05/2023 - « Réinventer le scellage »

+

Déterminés à développer des alternatives aux emballages en plastique à usage unique, UPM Specialty Papers et Henkel ont conçu un papier thermoscellable qui a la particularité de présenter une barrière aux graisses sans film en polyéthylène (PE). Cet emballage peut ainsi protéger des aliments gras et secs avant de se recycler avec le flux papier-carton. Le chimiste allemand Henkel a développé un revêtement spécial qui combine la barrière à l’eau Aquence Epix BC 6134 et l’adhésif Loctite Liofol HS 2809-22 RE. L’innovation sera présentée à l’occasion du salon Interpack, qui a lieu à Dusseldorf (Allemagne) du 4 au 10 mai.

03/05/2023 - Valdelia confirme l’ouverture de 151 points de reprise

+

A l’occasion du lancement de la REP PMCB, l’éco-organisme Valdelia annonce l’ouverture de ses 151 points de reprise, conformément à l’engagement qu’il avait pris auprès des pouvoirs publics. Les quatre éco-organismes se sont engagés à avoir collectivement contractualisé avec au moins 515 points de collecte privés au 31 mars 2023, 1.096 au 30 juin, 1.516 au 30 septembre et 2.419 au 31 décembre. L’obligation de chaque éco-organisme est évaluée au prorata des quantités de PMCB mis sur le marché l’année précédente par ses adhérents. Valdelia avait pour objectif d’en ouvrir 150 : la promesse a donc été tenue.

03/05/2023 - Vittel passe à la vitesse supérieure

+

La loi prévoit l’intégration d’au moins 25 % de plastique recyclé dans les bouteilles en plastique d’ici à 2025 et 30 % d’ici à 2030. Vittel va plus loin et conçoit désormais tous ses produits en rPET. « Avec le 100 % rPET, nous devenons la première marque avec une telle volumétrie sur le marché des eaux minérales naturelles en France à conditionner l’intégralité de notre offre dans des bouteilles en plastique 100 % recyclé », a déclaré Eric Belin, directeur de la marque Vittel. Le bouchon solidaire a également été adopté par la marque en anticipation de son obligation, à l’échelle européenne, à partir du 3 juillet 2024.

03/05/2023 - 8 lauréats soutenus par Citeo et Adelphe

+

Les éco-organismes Citeo et Adelphe ont sélectionné 8 projets dans le cadre d’un appel à projets visant à développer des solutions de réduction d’emballages. Les projets sélectionnés sont ceux de Pepsico France, Biscuits Bouvard, Fauchon, Rémy Martin, Bordeau Chesnel, Distillerie Combier, groupe Monin et Mustela. Financés à hauteur de 50 %, ces projets doivent permettre d’économiser entre 4.000 et 5.000 tonnes d’emballages.

03/05/2023 - Un écocentre à Nantes

+

Sur la pointe ouest de l’île de Nantes,  un écocentre sera mis en service à la rentrée 2023 afin de traiter tous les déblais des chantiers urbains (terre, sable, gravas, béton, briques, etc.). Le site, une friche de 2,8 hectares, a été confié par la société d’aménagement Samoa à Brézillon, une entreprise de travaux spécialisée en génie écologique. L’objectif est de « réduire l’impact carbone » dû au transport des terres, qui peuvent parfois voyager jusqu’à 100 km pour rejoindre une plateforme de transit afin d’y être triées et traitées.

26/04/2023 - Bernard Favory : une grande figure du recyclage

+

Paris.– Bernard Favory n’est plus. La famille Federec perd une grande figure du recyclage. Fondateur de la filière Verre de Federec, ancien président du Cyclem et de FERVER, cet homme d’engagement, ancien DG d’IPAQ SA, aura marqué les travaux de la commission sociale de Federec. Très impliqué au sein de la CPNEFP (Commission Paritaire Nationale Emploi et Formation) qu’il a présidée, il a été précurseur sur la nécessité de développer des formations pour préparer les métiers du recyclage de demain. Il a d’ailleurs présidé Formarec, l’ancien organisme de formation de Federec. Administrateur de Federec Nouvelle Aquitaine, cet épicurien discret et courtois, était sans nul doute la mémoire du recyclage en France.

26/04/2023 - GravitHy s’installe en PACA

+

GravitHy, start-up industrielle qui veut accélérer la décarbonation de l’industrie sidérurgique, a mobilisé 2,2 milliards d’euros pour construire sa première usine de DRI/HBI bas-carbone en France, à Fos-sur-Mer (13). A compter de 2028, GravitHy produira du fer bas carbone sous forme de pellets de DRI qui seront commercialisés à l’échelle mondiale. GravitHy se qualifie de « futur leader de l’industrie française à l’étranger » et prévoit déjà de développer d’autres unités, en Europe et hors d’Europe.

26/04/2023 - BMW : plus de matériaux recyclés dans ses modèles

+

BMW cherche à développer des méthodes innovantes de démontage et de tri automatisé afin d'améliorer la qualité des matières premières issues du recyclage des véhicules qui quittent les routes. Le but est d'augmenter la proportion de matériaux recyclés utilisés dans les nouveaux modèles de BMW d'environ 30 à 50 %. À terme, le projet a pour objectif de permettre à BMW d'utiliser 50 % de matériaux recyclés dans ses voitures.

26/04/2023 - 70 % électrique en 2030

+

Bosch estime que les voitures électriques représenteront environ 70 % de toutes les voitures particulières nouvellement immatriculées en Europe d'ici 2030. La filiale Bosch Rexroth est à l'origine de la création de « Battery Lifecycle Company », une entreprise commune composée de la filiale Remondis TSR Recycling et de Rhenus Automotive. Les experts prédisent que d'ici 2030, l'Europe aura besoin d'une capacité de recyclage allant jusqu'à 420.000 tonnes métriques de matériaux issus de batteries chaque année

18/04/2023 - Nouveau site à Chambéry

+

Un nouveau centre de tri des emballages verra le jour en 2025, dans la zone industrielle de Bissy (Chambéry) afin de remplacer le site actuel. L’extension des consignes de tri a incité Savoie Déchets et ses collectivités membres à agir pour faire face aux nouveaux types de plastiques et à l’augmentation du volume d’emballages collectés, car les capacités et la qualité du traitement au centre de tri de Chambéry n’étaient plus suffisantes. « Construit en 1995, le centre de tri de Chambéry n’avait initialement pas été conçu pour traiter de tels tonnages, ni autant de matières différentes, explique Arthur Boix-Neveu, vice-président de Savoie Déchets et chargé des centres de tri. Sa dimension et sa vétusté ne permettant pas de l’adapter à ces nouveaux besoins, nous nous sommes orientés vers la construction d’un nouveau site, plus grand et plus performant ». La capacité du nouveau site sera le double de l’ancienne, avec 7.400 m2 d’ouvrages pour une capacité de tri de 40.000 t par an.

18/04/2023 - Le fonds de réparation prend un bon départ

+

L’éco-organisme ecosystem, historiquement tourné vers le recyclage, investit le champ de l’allongement de la durée de vie des équipements électriques. Pour ce faire, un bonus réparation a été mis en place à partir du 15 décembre 2022. Il permet au consommateur d’obtenir une diminution immédiate, comprise entre 10 et 45 €, de sa facture de réparation (hors garantie). Le réseau des réparateurs labellisés QualiRépar proposant cette incitation financière a quasiment triplé en 3 mois, passant de 500 sites à plus de 1.220, dont 22 % de réparateurs indépendants. Avec 4.500 techniciens sur le territoire, le réseau devrait intégrer 300 sites supplémentaires à court terme et doubler d’ici la fin de l’année. Près de 21.000 réparations ont été déclarées par le réseau en un trimestre, ce qui correspond à une prise en charge de plus de 500.000 € par les éco-organismes, soit 24 € en moyenne par acte de réparation. En tête des produits les plus réparés figurent le lave-vaisselle et le lave-linge, qui représentent à eux deux plus de 40 % des réparations. Plus d’1 appareil réparé sur 2 n’a pas nécessité de changement de pièce détachée. Objectif pour ecosystem, prendre en charge minimum 500.000 réparations en 2023. 

18/04/2023 - Cyrkl, réseau européen d’approvisionnement

+

La marketplace Cyrkl, lancée par une start-up spécialisée dans l’économie circulaire des déchets, permet « d’identifier et de mettre en place rapidement de nouvelles chaînes d’approvisionnement ». Présente dans 12 pays en Europe, elle regroupe plus de 18.000 utilisateurs. L’inscription est gratuite. On y trouve plus de 100 références de déchets (plastique PEBD, fibres textiles), de sous-produits industriels (sciure de bois), de matières recyclées (plastiques, métaux), de produits réutilisables (palettes) et d’équipements (presses à balles). Possibilité pour les collecteurs et recycleurs d’identifier de nouveaux gisements de matières et de nouveaux partenaires économiques ; pour les responsables achats de commercer avec de nouveaux vendeurs et d’explorer de nouvelles sources d’approvisionnement plus éco-responsables.

18/04/2023 - Une nouvelle promesse concernant la pollution plastique

+

Les ministres du climat, de l’énergie et de l’environnement réunis à Sapporo (Japon) les 15 et 16 avril à l’occasion du G7 souhaitent « mettre fin à la pollution plastique, avec l’ambition de réduire à zéro toute pollution plastique supplémentaire d’ici fin 2040 ». Cette annonce, qualifiée de « signal fort » par le ministre français de la Transition écologique, Christophe Béchu, précède les négociations pour un traité international contre la pollution plastique, prévues fin mai à Paris. Ce traité juridiquement contraignant et « de haute ambition » découle d’une résolution adoptée par 175 pays membres de l’Organisation des Nations Unies en mars 2022. A l’issue du G7, il semble que le Japon et les Etats-Unis sont désormais prêts à s’aligner sur cet objectif .

18/04/2023 - Les exportations hors UE au plus bas depuis 2003

+

Bruxelles.– Les 27 exportent de moins en moins leurs déchets plastiques en dehors de l’Union européenne. Chaque année, les tonnages baissent. En 2022, les expéditions vers des pays tiers ont atteint un niveau plus vu depuis 19 ans. Dans le même temps, les importations depuis des pays tiers vers l’Europe sont en hausse. Elles auraient dépassé, en 2022, le précédent record, selon les premiers chiffres diffusés par Eurostat. Entre 2016 et 2021, le volume des exportations avait été divisé par deux. L’année dernière, la chute avait été plus modeste, avec seulement 2 % de perdus, soit 1,1 million de tonnes exportées.

18/04/2023 - Ecomatelas change de main

+

Ecomatelas, PME qui reconditionne des matelas, a été rachetée par l’entreprise française Recy-Matelas Europe, spécialisée dans le recyclage et le traitement des matelas. Cette acquisition permet à l’acheteur de diversifier ses activités et d’améliorer son taux de valorisation.

18/04/2023 - Production réduite de 60 % à Dunkerque

+

Le haut-fourneau numéro 4 (HF4) de l’usine sidérurgique d’ArcelorMittal, située à Dunkerque, a percé le 30 mars. En temps normal, le HF4 produit 10.000 tonnes d’acier par jour. La reprise de la production n’est pas prévue avant la fin du mois de mai, le temps d’effectuer les travaux de réparation nécessaires. « L’accident tombe particulièrement mal car notre carnet de commandes, après une période moins faste, commençait à se regarnir, a commenté Xavier Lecoq, délégué syndical central CFE-CGC. Si l’arrêt se prolonge de 2 à 3 mois, ce sera très embêtant, surtout pour l’industrie automobile, adepte du zéro stock ».

18/04/2023 - Une situation inédite à l'Ademe

+

La candidature de Boris Ravignon au poste de président du conseil d’administration de l’Ademe, proposée par le président de la République comme l’y autorise l’article 13 de la Constitution, a été rejetée par le Parlement. C’est une première sous la Vème République. « Ce vote traduit le mécontentement du Parlement devant une telle impréparation, nouvelle manifestation du manque de considération de l’exécutif à son égard », peut-on lire dans un communiqué de presse publié par le Sénat. Il semble que ce rejet soit motivé par la volonté de Boris Ravignon de cumuler mandats locaux (il est maire de Charleville-Mézières et président de l’agglomération d’Ardenne métropole) et présidence d’un établissement public.

11/04/2023 - Outre-mer : le ministre s’impatiente

+

Le ministre délégué chargé des Outre-mer a réuni à Paris ce jeudi 6 avril les éco-organismes chargés par l’Etat de financer et d’organiser la collecte et le recyclage des déchets concernés par une filière à responsabilité élargie du producteur (REP), tels que les produits électroniques, les meubles, les piles ou encore les emballages. En présence du cabinet de la secrétaire d’État à l’Ecologie, Bérangère Couillard, du directeur général de la prévention des risques (DGPR), des représentants de l’ADEME et des représentants des préfectures des territoires concernés, cette rencontre a permis de dresser un état des lieux de la gestion des déchets concernés par une filière REP en outre-mer. Pour mémoire, comme l’a souligné le récent rapport du Sénat sur la gestion des déchets en Outre-mer, les territoires ultramarins accusent un retard important. A l’occasion de cette réunion, le ministre Jean-François Carenco a constaté que la majorité des projets de plans d’action préparés par les éco-organismes sont d’une qualité insuffisante et que la concertation avec les collectivités territoriales d’outre-mer mérite d’être renforcée. En conséquence, les éco organismes sont invités à réviser d’ici l’été leur plan d’action en concertation avec les collectivités

11/04/2023 - Un alu haute pureté

+

L’équipementier allemand Steinert présente la dernière évolution de son système de tri par rayons X, Steinert XSS T EVO 5.0, qui permet d’obtenir un aluminium pur à 99,8 %. La machine possède les technologies de surveillance automatique des rayons X et de calibrage automatique des capteurs, qui assurent la qualité de tri et de détection. La fonction Multilayer Data Evaluation permet à la machine de détecter le magnésium, et grâce à la séparation du magnésium libre, l’aluminium issu du recyclage peut plus aisément être chargé dans le four de fusion. Il est possible d’effectuer un tri préalable grâce à la technologie de spectroscopie sur plasma induit par laser (LIBS), qui analyse en temps réel la teneur en aluminium et les composants tels que le cuivre, le magnésium ou le silicium, afin de classer les différents alliages et de les trier efficacement.

11/04/2023 - Chopard : l’horloger qui aime l’acier recyclé

+

Genève.– Chopard, l’horloger suisse bien connu, fait un pas de plus vers le luxe durable. Il s’est engagée, d’ici à la fin 2023, à n’utiliser que de l’acier recyclé pour la fabrication de ses montres en acier, boîtiers et bracelets inclus. Baptisé Lucent Steel, cet acier durable a été conçu en 2019 par la marque elle-même. A l'époque, il était constitué de 70 % d’acier recyclé. Il en contient aujourd'hui 80 % et pourrait atteindre les 95 % dès 2025, annonce la maison Chopard. Selon cette dernière, le Lucent Steel permet d’améliorer considérablement la résistance et la brillance de ses montres. Fabriqué à partir de déchets industriels de haute qualité provenant de fabricants de montres suisses, le matériau gagne en effet en pureté à chaque recyclage.

11/04/2023 - Le câble cuivre a le vent en poupe

+

Selon le cabinet d’études Technavio, la taille du marché mondial des câbles en alliage de cuivre devrait croître de 18,16 milliards de dollars entre 2021 à 2026. Le marché devrait progresser à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 3,21 % durant cette période, grâce à la croissance des industries de la communication, de l’électricité et de l’électronique. Par régions, c’est l’APAC (région Asie-Pacifique) qui devrait se tailler la part du lion : 61 % de la croissance du marché mondial devrait provenir notamment de la Chine et du Japon.

11/04/2023 - Nominations à l'Ademe

+

Sabine François est nommée au poste de directrice générale déléguée (DGD) de l’Ademe à partir du 2 mai 2023. Diplômée de l’Institut Régional d’Administration de Metz, Sabine François, 46 ans, a débuté sa carrière à la Direction Générale de l’Environnement de Lorraine. Après avoir exercé la fonction de secrétaire générale de la Direction Départementale des Territoires de Moselle, elle intègre l’Ademe en 2011 au poste de directrice régionale de l’Ademe Lorraine, puis de l’Ademe Grand Est.

Baptiste Perrissin-Fabert, ancien directeur de cabinet de la secrétaire d’état Brune Poirson de 2017 à 2020, qui assurait l’intérim du poste de DGD depuis septembre 2022, est quant à lui nommé DGD adjoint.

05/04/2023 - Le Sénat a revu la copie de l’Assemblée

+

Suite du feuilleton concernant la fusion des REP emballages ménagers et papier : le texte issu de l’Assemblée et soutenu par le gouvernement, qui visait à exclure la presse du dispositif de REP afin de l’exempter du paiement d’une écocontribution, a été remanié par le Sénat. C’est cette version du texte qui a été adoptée lors de la commission paritaire du 30 mars. La version présentée par l’Assemblée nationale avait été critiquée au Sénat, qui la jugeait dangereuse dans la mesure où elle ouvrait une brèche susceptible d’affaiblir l’ensemble des REP. Finalement, le Sénat a décidé de maintenir la presse dans le champ de la REP, sans l’exclure de contribution financière, mais en modulant cette dernière « pour les produits concourant à une information d’intérêt général sur la prévention et la gestion des déchets ». La mise à disposition d’encarts publicitaires par les publications de presse, à titre gracieux, reste d’actualité.

04/04/2023 - Recycler du papier VS réutiliser du plastique

+

Eric Le Lay, vice-président de l’European Paper Packaging Alliance (EPPA), a publié une tribune dans le journal l’Opinion où il fait valoir les inconvénients du passage à la vaisselle réutilisable, au détriment des emballages en papier, dans le secteur de la restauration. « On utilise beaucoup moins d’eau et d’énergie pour produire et recycler les emballages en papier que pour laver et sécher les contenants réutilisables qui les remplacent », affirme-t-il en se fondant sur l’analyse du cycle de vie complet des emballages. Selon le rapport Kearney, le passage du jetable au réutilisable dans la restauration va générer, à l’échelle de l’Europe, une croissance vertigineuse de la consommation d’eau, à raison de 4 milliards de litres par an. « La vaisselle réemployable désormais imposée dans la restauration va consommer 5,3 fois plus d’eau que la vaisselle à usage unique à base de papier, affirme-t-il. En plus d’augmenter la consommation d’eau et de créer 4 fois plus de déchets plastiques pour la seule restauration sur place, le passage au réemploi augmenterait considérablement les émissions carbone (augmentation de 50 % de CO2 pour la vente en salle et de 260 % pour la vente à emporter) comme les coûts énergétiques ».

04/04/2023 - En plus de collecter, Lumiver va recycler

+

Implantée dans les Hauts-de-France, la société Lumiver trie et collecte des déchets professionnels. A l’origine spécialisée dans les néons et ampoules, elle collecte aussi des déchets électroniques, des cartouches d’encre et des piles usagées. Grâce à la mise au point d’un procédé unique en Europe, Lumiver va désormais recycler les piles qu’elle collecte. Le zinc extrait des piles alcalines et piles pour clôtures sera envoyé chez Recytech, dans le Pas-de-Calais. Cette nouvelle ligne de recyclage a représenté un investissement de 800.000 euros. Elle sera mise en service fin 2023.

04/04/2023 - Une nouvelle filière en IDF

+

Les professionnels des Cafés Hotels Restaurants (CHR) sont nombreux dans la capitale, avec 20.000 établissements recensés. Dans une ville où le vin coule à flots (en 2017, Paris a reçu l’honorable titre de « Championne du monde de consommation de vin », avec 709 millions de bouteilles consommées), les professionnels ne disposaient pas encore d’une filière dédiée au recyclage du liège. Take a waste et Triethic l’ont donc lancée, avec un premier bac de collecte installé à l’Hôtel Maison Montmartre Paris. On estime qu’il pourra recueillir 7.000 bouchons par an. A terme, l’objectif de Take a waste et Triethic est de s’appuyer sur le large réseau de CHR parisiens pour ancrer cette nouvelle filière dans la capitale. Le liège recyclé pourra être réutilisé sous forme d’accessoire de mode, de décoration, d’isolation, d’ameublement ou encore de semelle de chaussure. En revanche, le retour au contact alimentaire n’est pour le moment pas envisageable. Le gisement de bouchons de liège est important en France, et encore peu exploité : en 2020, 60 millions de bouchons de liège ont été recyclés, soit seulement 2 % des 3 milliards de bouteilles consommées la même année.

04/04/2023 - Le chemin à parcourir reste long

+

Selon le dernier « Circularity Gap Report » publié par Deloitte et Circle Economy, chaque Britannique consomme en moyenne 15,3 tonnes de matériaux (recyclables ou non) par an. Seul 7,5 % de ces déchets sont recyclés ou réutilisés. A titre de comparaison, la moyenne mondiale se situe à 12,2 tonnes par personne, et le taux de recyclage est à 7,2 %. Selon le rapport, en adoptant des solutions plus durables et circulaires, une économie de 40 % pourrait être réalisée, avec pour conséquence une réduction de 43 % des émissions carbone du Royaume-Uni. Le pays repose sur les importations pour répondre à ses besoins : en 2019, seuls 20 % des matériaux utilisés avaient été extraits sur le territoire. En raison de faibles capacités de recyclage sur place, le Royaume-Uni exporte 15,1 millions de tonnes de déchets recyclables par an. Le Circularity Gap Report suggère des améliorations dans 6 domaines, y compris l’alimentation, l’industrie, les transports et le mode de vie. « La marge de progression est importante, c’est un défi pour le pays mais aussi une opportunité pour les entreprises », estime David Rakowki, spécialiste de la circularité chez Deloitte.

04/04/2023 - Embellie des ventes

+

Les producteurs de métaux de seconde fusion apprécieront la nouvelle puisque le secteur est un débouché important pour leurs productions : le marché français des voitures neuves a enregistré en mars 182.713 immatriculations (+ 24,23 %), une embellie portée par Peugeot et Renault, encore loin toutefois des niveaux d'avant la pandémie, a indiqué samedi la Plateforme automobile (PFA) qui représente constructeurs et équipementiers. « C'est le huitième mois consécutif de hausse. Les livraisons sont reparties et on a un peu moins de pénuries de puces électroniques », a indiqué à l'AFP un représentant de la PFA. « On continue de remonter la pente, mais on est encore loin du niveau d'avant la pandémie», a-t-il précisé.

04/04/-2023 - Retard à l’allumage

+

La réunion du comité interfilières (CIFREP) prévue le 6 avril a été ajourné. L’un de ses sujets phares devait être le déploiement de la  REP PMCB. En ce qui la concerne, trop de questions n’ont pas encore trouvé de réponse, ce qui fait dire à certains opérateurs que l’échéance du 1er mai a toutes les chances d’être repoussée… Etonnant, non ?

04/04/2023 - Lucé en panne

+

Suite à la mise hors service d’un filtre, l’usine Hydro aluminium-Extrusion Service de Lucé a dû arrêter sa fonderie en début de semaine ; contraignant celle-ci à repousser sine-die les livraisons de matières à enfourner (profilés AGS notamment).

29/03/2023 - LCB rejoint Valobat

+

Le Commerce du bois (LCB), association professionnelle qui regroupe 125 acteurs de la filière bois (négociants, raboteurs, importateurs, agents), devient actionnaire de l’éco-organisme Valobat. Jean-Louis Camici, président de LCB, souhaite ainsi porter « la voix des metteurs en marché et tout particulièrement des importateurs bois-panneaux ainsi que des industriels du rabotage ». Il s’agit d’un moment charnière pour la filière bois, car de nombreux sujet seront traités dans les mois à venir : « le choix des filières de recyclage, les évolutions tarifaires ou encore les critères d’éco-modulation », énumère Jean-Louis Camici. « Face à de tels enjeux, nous nous devions de répondre présent et de mobiliser notre réseau d’adhérents afin de les accompagner et de peser collectivement ».

29/03/2023 - Une machine imposante

+

La plus grande machine de production de kraftliner au monde prend du service en Suède. 250 mètres de long, 11.000 tonnes, la bête augmentera la production du site de SCA (situé à Obbola) de 425.000 à 725.000 tonnes par an à partir de 2026. Fabriquée par l’Allemand Voith, la machine s’inscrit dans le cadre d’un investissement de 7,5 milliards de couronnes suédoises, dont 1 milliard dédié à des améliorations d’ordre environnemental.

29/03/2023 - Les riverains protestent

+

Ghlinoises et Ghlinois sont contre l’installation d’une usine de recyclage de batteries au plomb dans leur ville. Le conseil communal de Mons (les communes de Ghlin et Mons ont fusionné en 1972) a voté à l’unanimité une motion, présentée par le parti cdH, qui établit son opposition au projet d’Envirolead. Prochaine étape, témoigner de leur refus par écrit au gouvernement wallon. Pour rappel, le projet d’usine a déjà été approuvé par la région wallonne, mais la vente du terrain concerné est suspendue dans l’attente d’une décision du Conseil d’Etat. Celle-ci ne sera pas disponible avant juin. Le comité de riverains « Non à Envirolead » était présent pour demander au conseil communal de « financer de nouvelles études sur l’impact de cette usine sur la santé de l’environnement », une requête à laquelle la Ville semble sensible, selon Gérald Vanderlin, membre fondateur du comité.

29/03/2023 - Un compteur intelligent

+

Suez lance le premier compteur intelligent, sous forme d’une puce placée sous les bacs à déchets pour collecter des informations relatives aux volumes contenus. Une fois collectées sur les différents bacs, ces informations seront transmises aux collectivités et aux usagers. Une première expérimentation est prévue dans la communauté d’agglomération du Grand-Montauban.

28/03/2023 - Aksor agréé pour les DEEE

+

La société Aksor, plus connue sous le nom d’Acrelec, a été agréée en tant que système individuel de collecte et de traitement des DEEE jusqu’à fin 2024. Cela signifie qu’au lieu de confier ses équipements électroniques arrivés en fin de vie à un éco-organisme, elle se chargera elle-même de leur recyclage. Il s’agit de la quatrième entreprise a recevoir un agrément pour un système individuel en France. Les 3 autres sont NCR France, Dielbold Nixdorf (distributeurs de billets) et Chateaud’eau (fontaines à eau). Aksor/Acrelec produit pour sa part des écrans tactiles qui servent à la prise de commandes en fast-food ainsi que des caisses enregistreuses en libre-service.

28/03/2023 - Peindre à partir de déchets

+

Le groupe réunionnais Océinde, fabricant de peinture, lance une nouvelle gamme composée à 50 % de déchets recyclés (pare-brise de voiture, chutes de marbre et coquilles d’huîtres). La gamme Algo, commercialisée depuis 2014, est fabriquée à partir d’algues. Eco et Izi’R sont les deux additions à la palette d’Océinde. La première est vendue en grande surface tandis que la seconde est réservée à un usage professionnel, dans le bâtiment. « C’est une innovation mondiale tant en termes de technologie qu’en pourcentage de matière recyclée », se félicite Océinde. Une innovation qui résulte de la collaboration avec 3 autres acteurs : Shark Solutions, qui traite les pare-brise, Usine de Kervellerin, qui se charge des huîtres, et La Provençale, qui fournit le marbre.

28/03/2023 - Nouveaux actionnaires pour Ecominéro

+

Neuf entreprises rejoignent le capital de l’éco-organisme Ecominéro, expert de la filière minérale agréé pour la REP PMCB (produits et matériaux de construction du bâtiment). Ces groupes industriels rejoignent les 25 entreprises présentes lors de la création d’Ecominéro et spécialisées dans le béton, les tuiles, les granulats, le ciment, la pierre de construction et les enrobés. Parmi les autres organisations fondatrices d’Ecominéro se trouvent 5 syndicats professionnels.

21/03/2023 - GPA souhaite devenir une « entreprise à mission »

+

Le recycleur automobile GPA (58 M€ de CA en 2022, 200 employés, 24.000 véhicules traités par an) a annoncé sa volonté de changer de statut pour celui de société à mission. Introduit en 2019 par la loi Pacte, ce statut permet à une entreprise « d’affirmer publiquement sa raison d’être, ainsi qu’un ou plusieurs objectifs sociaux et environnementaux qu’elle se donne pour mission de poursuivre dans le cadre de son activité » (source : ministère de l’Economie). Pour conserver ce statut, l’entreprise se soumettra à un contrôle biannuel. Historiquement engagé dans l’économie circulaire, GPA fera de la production d’énergies renouvelables, de la gestion de l’eau et de l’emploi ses nouvelles « missions ». Johan Renaud, co-dirigeant de GPA, explique ce choix : « Ma génération, la troisième depuis la création de GPA, a eu la chance d’hériter d’un outil industriel au service d’un modèle vertueux basé sur le recyclage et le réemploi que nous avons modernisé et perfectionné pour en faire une usine de nouvelle génération au service de l’économie circulaire. Notre démarche de transformation en entreprise à mission nous aidera non seulement à parfaire ce modèle, mais encore à l’étendre à de nouveaux domaines comme le recyclage des batteries ou encore le plein emploi sur notre territoire ».

21/03/2023 - Une fusion, oui, mais sans exonération de la presse

+

La proposition de loi visant à faire fusionner les filières de REP emballages ménagers et papier, ainsi qu’à exclure la presse du champ de la REP  (pour plus de détails, voir l’article en p.5 du n°1439), a été adoptée par l’Assemblée nationale. Au Sénat, la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable a « porté un regard favorable à la fusion des filières REP emballages ménagers et papiers […] qui pourrait être source de simplification et de synergies ». En revanche, le second volet de la proposition a suscité une levée de boucliers. « Cette exclusion dérogatoire [la sortie de la presse du système de REP] serait un dangereux précédent susceptible d’affaiblir l’ensemble des REP : d’autres secteurs pourraient, à l’exemple de ce premier régime d’exception, demander des aménagements et des exonérations pour l’avenir, au détriment des collectivités territoriales et de la protection de l’environnement ». La commission propose, à la place d’une exonération totale de contribution, « de moduler les contributions financières pour les produits concourant à une information du public d’intérêt général sur la prévention et la gestion des déchets ». En clair, contre la mise à disposition gratuite d’encarts publicitaires, la presse aura droit à une remise sur sa contribution à la REP.

21/03/2023 - L’Ademe débarque en Normandie

+

Pour accélérer le déploiement du recyclage en Normandie, l’Ademe et la région Normandie organisent les premières Rencontres Régionales du Recyclage à Rouen, le mardi 11 avril 2023.

10 millions de tonnes de déchets sont générées chaque année sur le sol normand, mais seul 15 % de ce gisement est recyclé aujourd’hui. Après une période 2021-2022 particulièrement dynamique en Normandie pour le développement du recyclage des déchets plastiques, l’ADEME et ses partenaires mobilisent tous les acteurs économiques régionaux du recyclage de déchets le 11 avril à Rouen pour les Rencontres Régionales du Recyclage.

À l’attention des entreprises du recyclage, cette journée va permettre de faire un état des lieux, de poser les objectifs et les soutiens publics en faveur du recyclage autant que d’échanger et de favoriser les rencontres entre acteurs.

À l’occasion de cet événement, les participants pourront bénéficier d’interventions d’experts de l’Ademe, mais également de retours d’expérience concrets d’entreprises de la région autour de leur modèle économique, leur process et leurs perspectives. Les aides disponibles aujourd’hui seront également présentées. Ce rendez-vous sera aussi l’occasion pour l’Ademe de lancer un nouvel appel à projets.

21/03/2023 - L’emballage, au centre des innovations

+

Une enquête, réalisée conjointement par Smurfit Kappa et le Financial Times auprès de 440 cadres supérieurs et dirigeants d’entreprise dans 11 pays, indique que seuls 11 % des interrogés pensent avoir une stratégie de développement durable « solide et réalisable », alors qu’ils sont près de la moitié à avoir établi un plan pour atteindre la neutralité carbone. Près de la moitié des entreprises (47 %) ont misé sur l’innovation en matière d’emballage comme levier de progression vers un futur neutre en émissions carbone. L’information des consommateurs fait partie des causes dont se soucient le plus les entreprises, qui privilégient 3 outils de communication : la publication de rapports d’impact (47 %), un étiquetage clair sur les emballages (43 %) et la publication de rapports annuels sur la durabilité (40 %).

21/03/2023 - Du nouveau chez Suez

+

David Lamy a été nommé directeur général de la business unit Déchets France chez Suez. Il dirigera les activités françaises de recyclage et de valorisation des déchets. En 2020, David Lamy était directeur de la transformation, puis il a dirigé la stratégie et le développement durable.

15/03/2023 - Valame : 3 usines d’ici à 2024 ?

+

L’entreprise Valame a développé un procédé d’élimination chimique de l’amiante. 4 brevets entourent ce procédé novateur qui transforme l’amiante en un résidu de silice amorphe, lequel ne comporte plus aucune trace du minéral fibreux. Nécessitant peu d’énergie, la technologie aboutit à deux écoproduits. Le résidu de silice obtenu peut servir de matériau de technique routière ou bien de liant cimentier. La start-up lilloise souhaite que son procédé soit employé dans 3 usines, dont 1 à l’étranger, d’une capacité de traitement de 15.000 tonnes de déchets chacune. Ce sont des sites industriels déjà existants qui devraient employer ce procédé sous licence.

 

15/03/2023 - OCAB, l’organisme coordinateur

+

Paru au Journal officiel du 14 mars, l’arrêté du 17 février 2023 entérine une nouvelle disposition en ce qui concerne la REP PMCB. Son organisme coordinateur, l’OCAB, a été agréé jusqu’au 31 décembre 2024. Le dossier de demande d’agrément de l’OCAB a été déposé en décembre 2022 puis soumis à l’avis de la CIFREP (commission inter-filières de responsabilité élargie du producteur) en janvier 2023. Ses membres ont rendu un avis favorable, ce qui devrait permettre un déploiement opérationnel de la filière à partir d’avril/mai. L’OCAB coordonnera les actions des 4 éco-organismes agréés : Ecominero, Ecomaison, Valdelia et Valobat. Il mettra en place les standards de collecte séparée et de collecte conjointe afin de permettre la reprise sans frais des déchets, comme convenu dans le cahier des charges.

15/03/2023 - Les emballages de restauration ont leur propre REP

+

Le 7 mars dernier est paru au Journal officiel le décret créant la filière de responsabilité élargie du producteur (REP) concernant les emballages de restauration. Sont concernés « les producteurs (fabricants, importateurs, distributeurs) de produits emballés consommés ou utilisés par les ménages et les professionnels ayant une activité de restauration, les éco-organismes collectifs candidats aux agréments ou agréés, les professionnels de la restauration, les collectivités territoriales en charge de la gestion des déchets, les acteurs du réemploi, les opérateurs de gestion de déchets ». Comme tous les dispositifs de REP, il oblige les metteurs en marché à organiser ou contribuer à la gestion des déchets issus des emballages qu’ils ont produits. Le décret définit les modalités d’application de l’obligation. Un arrêté supplémentaire devra définir ultérieurement les catégories d’emballages relevant de cette nouvelle filière REP.

15/03/2023 - Objectifs ambitieux en Europe

+

La Commission européenne souhaite fixer des objectifs de 10 à 40 % pour l’extraction, le recyclage et le traitement des matières premières critiques utilisées dans l’UE d’ici à 2030. L’objectif est de gagner en autonomie et de « diminuer les risques croissants d’approvisionnement en renforçant les capacités de l’Union à toutes les étapes de la chaîne de valeur ». L’une des propositions de loi imposerait l’extraction de 10 % de matières premières stratégiques dans l’UE. De plus, le recyclage devrait fournir 15 % de la consommation annuelle de l’Union européenne. Pour le moment, l’UE dépend à 100 % de fournisseurs étrangers pour 14 des 27 matières critiques. La Chine est en situation de monopole sur une grande partie de ces matières et fournit 93 % du magnésium utilisé dans l’UE. Une circonstance que l’UE souhaite éviter à l’avenir, grâce à une clause imposant de « ne pas dépendre d’un seul pays tiers pour plus de 70 % des importations d’ici à 2030 ».

15/03/2023 - Acquisitions dans l’alu

+

Le groupe Auréa (Affimet-Régal, M. Lego, etc…) vient de signer un protocole d’acquisition sous conditions suspensives de deux entreprises spécialisées dans le recyclage de l’aluminium. Il s’agit de la société britannique Real Alloy UK et du Français RVA (Récupération Valorisation Aluminium). Ce dernier est spécialiste des scories d’aluminium. L’ensemble représente une centaine de salariés pour 80 millions de chiffre d’affaires. A l’annonce de ces acquisitions, le titre s’inscrivait en hausse de 1,5 %, à 6.85 euros.

15/03/2023 - Christian Ribeyrolle à la présidence de Copacel

+

Christian Ribeyrolle succède à Philippe d’Adhémar, en poste depuis mars 2019, à la présidence de Copacel. Christian Ribeyrolle a débuté sa carrière en tant qu’ingénieur dans l’aéronautique puis occupé des postes de direction dans l’industrie papetière pendant trente ans.

08/03/2023 - REP PMCB : déploiement des points de reprise des déchets du bâtiment

+

Paris.– Le cahier des charges des éco-organismes de la filière de REP PMCB (produits et matériaux de construction du secteur du bâtiment) est modifié par l’arrêté du 28 février 2023, qui a pour objet l’obligation des éco-organismes en ce qui concerne le déploiement des points de reprise des déchets du bâtiment pour 2023.

Parmi les modifications du calendrier, à noter que « l’éco-organisme  couvre les coûts supportés par les gestionnaires des installations de reprise ou pourvoit à cette reprise » selon les conditions précisées ci-après. Le nombre minimal de points de reprise hors SPGD (déchèteries privées et distributeurs) doit être de 515 au plus tard le 31 mars 2023, de 1.096 au plus tard le 30 juin 202, de 1.516 au plus tard le 30 septembre 2023 et de 2.419 au plus tard le 31 décembre 2023.

08/03/2023 - GPA garantit l’ensemble de ses pièces 2 ans

+

Le recycleur d’automobiles GPA (200 salariés) traite plus de 24.000 véhicules hors d’usage par an et produit plus de 1.000 pièces de réemploi par jour. Depuis le 1er décembre 2022, GPA est devenu le premier recycleur à garantir 2 ans l’ensemble de ses pièces, y compris les moteurs et boites de vitesse. L’objectif du groupe est se rapprocher au maximum des pratiques de la pièce neuve, tout en proposant un produit 30 à 90 % moins cher que le neuf.

08/03/2023 - Mercedes se lance dans le recyclage

+

Le constructeur automobile allemand Mercedes-Benz a indiqué qu'il allait officiellement lancer la construction de sa nouvelle usine de recyclage de batteries à Kuppenheim, dans le sud de l'Allemagne. L'infrastructure devrait disposer d'une capacité de 2.500 tonnes de batteries au lithium par an. Mercedes s'est associé pour ce projet au spécialiste du recyclage Primobius. Un autre constructeur allemand, Volkswagen, teste des techniques similaires depuis deux ans et espère être en mesure de recycler 1.500 tonnes de matériel de batteries par an.

08/03/2023 - 5M€ pour Le Feuvrier

+

Le groupe Passenaud investit 5 millions d’euros sur son site Le Feuvrier de Flers (14), selon l’édition normande de notre confrère Le Journal des Entreprises. Le groupe manceau, qui a réalisé 200 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022, compte 14 sites d’exploitation qui traitent près de 500.000 tonnes de matières par an.

01/03/2023 - Chute de la production italienne

+

Selon les dernières statistiques d’Assocarta (fédération italienne des papiers et cartons), sur la période janvier-novembre 2022, la production italienne de papiers et cartons a chuté de 6,8 %, avec 8,2 millions de tonnes produites contre 8,8 millions sur la même période de 2021. Dans le détail, les sans bois enregistrent les plus forts reculs, avec -19,4 % pour le non couché sans bois, et -26,8 % pour le couché sans bois. Quant aux autres papiers pour usages graphiques, ils affichent une baisse moins marquée avec 9,7 % de perdus. Pour sa part, la production de papiers et cartons d’emballage a chuté sur cette même période de 7,5 % (avec 4,7 millions de tonnes produites contre 5 en novembre 2021), les papiers et cartons pour ondulé reculant de 8,9 %. Une exception à ces statistiques en baisse : le segment du sanitaire et domestique, qui enregistre une production en très légère hausse, puisqu'elle n’est que de + 0,8 %.

01/03/2023 - Blendecques livre ses premières bobine

+

L'usine de carton recyclé Blendecques (Pas-de-Calais) de l’Italien Reno de Medici (RDM) livrera les premières bobines de carton à ses clients en mars. Pour mémoire, RDM, spécialiste du carton recyclé pour étuis pliants, prévoit de disposer, au cours des trois prochaines années, d'une capacité de production supplémentaire de 200.000 tonnes, en augmentant les capacités de plusieurs sites.

01/03/2023 - L’Andra publie les chiffres de 2023

+

L’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs présente tous les 5 ans un inventaire national des matières et déchets radioactifs. Voici quelques données issues de l’édition 2023. A fin 2021, 1.760.000m3 de déchets radioactifs étaient déjà stockés ou destinés à être pris en charge par l’Andra. Ces déchets sont issus d’environ 1.000 producteurs de différents secteurs d’activité (industrie électronucléaire, recherche, défense). Classés en 6 catégories, 90 % de ces déchets disposent de solutions de stockage définitif en surface. Entre fin 2020 et fin 2021, l’évolution du volume de déchets radioactifs se chiffrait à 60.000 m3.

28/02/2023 - London, here we come !

+

Paprec s’est doté d’un bureau à Londres, situé « à deux pas de la gare de Saint-Pancras », précise le communiqué de presse diffusé par l’entreprise. Depuis la constitution de Paprec Energies, pôle dédié à la valorisation énergétique, le groupe exploite deux sites (ex-Tiru) en Angleterre, à Exeter et Grimsby. Il s’agit de deux UVE et de plusieurs déchèteries. L’objectif de cette implantation est de constituer un point d’ancrage pour le développement de l’activité du groupe au Royaume-Uni. En effet, le marché britannique de la valorisation des déchets est en pleine mutation, offrant à Paprec l’opportunité d’apporter son expertise et son expérience acquises en France… « et pas seulement dans la valorisation énergétique ! », indique le communiqué.

28/02/2023 - Léko et Ulule attendent vos projets

+

L’éco-organisme des emballages ménagers Léko s’associe à Ulule, plateforme de financement participatif, pour lancer un appel à projets. Intitulé « Emballages, vers une démarche responsable », le programme vise à accompagner 10 projets qui recevront un soutien financier de 5.000 euros. A la suite d’un vote du public, un prix supplémentaire de 10.000 euros sera remis au lauréat. Le prochain comité de sélection, en mars 2023, approche. Le premier s’était tenu en novembre dernier, et le suivant aura lieu en juin. C’est également au mois de juin qu’aura lieu le vote pour désigner le projet favori du public. Parmi les étapes détaillées sur le site de l’appel à projets (https://leko.ulule.com/), la troisième peut surprendre : une fois sélectionné par le jury, le projet doit faire l’objet d’une campagne de financement sur la plateforme Ulule—sauf si les porteurs de projet sont déjà adhérents ou partenaires de Léko… Une approche étonnante qui vise probablement à susciter de l’engouement autour des projets ou à les faire connaître du grand public.

28/02/2023 - Redware récupère les pièces de monnaie

+

Redwave a lancé un nouveau trieur de pièces, baptisé « Redwave CX »,  basé sur un capteur, un système de tri pour récupérer les pièces provenant des scories d'incinération des déchets industriels (IWI) et des déchets automobiles. Le système offre un processus entièrement automatisé pour trier les pièces des fractions de métaux lourds, offrant une solution rentable pour récupérer les métaux précieux.
Équipée d'une caméra haute résolution, la trieuse de pièces Redwave CX est capable de trier les métaux de 3 mm à 55 mm. Selon le fabricant, la proportion moyenne de pièces dans les flux de déchets est de 1 à 2 %. Attention toutefois à une  contrainte majeure : beaucoup de banques refusent les pièces issues du broyage ou de l’incinération au motif qu’elles ont fait l’objet d’une détérioration « volontaire » qui entraine leur démonétisation. Reste donc à leur trouver un autre débouché...

 

15/02/2023 - Qui, quoi, où ? Une carte interactive pour y répondre

+

Qui recycle la glassine, ce sous-produit des étiquettes adhésives ? Quelles sont les spécialités de ces recycleurs ? Et enfin, où se situent-t-ils ? Ce sont à ces questions que la carte interactive lancée par le Celab-Europe a pour ambition de répondre. Le Celab-Europe est un consortium, né en 2020, qui regroupe 35 entreprises de l’industrie de l’étiquette. Les recycleurs de glassine sont au nombre de huit en France. Ils sont tous reconnus et recensés par Celab-Europe. Selon l’Union nationale des fabricants d’étiquettes adhésives, la glassine représente un gisement de 50.000 tonnes par an en France. Celab-Europe souhaite encourager une économie circulaire de l’étiquette et a pour objectif de recycler 75 % des déchets de glassine produits en Europe d’ici à 2025. L’industrie viticole fait partie des grands consommateurs de glassine : dans le secteur, neuf étiquettes sur dix utilisent de la glassine.

15/02/2023 - Objectif zéro gazole

+

Sepur, spécialiste de la gestion des déchets, poursuit sa transition écologique et énergétique en 2023 en déployant des prestations 100 % électrique dans 3 nouvelles collectivités. Avec cette extension, c’est 70 % de sa flotte totale qui sera désormais électrique. L’entreprise va installer 3 nouvelles stations bioGNV et des bornes de recharge électrique supplémentaires. Deuxième priorité pour 2023, l’organisation de la collecte et de la valorisation des biodéchets grâce à la création de nouvelles unités de valorisation, par micro-méthanisation ou co-compostage, qui permettra de créer plus de ressources comme le compost ou le gaz transformé en électricité. « Sepur est aujourd’hui moteur dans la transformation de la flotte de véhicules de collecte et dans l’accompagnement de la transition écologique des collectivités », se félicite son président, Youri Ivanov.

15/02/2023 - Ecomaison structure la collecte et le transport

+

Ecomaison, ex-Eco-mobilier, a reçu plusieurs nouveaux agréments « pour toute la maison » et structure son offre de collecte et transport  des objets usagés de bricolage, jardin, jouets, jeux en plein air et textiles de décoration en lançant 2 appels d’offres qui concernent la « fabrication ou location de caisses-palettes » et la « mise en place de caisses-palettes, l’enlèvement et le transport ».

15/02/2023 - Avantage fiscal maintenu

+

La suppression de l’avantage fiscal applicable au gazole non routier (GNR), qui entraînerait avec lui une augmentation automatique du prix du GNR, devait définitivement être appliquée au 1er janvier de cette année. Il est finalement préservé pour toute l’année 2023. Ce maintien à un niveau bas de la TICPE sur le GNR bénéficie à toutes les entreprises  utilisant à des fins industrielles ou commerciales des engins mobiles (chariots élévateurs, tractopelles, grues …) qui ne sont pas destinés à circuler sur la voie publique.

Les entreprises du secteur des déchets qui possèdent de tels équipements sont donc concernées par cette « remise » jusqu’au 31 décembre 2023 (TICPE = 18,82 centimes par litre en 2023, puis 59,40 en 2024).

08/02/2023 - Des marchés révisés

+

Exemple concret de révision de marché pour cause d’envolée des prix de l’énergie, Paprec a sollicité et obtenu une révision de l’accord-cadre passé avec la Communauté de communes des Monts du Lyonnais (CCMDL) pour le tri et le traitement de la collecte sélective du verre et du papier ; en l’occurrence, une indemnisation supplémentaire de 3 € hors taxe (HT) la tonne. En décembre dernier, l’entreprise a fait part de ses difficultés concernant l’inflation de différents coûts de production. Elle avait mis en avant ses achats d’électricité pour  2023 qui ont quadruplé, passant de 53 €/MWh en 2022 à 287 €/MWh, soit une dépense supplémentaire pour elle de 87.516 € par mois. Une hausse de nature à remettre en cause la pérennité de ses marchés les plus énergivores, à commencer par ceux du tri des emballages ménagers qui représenteraient 30 % de sa consommation électrique totale. « Il est normal de partager un peu ce qui est imprévisible», a indiqué le président de la CCMDL.

 

08/02/2023 - Prime à l’incorporation : sous condition ?

+

Prévue dans le dernier cahier des charges de la REP, la prime à l’incorporation de matières recyclées pourrait être soumise à un critère de proximité : recyclage réalisé à moins de 1.500 km du site de collecte ou à moins de 1.000 km du centre de tri. Le projet d’arrêté est mis en consultation par le ministère de la Transition écologique jusqu’au 22 février et la décision finale devrait être effective au 1er juillet 2023. Dans l’état actuel des choses, la prime est de 1.000 euros par tonne de matière recyclée incorporée si le recyclage se fait en boucle fermée (chutes de production ou produits invendus), et à 500 euros par tonne s’il a lieu en boucle ouverte (déchets collectés par un éco-organisme agréé).

08/02/2023 - Alpla investit la Roumanie

+

Le groupe Alpla, accompagné d’Ecohelp et UPT, a inauguré sa première usine de recyclage de PET en Roumanie. A l’issue de neuf mois de travaux et d’un investissement de 7,5 millions d’euros, l’usine est en capacité de fabriquer 18.000 tonnes de matériaux recyclés par an. La cérémonie officielle d’ouverture est prévue le 4 mai. « L’importante croissance des processus de recyclage locaux exige un engagement accru dans la région. Avec nos partenaires, nous combinons nos forces, augmentons la qualité de traitement du matériau PET recyclé et assurons l’approvisionnement à long terme du marché du sud-est de l’Europe », a déclaré Georg Lässer, directeur du développement commercial, des achats et des ventes de recyclage chez Alpa. Pour le moment dotée d’une seule ligne d’extrusion, l’usine pourra en accueillir une seconde si besoin.

08/02/2023 - Le Cotrep devient GIE

+

Le Comité technique pour le recyclage des emballages en plastique (Cotrep) se change en groupement d’intérêt économique (GIE). Né en 2001, le Cotrep accompagne les industriels dans le développement de solutions d’emballages en plastique recyclables. Il est composé de plusieurs autres groupes tels que Citeo, Elipso (association professionnelle des fabricants d’emballages en plastique), le Syndicat des régénérateurs de plastiques et Valoplast (reprise des déchets d’emballage). Le Cotrep met à disposition des industriels l’ensemble de ses connaissances afin de les accompagner dès la conception des emballages. Cette nouvelle structure juridique lui permettra « d’accroître ses moyens et d’accélérer la diffusion de recommandations robustes sur la recyclabilité pour toutes les typologies d’emballages plastiques ménagers », ou encore de d’augmenter sa contribution aux travaux d’harmonisation des recommandations en Europe.

08/02/2023 - Les recycleurs, meilleurs alliés industriels de l’environnement ?

+

Dhawal Shah, président de la division Métaux non-ferreux du BIR, invite à l’optimisme même si les difficultés qui ont parsemé 2022 ne sont pas toutes résolues. L’explosion des prix énergétiques s’est—légèrement– tassée, mais l’inflation est tenace et force notamment le secteur automobile à réduire les coûts. La forte croissance économique indienne n’a malheureusement pas ruisselé sur l’industrie du recyclage. De plus, l’interdiction de l’exportation de déchets européens hors OCDE promet d’alourdir la bureaucratie du secteur, « sous couvert de vérifications de la conformité aux nouvelles mesures ». Dhawal Shah regrette que cette décision ait eu lieu alors que « le secteur du recyclage gagne de plus en plus en reconnaissance en tant qu’allié industriel de l’environnement ». Résolument optimiste, il encourage les recycleurs à prêter attention au marché chinois, qui devrait, sous peu, faire un retour fracassant.

08/02/2023 - L’ex-Foch océanisé

+

L'ancien porte-avions français Foch, vendu en 2000 au Brésil, qui l'a rebaptisé São Paulo, repose désormais au fond de l’Atlantique. Il devait être démantelé en Turquie, au chantier naval Sok Denizcilik qui l'avait racheté en 2021 pour ses 30.000 tonnes de ferraille. Mais le pays a finalement refusé l'accès à ses eaux territoriales. Cette « océanisation » de la coque est dénoncée par les ONG qui voient là un « crime environnemental majeur en mer ». A titre indicatif, la marine de guerre des Etats-Unis procède ainsi depuis toujours.

08/02/2023 - Derichebourg optimiste pour 2023

+

Paris.- Au premier trimestre, clos fin décembre, de l'exercice 2021-2022, le chiffre d'affaires du groupe Derichebourg a progressé de 12,4 % par rapport à l’année précédente, et s'établit à 1,07 milliard d'euros. Cette hausse intègre la contribution des centres de recyclage du groupe Ecore. L'Ebitda courant s'établit à 85,9 millions d'euros, chiffre légèrement inférieur à celui de l'an passé (90,1 millions d'euros). « Les premiers mois de l'exercice sont marqués dans l'activité Services à l'Environnement par des volumes de ventes freinés par les prix élevés de l'énergie et par les anticipations économiques prudentes », a indiqué le groupe. Les prix de vente moyens des ferrailles et des métaux non-ferreux sont inférieurs à ceux de l'an passé : -12% et -14% respectivement, mais les marges unitaires se sont maintenues à des niveaux satisfaisants.

L'opérateur de services aux entreprises et à l'environnement affiche son optimisme quant à ses perspectives sur les prochains mois. D'une part, les prix de l'électricité sur le marché spot et sur les marchés à terme ont fortement baissé depuis l'automne dernier, ce qui permet aux principaux clients sidérurgistes de la filière électrique d'envisager une production en hausse. D'autre part, la Turquie a des besoins croissants en ferraille, ce qui soutient les prix. Enfin, Derichebourg estime que la demande en métaux non-ferreux repart elle aussi à la hausse par rapport au dernier trimestre de l'année civile 2022, en particulier pour l’aluminium.

08/02/2023 - Des garanties financières supprimées

+

Le ministère de la Transition écologique vient d’adresser aux préfets une circulaire annonçant la suppression du dispositif des garanties financières exigées pour la mise en sécurité des installations relevant de l’article 516-1, 5°, du Code de l’environnement. Sont notamment concernées les installations de transit et de traitement des déchets. Pour mémoire, ces garanties financières étaient destinées à couvrir les frais de mise en sécurité des sites éventuellement pollués après l’arrêt de leur activité ou après un accident. Le ministère a justifié l’arrêt de ces garanties en estimant qu’elles étaient « rarement mises en œuvre », couteuses pour les exploitants et qu’elles représentaient « des charges administratives importantes pour l’inspection des installations classées ». A noter que certains juristes s’étonnent de cette suppression. Ils mettent en avant le fait qu’il s’agit là d’une potentielle violation du principe de non-régression du droit de l’environnement.

08/02/2023 - L'Inde veut tripler sa consommation de ferrailles

+

New Delhi.- Le gouvernement indien a pour ambition de diviser ses émissions de CO2 par deux d’ici à 2030. Parmi les chevaux de bataille, il y a l’augmentation du recours aux ferrailles dans la production d’acier. D’ici à 2047, 50 % de la production d’acier devrait être issue de ferrailles, contre 15 % actuellement. L’autre moitié reposerait sur l’utilisation de minerai de fer.

Le ministre de l’acier, Jyotiraditya Scinida, a annoncé ces objectifs à l’occasion de l’International Metal Recycling Conference qui se tenait à Kochi entre le 2 et le 4 février. Les 2.000 participants présents à la conférence, organisée par l’association des recycleurs indiens MRAI, ont semblé apprécier cette annonce. « Nous sommes très heureux de recevoir le soutien du ministre, s’est réjoui Sanjay Mehta, président du MRAI. Le fait que le ministre se soit rendu sur place, à Kochi, témoigne de l’importance de l’industrie du recyclage des métaux pour notre pays. C’est une vraie reconnaissance ».

31/01/2023 - Traverses de chemin de fer

+

L’Anses (Agence de sécurité sanitaire) enfonce le clou auprès de l’Agence européenne des produits chimiques. Selon elle, la réutilisation des bois traités à la créosote ne doit être rendu possible qu’au seul profit du même utilisateur et dans le même pays. En France, seule les traverses de chemin de fer peuvent être traitées à la créosote, lesquelles doivent être éliminées en tant que déchets dangereux et en aucun cas pour aménager des jardins, faire des clôtures ou encore servir de bois de chauffage, rappelle l’Anses qui souligne le caractère hautement cancérigène de la créosote.

31/01/2023 - Indra s'exporte

+

Indra Automobile Recycling partage l’expertise qu’elle a développée ces 12 dernières années avec Trent, une entreprise britannique qui l’a sollicitée dès 2018 afin de restructurer ses flux et son process de traitement des VHU sur son site historique, à Poole. Objectifs : traiter 30.000 véhicules par an, démonter 210.000 pièces et former une équipe de 52 démonteurs. Un nouveau bâtiment a vu le jour sur site de Poole et, entièrement équipé par les équipes d’Indra, il permet d’atteindre l’objectif de 30.000 véhicules par an grâce à l’ajout de lignes de déconstruction équipées de basculeurs. Une formation des équipes anglaises a été assurée par Indra, sur son propre site en Sologne puis à Poole.

31/01/2023 - EnergyLOOP en Navarre

+

La municipalité de Cortes, en Navarre, sera le terrain d’accueil d’une nouvelle usine de recyclage de pâles d’éoliennes. Baptisée EnergyLOOP, l’entreprise est soutenue par Iberdrola et FCC Ámbito. Proche des principaux parcs éoliens espagnols, l’usine devrait être opérationnelle en 2024. Forte d’un investissement de 10 millions d’euros et soutenue par le gouvernement de Navarre ainsi que l’entreprise publique Sodena, cette usine sera la première à recycler les pâles d’éoliennes à cette échelle en Europe. L’Espagne est le leader mondial de l’éolienne, avec un parc de plus de 28 GW, et anticipe de forts besoins en recyclage. On estime que 5.700 éoliennes seront démantelées chaque année en Europe d’ici à 2030. Parmi les partenaires d’EnergyLOOP, Siemens Gamesa, qui a installé 53 % du parc éolien espagnol, s’associe au projet.

31/01/2023 - Loulenn chante les louanges de la laine

+

14.000 tonnes de laine sont collectées chaque année en France, mais ne peuvent ni être apportées en déchetterie, ni brûlées ou enterrées, selon la règlementation européenne. 80 % de la laine tondue française est donc exportée en Asie et à peine 4 % est valorisé. Face à ce constat, Loulenn, entreprise toulousaine portée par Euriel Morvézen, se lance dans le marché de la couette en proposant une offre jusqu’alors quasi inexistante en France : des couettes garnies de laine, une matière thermorégulatrice et isolante. En deux ans, Loulenn a ainsi valorisé près de 10 tonnes de laine. La laine étant une matière aisément recyclable, la démarche circulaire de l’entreprise est complétée par un service de consigne : les clients renvoient leur couette quand ils estiment qu’elle est en fin de vie, et la marque la recycle pour créer de nouveaux produits.

04/01/2023 - CRE propose sa boussole

+

« Nous devons aider, dans le cadre de notre champ d’actions, les entreprises et les collectivités territoriales à se couvrir au mieux », vient de rappeler Emeline Spire, directrice du développement des marchés et de la transition énergétique à la CRE (Commission de Régulation de l’Energie). Pour ce faire, la CRE a distingué trois profils de consommateurs en fonction de la puissance souscrite et de la taille de l’entreprise mais aussi en fonction de la période de consommation (hiver et heures pleines). A partir de ces données, un prix de référence est proposé. Cette grille tarifaire de référence leur permettra de savoir si les prix proposés sont réalistes par rapport aux prix de gros de l’électricité.

04/01/2023 - Nomination à l’ADEME

+

Le 22 décembre dernier, le Conseil des ministres a nommé Boris Ravignon au poste de président directeur général de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie). Il remplace Patrick Lavarde, qui présidait l’agence par intérim depuis le 1er septembre, après le départ du précédent président, Arnaud Leroy.

23/11/2022 - TerraCycle certifié pour la norme RCS

+

Bureau Veritas « a accordé à TerraCycle la norme RCS pour l’un des flux de déchets actuellement recyclés par l’entreprise en France », en l’occurrence les emballages rigides mixtes, qui constituent la catégorie « la plus importante de matériaux traités » par TerraCycle. Cette certification a été accordée après un audit de la chaîne logistique, du processus de recyclage, des méthodes opérationnelles ainsi que des sous-traitants de TerraCycle. Julien Tremblin, directeur général de TerraCycle Europe, a indiqué que l’entreprise « travaillait à reproduire ce processus pour d’autres flux de déchets à l’échelle internationale ».

23/11/2022 - 160 sites pour Colas

+

Colas annonce s'être doté d'un réseau de 160 plateformes d'accueil des déchets en France, maillant tout le territoire et proposant deux nouvelles offres de services destinées aux professionnels du BTP et des espaces verts, Valormat et Ecotri. Colas compte ainsi augmenter de 50% sa production de matériaux recyclés d'ici à 2026.Valormat propose 160 sites pour accueillir les volumes importants de déchets minéraux du BTP, les trier et leur donner une deuxième vie sous forme de granulats recyclés (sable, grave, gravillon). La structure accueille aussi les six flux de déchets réglementaires (papier/carton, métal, plastique, verre, bois et plâtre). De son côté, le réseau Ecotri se compose de 12 déchetteries professionnelles adaptées aux besoins des artisans et PME du bâtiment, et sont en mesure d'accueillir une quinzaine de types de déchets différents.

23/11/2022 - Velux et Novelis s’allient

+

Le groupe Velux a pour but de diviser par deux ses émissions de CO2 d’ici à 2030. Dans cette optique, il s’allie à Novelis, spécialiste du recyclage de l’aluminium, pour obtenir de l’aluminium contenant un taux élevé de matière recyclée : on parle de passer de 30 % à 70 % d’aluminium recyclé. « Cet accord permet au groupe Velux d’accélérer sa transition vers une décarbonation de ses produits et de sa chaîne de production », explique Nikolaj Cederquist,  vice–président de l’approvisionnement global.

16/11/2022 - Chimirec déménage

+

Exproprié dans le cadre de l’organisation des JO 2024, le groupe s’installe à Aulnay-sous-Bois sur une surface de 6 hectares, dont 5 dédiés à l’exploitation et où un seul bâtiment de 21.000 m2 regroupe toutes les étapes de la gestion de déchets. Après un an de travaux et 50 millions d’euros d’investissement, le spécialiste de la collecte et du recyclage se dote d’équipements tels qu’alvéoles et bunkers pour les déchets conditionnés, cuves dédiées aux déchets liquides ou encore fosses de réception des déchets non dangereux et atelier de broyage.

16/11/2022 - 100.000 tonnes à compter de 2026

+

Une usine, fruit de la collaboration entre Ineos et Plastic Energy, verra bientôt le jour à Cologne. Les deux entreprises ont pour ambition de produire, 100.000 tonnes par an de matières premières recyclées à partir de déchets plastiques difficiles à recycler et destinés à l’incinération ou à l’enfouissement. Date de lancement prévue en 2026.

16/11/2022 - Une chaîne de recyclage Andritz à Laval

+

Renaissance Textile ouvre une infrastructure flambant neuve de 12.000 m2 à Laval. Sa chaîne de recyclage a été conçue par Andritz. Nicolas Nojac, directeur de l’entreprise, explique : « Notre première chaîne de recyclage est dédiée aux polycotons blancs principalement issus des secteurs de la santé et de la transformation alimentaire. Ces équipements nous permettront de recycler 3.000 tonnes de textiles par an, ce qui équivaut à 10 millions de vêtements. Nous comptons installer deux nouvelles chaînes d’ici à la fin 2023 pour la première et 2025 pour la seconde, afin d’ajouter des cordes à notre arc avec de nouvelles fibres et de nouvelles couleurs ». Ce projet comprend la création de 110 nouveaux emplois directs d’ici à 2025.

8/11/2022 - « La casse à Mimile, c’est fini ! »

+

Les centres de véhicules hors d'usage sont à la croisée des chemins. La loi anti gaspillage pour une économie circulaire de 2020, en attente de décrets d'application, élargit la responsabilité des constructeurs à la fin de vie des véhicules et vise à supprimer les casses illégales. « Elle imposera aux centres VHU de signer des contrats avec un éco-organisme ou un constructeur ayant un système individuel », a déclaré à notre confrère Les Echos Jean-Pierre Labonne (Président de la branche Déconstruction automobile chez Federec), ajoutant « la casse à Mimile, c’est fini ! Les centres sans contrat ne pourront pas récupérer de véhicules et le nombre de sites chutera de 1.600 à 1.100 », a-t-il prévenu. Les quelque 1.600 centres VHU appartenant à 1.280 entreprises et 60 broyeurs agréés ont retraité 1,62 million de véhicules en 2019 (+3,3%) en recyclant 12,8 millions de pièces.

8/11/2022 - Quand le recyclage atteint ses limites...

+

Les Pays-Bas ont indubitablement une longueur d’avance en matière de recyclage des déchets d’emballages. L’objectif européen est de 65%, l’objectif néerlandais s’élève à 71% et dans les faits, le pays recycle 80% de tous ses emballages ! D’excellents résultats qui cachent pourtant un problème à l’horizon—comme quoi, la perfection a ses inconvénients. « Le maximum réalisable dans la structure actuelle de la chaine d’emballage des déchets plastiques a été atteint, l’optimisation des processus n’a plus ou peu d’effet », selon Hester Klein Lankhorst, directeur général de Waste Fund. Oups… Comme un problème a toujours une solution, les néerlandais la trouveront, à n’en pas douter. Première piste : l’éco-conception, pour faire en sorte que tous les emballages plastiques soient facilement recyclables.

8/11/2022 - Track déchets : en cas de panne...

+

Que faire si Trackdéchets n’est pas disponible, que votre téléphone n’a plus de batterie ou que vous êtes en zone blanche ? Le Ministère de la Transition écologique vient de mettre en place un Plan de Continuité d’Activité (PCA) du BSD dématérialisé pour remédier aux périodes d’indisponibilités de la plateforme comme c’est arrivé la 23 septembre dernier durant plusieurs heures. Rendez-vous sur : https://faq.trackdechets.fr/pour-aller-plus-loin/disponibilite-de-loutil/plan-de-continuite-dactivite

19/10/2022 - Proposition de loi : interdire les plastiques non recyclables

+

Jimmy Pahun, député MoDem de la circonscription Auray-Port Louis (Morbihan) propose une loi « visant à lutter contre les plastiques dangereux pour l’environnement et la santé » et dont le but est d’interdire tous les emballages plastiques non recyclables. La proposition, qui vient compléter la loi AGEC de 2020, a été adoptée le 6 octobre en première lecture à l’Assemblée nationale. Elle doit désormais être examinée par le Sénat. Elle contient 3 interdictions principales : celle des emballages en plastique à usage unique non recyclables à partir de 2025, celle de l’utilisation de boites de restauration rapide en polystyrène extrudé (PSX) à partir de 2023 et celle de l’ajout de substances polyfluoroalkyles et perfluoralkyles (PFAS) dans certains produits à partir de 2025.

19/10/2022 - Rien ne va plus

+

Longtemps convoités, les déchets de profilés alu (AGS) n’ont plus la cote… Faute de commandes, la plupart des consommateurs européens sont en train de se retirer des achats. Certains annoncent d’ores-et-déjà ne pas reprendre leurs achats avant le mois de mars. Dans ces conditions, plus question de parler de primes. Les profilés blancs sont crédités au mieux d’un lowest LME et les couleurs plongent 200 euros plus bas. Et encore s’agit-il de décotes indicatives… puisque personne n’achète !

19/10/2022 - La filière des déchets de papiers graphiques en 13 pages

+

A l’aube du ré-agrément, le Cercle National du Recyclage émet plusieurs propositions aux éco-organismes dans cette fiche : augmentation de l’objectif de taux de recyclage, intensification de la recherche et du développement, élargissement de la filière à tous les papiers, livres y compris. Le Cercle National du Recyclage fait un point sur le taux d’acquittement, élément déterminant dans le calcul des soutiens financiers et sur les fameux free-riders, ces assujettis qui ne remplissent pas leurs obligations. Ce document est consultable et téléchargeable librement sur le site www.cercle-recyclage.asso.fr, dans la rubrique « Dossiers techniques ».

19/10/2022 - Valdelia entre dans la danse

+

C’est officiel, Valdelia a reçu son agrément pour la catégorie 2 (déchets non inertes) « après plus de deux ans d’échanges, de concertation et de pédagogie avec l'ensemble des acteurs de la filière ». Cet agrément lui permet de gérer la collecte, le réemploi et le recyclage des déchets issus de bois, plâtre, plastiques, verre, laines minérales, bitume, textiles, menuiseries et huisseries. Et pour boucler la boucle, Valdelia s’associe à l’éco-organisme Ecominéro par un « accord de coopération croisé » afin de couvrir également les bétons, tuiles, briques, carrelages, céramiques sanitaires, enrobés et pierres, dans le but de « simplifier les démarches des entreprises adhérentes à travers un parcours unique ».

19/10/2022 - Saint-Gobain Glass Recycling

+

Saint Gobain Glass a décidé de s’engager auprès des entreprises de traitement de déchets à recycler le calcin issus de vitrages en fin de vie. 31 entreprises sont partenaires de cette opération qui vise à promouvoir le calcin « fin de vie » dans la fabrication du verre plat.

19/10/2022 - 1/3 des smartphones au rebut d’ici 2023

+

Selon une étude de la WEEE, les smartphones représenteront 44,48 millions de tonnes de déchets électroniques d’ici la fin de l’année. En effet, un téléphone sur trois ne sera pas réutilisé et finira au fond d’un tiroir, en attendant de peut-être être réutilisé un jour. Selon le global e-waste monitor 2020, nous produirons jusqu’à 74 millions de tonnes de déchets électroniques par an d’ici 2030.

19/10/2022 - Inauguration de site

+

Skytech, qui se définit comme « acteur de la Greentech française » ayant pour ambition de « devenir l’un des leaders européens de la régénération des plastiques complexes » fait un pas en ce sens grâce à l’ouverture d’un nouveau site de production situé en Normandie, au Val d’Hazey (Eure). Jeudi 6 octobre, ce site a été inauguré en présence du préfet de l’Eure, Simon Sabre, de la sénatrice Nicole Duranton et de plusieurs élus représentant la région Normandie, le département de l’Eure, l’agglomération Seine-Eure et la commune de Val d’Hazey. Skytech a bénéficié de l’appel à projet « Relocalisation » du plan France Relance ainsi que du soutien financier de BPI France, de l’agglomération et de la région. Au total, 17 millions d’euros ont été investis dans la modernisation du site sur lequel l’activité a débuté au mois d’avril dernier. Les lignes de production devraient atteindre leur pleine capacité de traitement d’ici à 2024, soit 50.000 tonnes de plastiques styréniques.

 

 

19/10/2022 - Paprec : viva España !

+

Décembre 2021, ouverture d’un premier bureau en Espagne, à Madrid. Septembre 2022, le groupe de Jean-Luc Petithuguenin décroche son premier marché public espagnol avec l’attribution du marché du transport et de l’élimination des refus de tri du TMB (tri mécano-biologique) des déchets urbains du syndicat de communes de la province de Castellón, située au nord de Valence.  Ce syndicat, composé de 46 municipalités, compte 340.000 habitants. Les refus de tri de ce TMB représentent près de 90.000 tonnes par an.

Le contrat, d’une durée de trois ans renouvelable deux fois un an, représente un chiffre d’affaires annuel de presque cinq millions d’euros. Les déchets ultimes collectés seront envoyés à Recimed, l'installation de stockage de déchets non dangereux (ISDND) acquise en mai par le groupe. Celle-ci dispose d’une autorisation pour 250.000 tonnes par an. Paprec a récemment fait l’acquisition d’un autre site de stockage, à Oion, au Sud du Pays basque espagnol. Actuellement exploitée en Classe 3, il devrait migrer en ISDND de Classe 2.

19/10/2022 - Arkema délaisse le gaz

+

Afin de réduire la dépendance de son usine de Lannemezan (Hautes-Pyrénées) au gaz, le groupe chimique français Arkema se tourne vers les combustibles solides de récupération (CSR). Pour cela, le spécialiste des matériaux de performance investit 55 millions d’euros dans deux projets : une nouvelle unité thermique et une unité dédiée à la production de CSR. Ces deux projets sont réalisés en collaboration avec Dalkia (groupe EDF) pour le premier, et avec PSI Environnement pour le second. Ils devraient être opérationnels au cours du deuxième semestre 2025. En termes d’emplois, ces deux projets généreront la création de 17 postes dans l’unité de production de CSR et d’une douzaine d’autres chez Dalkia pour l’exploitation de la nouvelle chaufferie.

12/10/2022 - 225.000 tonnes collectées

+

Agri 56 et la Fédération départementale du syndicat des exploitants agricoles ont organisé une collecte de pneus usagés auprès des agriculteurs du Morbihan. En 2 jours, 225 tonnes ont été récoltées sur 6 lieux de collecte. Ces pneus sont principalement utilisés pour l’ensilage : ils couvrent les bâches qui protègent le fourrage. Ils seront broyés en Ille-et-Vilaine.

12/10/2022 - 3 M d’€ pour Tri’N’Collect

+

Jeune pousse nantaise créée en octobre 2019, Tri’N’Collect accélère le déploiement de sa solution de tri à la source sur les chantiers grâce à 3 millions d’euros levés auprès de son partenaire habituel Saint-Gobain et de nouveaux investisseurs. La société annonce faciliter le geste de tri et permettre de valoriser 90% des déchets de chantier. Elle traite 14 types de matériaux différents et travaille sur près de 2.000 chantiers dans 10 départements différents, soit 20.000 m3 collectés par an.

12/10/2022 - Derichebourg malmené

+

Les boursicoteurs notent une baisse significative de l’action Derichebourg depuis le début de l’année. Celle-ci accuse un repli de près de 60%, notait récemment le site en ligne Boursorama. Ce dernier explique que « l'action Derichebourg a chuté cette année suite à une évolution du contexte de marché sur lequel opère l'entreprise. Certaines matières premières affichent une forte correction, particulièrement la ferraille qui enregistre une forte baisse ces derniers temps. Les sociétés industrielles comme Derichebourg sont par ailleurs menacées par la crise énergétique avec des risques de décélération de leur croissance en 2023, voire de récession. Ainsi, la demande des entreprises industrielles pourrait baisser et impacter le chiffre d'affaires de Derichebourg ». L'action valait 11,85 euros le 14 janvier dernier, elle en valait un peu plus de 4 à l’ouverture ce lundi.

12/10/2022 - Les recycleurs aiment toujours autant le Petit LU !

+

On connaissait Nantes pour son château des Ducs de Bretagne, ses Folles Journées et  son célèbre Petit Beurre LU. On le sait moins, mais la région nantaise est également très prisée des professionnels du recyclage en raison de son fort taux d’industrialisation. Un succès qui ne semble pas se démentir si l’on en juge la rumeur qui court depuis quelques semaines dans l’agglomération ; à savoir l’arrivée prochaine de deux poids lourds : le Bordelais Decons et le Brestois Guyot...

12/10/2022 - Un nouveau directeur pour Veolia Hauts de France

+

Alexandre Lagny remplace Aurélie Lapidus à la direction régionale de Veolia Recyclage et Valorisation dans les Hauts-de-France. Cette dernière prend la direction financière de Veolia Water Technologies.

Alexandre Lagny travaille chez Veolia depuis près de 30 ans dont 27 ans passés à l’étranger (Argentine, Mexique, Hongrie, Australie). Avec ce nouveau poste, il souhaite contribuer « au changement de paradigme pour faire du déchet une ressource d’avenir ». Il souligne les « nombreux atouts et sites pilotes » présents dans la région des Hauts-de-France, en particulier le « partenariat avec la Métropole Européenne de Lille, l’un des marchés de gestion de déchets les plus importants de France, ou [le] projet Valopole [mené] actuellement avec Amiens Métropole ».

12/10/2022 - Une pétition pour dire ‘non’

+

L’entreprise Guy Pradat Recyclage (Fougères-35) vient de lancer une pétition visant à dénoncer les conséquences de la mise en place de la REP Produits et matériaux de construction du secteur du bâtiment (PMCB). Selon son initiateur, « la structuration de la REP PMCB favorise les grands groupes de recyclage au détriment des PME et TPE dont elle menace leur mort à petit feu ». Cette pétition est enregistrée sur le site www.change.org

05/10/2022 - L’ORDIF veut tout savoir

Objectif 100% de retours
+

En avril 2022, 61 collectivités franciliennes ont été sollicitées dans le cadre de l’enquête déchets ménagers et assimilés (DMA) de l’ORDIF. A ce jour, 48 ont répondu, soit un taux de réponse de 78%, un score honorable que l’ORDIF veut voir grimper jusqu’à 100% afin d’obtenir les résultats les plus exhaustifs possible.

05/10/2022 - Appel à projets

+

Entendez-vous l’écho ? Ou plutôt Léko, qui lance un appel à projet en collaboration avec la plateforme Ulule. Entreprises et associations sont encouragées à postuler au programme d’accompagnement « Les emballages responsables » si elles répondent à l’un des trois critères suivants : proposer un produit qui utilise un emballage recyclable ou réutilisable innovant, proposer une solution de collecte ou de traitement qui facilite le réemploi ou le recyclage, ou encore proposer un produit fabriqué à partir d’emballages ménagers recyclés.

05/10/2022 - Eco-mobilier se renouvelle

+

D’abord connu comme éco-organisme de l’ameublement, puis agréé en avril pour les REP bricolage, jardin, jeux et jouets, Eco-mobilier vient de recevoir son agrément pour les déchets non inertes dans le cadre de la REP bâtiment. L’occasion pour la structure de faire peau neuve et d’adopter un nouveau nom, Ecomaison. « Cet élargissement de notre scope, avec trois nouveaux agréments cette année, fait que nous couvrons désormais presque toutes les activités de la maison. Nous allons donc pouvoir rationnaliser notre collecte, et simplifier nos solutions pour les poseurs, les artisans, les cuisinistes, les entreprises du bâtiment en général », indique Dominique Mignon, présidente d’Ecomaison. Reste à convaincre les metteurs sur le marché d’adhérer, et les partenaires sont théoriquement nombreux : « On estime qu’il reste un potentiel de 70 à 80% des entreprises concernées qui ne sont pas encore positionnées », selon Dominique Mignon.

28/09/2022 - Une usine à Strépy

+

En investissant 15 millions d’euros à Strépy-Bracquegnies, le groupe Comet compte y ouvrir une usine où 1.500 tonnes de cuivre seront recyclées chaque année. Premiers essais prévus à l’automne 2022, avec une production initiale de 750 tonnes de cathode de cuivre par an.  Comet se démarque par une technologie novatrice qui valorise les  résidus fins. A la clé, si les essais sont prometteurs, un investissement complémentaire pour « adapter sa production au marché ».

28/09/2022 - Peau neuve pour les pneus

+

Depuis 20 ans, la filière de gestion des déchets de pneumatiques fonctionne selon son propre modèle, sans agrément des éco-organismes. Un décret actuellement en consultation vise à faire entrer la filière dans le moule. Les pneus concernés seront ceux des véhicules légers, des poids lourds et des engins agricoles. Sont exclus les engins de déplacement personnel motorisés et vélos à assistance électrique (filière DEEE) ainsi que les vélos classiques (filière sport et loisirs). Nouveauté, les pneus utilisés dans l’agriculture, pour l’ensilage par exemple, seront pris en charge par la filière. Autre nouveauté, un programme de reprise par les distributeurs baptisé « un pour zéro », c’est-à-dire un pneu repris sans obligation d’achat. Il ne s’appliquerait  néanmoins qu’aux seuls points de vente disposant de plus de 250 m2 de surface dévolue uniquement aux pneus, soit une très faible part des distributeurs.

 

28/09/2022 - Un cinquième mandat pour Sandra Rossi

+

A l’occasion de l’assemblée générale qui s’est tenue le 16 septembre dernier, Sandra Rossi a été réélue à la majorité par 15 administrateurs. Il s’agit du cinquième mandat de présidente de Mme Rossi, qui est revenue sur son mandat précédent en saluant par exemple l’arrivée de deux nouveaux adhérents et en récapitulant les divers évènements (réunions, ateliers, séminaires) auxquels les adhérents et administrateurs de Federec Sud-Méditerranée ont assisté, en tant que participants ou organisateurs.

Mme Rossi a également rappelé que des élections se tiendraient bientôt afin d’élire les membres et le président ou la présidente de la Commission Jeune. Cette commission sera composée de membres de moins de 45 ans s’engageant à « assurer la relève de l’encadrement syndical de la profession, ouvrir de nouvelles pistes de réflexion, faire la promotion des métiers du recyclage, favoriser l’adhésion de nouvelles entreprises et favoriser la qualité des échanges entre les adhérents et la fédération ». Des tâches tournées vers l’avenir.

 

28/09/2022 - Suez rachète ses anciennes activités

+

Une « promesse d’achat irrévocable » a été signée par Veolia et Suez le 21 septembre. Elle concerne les anciennes activités de déchets en Grande-Bretagne qui appartenaient  (précédemment) au groupe Suez. Lorsque Veolia a absorbé une large partie de l’ancien Suez, ces activités ont dû être cédées pour respecter l’avis de la CMA, l’autorité de concurrence britannique. D’abord en lice pour le rachat, le gestionnaire d’actifs australien Macquarie Asset Management a été devancé par le « nouveau Suez »,  créé après l’OPA, qui a fait valoir son « droit de premier refus ». Les actionnaires de Suez ont soutenu la démarche et la PDG s’en félicite : « Cette opération renforcera les activités de Suez sur le marché des déchets et accroîtra la part de ses activités internationales ». Elle permet également au « nouveau Suez » de passer d’un chiffre d’affaires de 7.5 à 9 milliards d’euros par an et de 35.000 à 40.000 collaborateurs. Pour rappel, en 2020, l’ « ancien Suez » réalisait un chiffre d’affaires annuel de 17 milliards d’euros.

 

20/09/2022 - 4 millions d’euros levés

+

Replace, start-up fondée en 2019 par Laurent Villemin et Christian Horn, est implantée à Metz. Son créneau ? La transformation en matière première de résidus composites réputés inutilisables, comme les tubes de dentifrice vides, les films ultrafins ou encore les barquettes de cellophane alimentaire usagées. Après avoir implanté un premier prototype dans la Marne,  qui a déjà recyclé 500 tonnes de plastique issus de bouchons de champagne, Replace veut répliquer son unité de recyclage dans le Grand Est grâce à 6 installations. Une levée de fonds de 4 millions d’euros permettra de concrétiser ce projet. « Tout le monde utilise du plastique et souhaite le recycler, explique Laurent Villemin. Pour ouvrir des marchés de masse, il faut ouvrir de petits centres locaux à faibles coûts au plus près des gisement de déchets et commercialiser les nouveaux produits en circuits courts ».

20/09/2022 - Styrolution a la solution

+

L’existence de filières de recyclage du polystyrène d’ici 2025 a été mise en doute par les plus sceptiques et pourtant, Ineos Styrolution propose déjà un catalogue de résines « aux performances égales à celles des produits vierges, sans nécessité de les réévaluer, ni d’investir dans de nouveaux équipements, ni d’interrompre la production », assure l’entreprise. Il s’agit selon Styrolution d’une « avancée majeure ».

Pour rappel, Ineos Styrolution appartient au groupe britannique Ineos, dont elle forme la branche de pétrochimie spécialisée dans les styrènes, le polystyrène et l’ABS.

20/09/2022 - Pack Alim double la mise

+

En investissant 12 millions d’euros dans l’agrandissement de son usine de Sèvremoine (Maine-et-Loire), Pack Alim intègrera de nouvelles productions, y compris une activité de découpe de carton jusqu’ici sous-traitée en Hollande et une activité de production de gobelets en carton. Mais il n’y en a pas que pour les nouveaux, les 5 actuelles lignes de production bénéficieront d’une modernisation.

20/09/2022 - Consensus du Syctom

+

Le 13 septembre, les 87 délégués représentants des territoires adhérents du Syctom se sont réunis pour désigner les 15 vice-présidents et les 20 membres qui composent le Bureau syndical. La liste proposée par le nouveau président, Corentin Duprey, a été élue à l’unanimité moins une abstention. Prochain cheval de bataille, et pas des moindres : la réforme des statuts du Syctom, pour modifier les règles de présentation des territoires qui le composent.

20/09/2022 - Metsä Board veut produire plus et mieux

+

Metsä Board va lancer la pré-ingénierie d'une nouvelle usine de carton pour boîtes pliantes sur son site de Kaskinen en Finlande. Une éventuelle décision d'investissement pourrait être prise en 2024 au plus tôt. La nouvelle usine aurait une capacité annuelle d'environ 800.000 tonnes. Objectif affiché : construire l’usine de carton la plus économe possible en ressources. Parallèlement, l’entreprise envisage l’extension de son usine suédoise de Husum avec un accroissement de capacité de 200.000 tonnes.

20/09/2022 - Quid des invendus ?

Rentrée littéraire
+

La rentrée littéraire de septembre, c’est 490 nouveaux  romans qui vont atterrir sur les étals des librairies jusqu’en octobre. Un choix imposant qui ne trouve pas toujours preneur… et qui génère en moyenne un peu plus de 42.000 tonnes de bouquins retournés chaque année chez Sodis à Lagny-sur-Marne (77), distributeur fondé par Gallimard en 1971. Si certains repartent en stocks, beaucoup finiront à la benne. C’est ce que les éditeurs appellent « le bouillon » !

13/09/2022 - Lessebo Paper à l'arrêt

+

Quand on parle de flambée des prix énergétiques, le Suédois Lessebo Paper sait bien de quoi il retourne : sa facture annuelle est passée de 3 millions à 19 millions d’euros. Alors désormais, on vit au jour le jour : selon les prix de l’électricité, la production est maintenue ou suspendue. Le 31 août par exemple, une journée d’électricité aurait coûté 58.000 euros, conduisant Lessebo Paper à cesser la production. Le Suédois pourrait bientôt être rejoint par d’autres et de tels arrêts pèseront sur les approvisionnements en sortes graphiques alors que le marché est déjà sous tension.

07/09/2022 - Fusion Veolia-Suez

Feu vert de la CMA
+

L’autorité de concurrence britannique, la CMA, s’est prononcée : elle approuve l’absorption de Suez par Veolia sous réserve de cession de certains actifs, une condition anticipée par le géant français qui a vendu les activités en question à Saur début mai. Le groupe s’est dit « satisfait du rapport final de la CMA ».

07/09/2022 - Insolite

Recyclage des éoliennes
+

Avez-vous déjà vu une éolienne et pensé : « Tiens, je la mangerais bien » ? Vous pourriez pourtant, dans un futur hypothétique plus ou moins proche, déguster un ours en gélatine qui, dans une vie antérieure, faisait partie d’une pale de turbine d’éolienne.

Les pales d’éoliennes sont difficilement recyclables, aussi des scientifiques cherchent-ils à les confectionner dans une matière qui puisse être recyclée  soit à nouveau en pale d’éolienne, soit en un autre produit. Ils ont découvert une nouvelle résine composite adaptée à la fabrication de pale de turbine, mais pas seulement. En mélangeant la résine à des minéraux, on peut en faire un lavabo. Alliée à une solution alcaline, la résine libère du poly méthacrylate de méthyle (PMMA), qui peut servir dans des fenêtres ou feux arrières de voiture. La digestion alcaline produit également du lactate de potassium, qui, une fois purifié, peut être transformé en bonbons ou boissons pour sportifs. On en salive (presque)…

07/09/2022 - Démolition navale

Ex-porte-avions Foch : maréchal nous voilà !
+

En quête d’un chantier de déconstruction, le porte-avions Foch se voit refuser l’accès à tous les ports du monde. En cause : la dangerosité et la nocivité invoquées par les organisations environnementales qui considèrent le Foch comme un « déchet dangereux » selon les termes de la convention internationale de Bâle. Avec ses 250 mètres de long, 24.000 tonnes de métal, d’amiante, de PCB, de cadmium, de plomb et de mercure, ce géant des mers, rebaptisé São Paulo en 2000, représente un chantier de poids en termes de destruction. Un défi de taille que Federec en association avec EuRIC souhaitent voir confier à leurs adhérents qui disposent du savoir-faire et des infrastructures nécessaires pour assurer un déconstruction conforme aux plus hauts standards. C’est le message que ces deux fédérations ont envoyé conjointement aux autorités concernées.

06/09/2022 - WhiteCycle

Nouvelle addition au consortium
+

Le consortium européen WhiteCycle, déjà riche de seize partenaires, en accueille un nouveau : Inditex, le groupe espagnol spécialisé dans l’habillement qui possède  entre autres Zara. Il rejoint ainsi Carbios, comme nous l’indiquions au dernier numéro, ou encore Michelin, qui coordonne le projet.

Pour rappel, WhiteCycle a été lancé en juillet 2020 et a pour objectif de développer une solution circulaire de transformation des déchets plastiques complexes à base de textiles en produits à haute valeur ajoutée. Pour ce faire, le consortium dispose d’un budget de 9.6 millions d’euros, dont 7.1 millions financés par l’Union européenne. D’ici 2030, WhiteCycle a pour ambition de recycler 2 millions de tonnes de PET.

 

25/07/2022 - Nomination

Sabrina Soussan, nouveau PDG de Suez SA
+

Sur proposition de Thierry Déau, président en exercice, les actionnaires du groupe de services à l'environnement ont nommé Sabrina Soussan présidente de Suez SA, 'Nouveau Suez', dont elle devient la Présidente Directrice Générale à compter du 1er août 2022. 

19/07/2022 - Emballages plastique

Cliink pour faire progresser le tri
+

Pour favoriser le tri, la collecte et le recyclage des emballages plastique, Terradona s’associe à Valorplast afin d’étendre sa solution Cliiink aux matières plastiques. Jusqu’ici, seul le verre pouvait en bénéficier. Cliiink est une solution technologique et digitale qui a pour but d’encourager le geste de tri et d’accroître les volumes de déchets plastiques transportés tout en diminuant les coûts de traitement et de transport. Le programme affiche également une volonté de renforcer le pouvoir d’achat par la mise en place de bons d’achat et de remises auprès des vendeurs éco-responsables. Autre objectif, favoriser la cohésion sociale par le financement de dons aux associations et la sensibilisation des publics au développement durable. En bout de course, il s’agit évidemment d’assurer un recyclage optimisé aux emballages plastique. Cette collaboration accélère et renforce le développement technologique de la reconnaissance du plastique initié par Terradona avec le CEA Leti.

18/07/2022 - Jouets

JouetCyclage s'étend
+

Hasbro France et Terra Cycle ont lancé en 2019 un programme gratuit de recyclage des jouets usagés dans l’Hexagone, JouetCyclage. Fort de son succès, ce programme va être étendu à six autres pays européens. Le programme permet aux consommateurs de retourner leurs vieux jouets Hasbro (Monopoly, Nerf, My Little Pony, Play-Doh…) dans des bornes en magasin. En un an, une centaine de magasins JouéClub ont accueilli de telles bornes, portant à 400 le nombre total de points de collecte ouverts en France. Les pays qui rejoindront bientôt le programme JouetCyclage sont l’Autriche, la Suisse, la Belgique, la Suède, le Danemark et les Pays-Bas. A noter que dans le même temps, Eco-mobilier a lancé en France sa filière de collecte et de recyclage des jouets usagés.

15/07/2022 - Collecte multiflux

Clap de fin pour l'expérimentation nantaise
+

Tri’Sac, nom de baptême de la collecte multiflux à Nantes (44), c’est fini. Le projet consistait à collecter en une seule tournée des bacs OMR et des recyclables secs de l’autre. Les performances de tri obtenues (17 kg/habitant/an) se sont révélées très en-dessous de celles escomptées (45 kg/habitant/an), pour un coût très élevé, compris entre 2,5 et 3 millions d’euros par an.

15/07/2022 - Federec Ouest

Olivier Le Fichous reste à la barre
+

Le 24 juin dernier, l’assemblée générale de Federec Ouest a reconduit à sa présidence Olivier Le Fichous, responsable du développement et de l’innovation chez Guyot Environnement. Pour ce second mandat, ce navigateur amateur de courses à la voile sera épaulé par deux vice-présidents : Grégoire Bureau (Acteco Recycling) et Didier Monier (société ROMI). Federec Ouest couvre deux régions administratives, la Bretagne et les Pays de la Loire, soit 280 sites et 3150 collaborateurs, qui collectent et recyclent quelque 8,7 millions de tonnes de déchets par an.

12/07/2022 - Recyclage du polyester

Carbios et les industriels
+

Spécialisée dans le recyclage des polymères plastiques par voie enzymatique, Carbios s’allie à un groupe de quatre équipementiers sportifs (On, Patagonia, Puma et Salomon) pour « développer des solutions qui augmenteront la recyclabilité et la circularité de leurs produits ». Ils souhaitent également s’investir dans la collecte et le tri d’articles usagés.

12/07/2022 - Convention de Bâle

Nouvel amendement
+

La Convention de Bâle a été amendée le 15 juin dernier. Concrètement, à compter du 1er janvier 2025, les déchets électroniques seront soumis aux mêmes contrôles que les déchets dangereux. Seront toutefois exemptés les déchets de métaux et d’alliages de métaux non dispersables (hors mercure) sous réserve qu'ils ne soient pas dangereux et ne contiennent pas de solvants inflammables, de retardateurs de flamme ou de circuits imprimés. Idem pour les piles alcalines et les câbles recouverts de plastique destinés au recyclage. 

 

11/07/2022 - Déchets plastiques

Nouveau consortium européen
+

Lancé le 1er juillet, le projet WhiteCycle est coordonné par Michelin. Son objectif premier est de développer une solution circulaire pour transformer des déchets plastiques complexes à base de textile en produits à haute valeur ajoutée. Ce partenariat européen rassemble 16 entités du public et du privé pour quatre années. WhiteCycle s’est fixé pour objectif d’adopter et déployer sa solution d’ici 2030.

23/06/2022 - Federec

Nominations
+

Jeudi 23 juin 2022, José de Azevedo (société Decons) a succédé à Marie-Pierre Mescam (Derichebourg Environnement) lors du renouvellement du conseil d’administration et de la présidence de la filière Métaux ferreux de Federec. Idem à la tête de la filière Non ferreux, où Patrick Kornberg a cédé la place à Thierry Cochet (Derichebourg Environnement), après trois mandats de président. A la tête de la fédération, François Excoffier a remercié Marie-Pierre Mescam et Patrick Kornberg pour leur implication. Il a également félicité les nouveaux présidents, rappelant que les métaux ferreux et non ferreux sont les « deux filières ADN de la profession ».

05/06/2022 - Carton recyclé

RdM muscle ses capacités
+

L’Italien Reno de Medici (RdM) a annoncé une augmentation de sa capacité de production de carton GD recyclé de 200.000 tonnes dans les trois prochaines années. Cela passera par des augmentations de capacités dans ses usines, ainsi que par le redémarrage début 2023 du site de Blendecques (Pas-de-Calais), dont certains équipements ont été détruits par un incendie en mars dernier.

13/06/2022 - VHU

Une casse pour Decons
+

Dans le Tarn-et-Garonne (82), Decons Occitanie a acquis le centre de traitement de VHU Casse Auto, à Albias. Actuellement fermé pour des travaux d’aménagement et de mise aux normes, le centre doit rouvrir ses portes en septembre 2022.

13/06/2022 - Déchets ménagers

Lille confie la collecte à Pizzorno Environnement
+

La Métropole Européenne de Lille (61 communes) a attribué à Pizzorno Environnement la collecte des déchets ménagers produits par sa population (plus de 500.000 habitants). Conclu pour 7 ans, le marché représente un chiffre d’affaires total de 161 millions d’euros, annonce le groupe qui, à partir du 1er novembre 2022, « accompagnera la métropole dans ses objectifs d’amélioration de service aux usagers » sur :

· l’évolution des modes de collecte (biodéchets, verre, extension des consignes de tri) ;

· le déploiement d’un plan de prévention visant la réduction des déchets et l’amélioration de la qualité du tri ;

la mise en œuvre de prestations associant innovations techniques, sociales et environnementales.

10/06/2022 - Incendie

Sorevo s'en sort sans trop de dommages
+

Dimanche 5 juin, tôt le matin, un incendie s’est déclaré sur le site Sorevo de Bessancourt, dans le Val-d’Oise (95). « Bien qu’important et spectaculaire, l’incendie n’a heureusement causé que des dégâts très limités », a déclaré le PDG de l’entreprise Eric de L’Etoille, précisant que le feu s’était probablement déclenché sous l’effet de la foudre, « sur le haut d’un stock de ferraille à cisailler. L’incendie est resté circonscrit à cette zone de stockage. Il ne s’est pas propagé ». Les activités du chantier ont pu reprendre normalement dès le mardi 7 juin.

24/05/2022 - Emballages ménagers

Recours des recycleurs
+

Sous la houlette de la CME, les syndicats de recycleurs (Federec, Fnade, Snefid) ont déposé un recours contre l’arrêté qui réforme la reprise des emballages plastique. Ils contestent une décision qui fait de Citeo le repreneur exclusif des déchets d’emballages ménagers dont le recyclage est en développement.

24/05/2022 - Nomination

Federec
+

Ancien collaborateur parlementaire de la sénatrice Marta de Cidrac (Les Républicains — Yvelines), Quentin Billard a rejoint en avril 2022 la Fédération professionnelle des entreprises du recyclage (Federec) en qualité de Responsable des Affaires publiques. Diplômé en droit et en science politique, passé par l’ENA, Quentin Billard succède chez Federec à Valérie Jarry, devenue déléguée générale de France Bois Industrie Entreprises.

23/05/22 - Décision de justice

Valodeis vs Valdeis
+

Par jugement du 13 octobre 2021, le tribunal de Nancy a dit que la SAS VALODEIS avait commis des actes de contrefaçon par imitation de la marque VALDEIS et a condamné la SAS VALODEIS à indemniser le préjudice subi par la SARL VALDEIS et à cesser l'usage de cette marque dans sa dénomination sociale et dans son nom de domaine.

 

05/05/2022 - Batteries lithium-ion

Glencore partenaire de Li-Cycle
+

Géant du négoce de matières premières basé en Suisse, Glencore va investir 200 millions de dollars (19 millions d’euros) dans Li-Cycle, entreprise canadienne spécialisée dans le recyclage de batteries au lithium-ion, par le biais d’un achat de dette convertible. Cette transaction doit s’opérer au deuxième trimestre, indique Glencore, dont l'un des objectifs est de diversifier les sources des matières vendues à ses clients constructeurs automobiles, de façon à ce qu’ils puissent accroître la part des matériaux recyclés dans leur chaîne d’approvisionnement.

10/05/2022 - Publication

Guide du Recyclage et de l'Ecoconception des Composites
+

L’Ademe vient de publier le GREC — Guide du Recyclage et de l’Ecoconception des Composites, qui présente un état des lieux exhaustif sur le recyclage des composites en France en 2022. Il comprend une cartographie qualitative et quantitative des flux matières et gisements de déchets dans l’industrie française des composites, dresse un état de l’art des solutions composites à faible impact environnemental et des possibilités de revalorisation actuelles des déchets composites.

 

03/05/2022 - Nomination

Un nouveau président à la Fnade
+

Antoine Bousseau vient d’être élu à la présidence de la Fnade (Fédération nationale des activités de la dépollution et de l’environnement), où il succède à Fabrice Rossignol. Ingénieur diplômé de l’Ecole Centrale de Paris, Antoine Bousseau est depuis 2019 directeur général des Services aux Collectivités de Suez Recyclage & Valorisation France. Précédemment, au sein du groupe Suez qu’il a rejoint en 1991, il a occupé différents postes en France et à l’international, qui lui ont permis de développer « une vision à la fois stratégique, opérationnelle et prospective du secteur des déchets », indique un communiqué de la Fnade.

02/05/2022 - Equipementiers & Recyclage

De club à association
+

Né en 2018, le Club des Equipementiers Français du Recyclage s’est constitué en association le 1er mars 2022. Il compte aujourd’hui 20 structures expertes en ingénierie et fabrication d’équipements. On recense depuis sa création sept équipementiers français labellisés : Arras Maxei, Fives FCB, MTB, Pellenc ST, Vauché, Ecodas et Raoul Lenoir. L’association des Equipementiers Français du Recyclage (CEFR) ambitionne d’accentuer la visibilité et la mise en valeur du savoir-faire de ses membres, parmi lesquels on trouve, outre ceux cités plus haut, les entreprises Cimes, Decoval Servipack, Devarem Developpement, Ecodas, Etia Recycling and Robotics, Euragglo, Green Creative, iris, Institut Pprime, Lixo, Setec énergie environnement, TND ou encore Cattinair.

29/04/2022 - REP Jouets & Articles de bricolage

Deux nouveaux agréments pour Eco-mobilier
+

Déjà agréé pour la filière DEA, Eco-mobilier bénéficie depuis le 28 avril de deux nouveaux arrêtés l’agréant pour les filières REP articles de bricolage et de jardin et REP jouets pour une durée de six ans. Plus précisément, l’agrément sur les articles de bricolage et de jardin porte sur les 3ème et 4ème familles de la filière (matériels de bricolage et produits et matériels destinés à l’aménagement du jardin). Ces deux nouvelles filières REP doivent lancer un fonds de réparation (avec les REP D3E et articles de sport), à concurrence de 9,5 millions d’euros en 2027 pour les articles de bricolage et jardin, et de 100.000 euros pour les jouets en 2022.

21/04/2022 - Chimirec

Une nouvelle implantation dans le Grand Ouest
+

Chimirec, spécialisé dans la collecte et la valorisation des déchets, vient d’ouvrir un nouveau site à Carquefou (44). Installé sur 1,7 hectare, le site est équipé de 2.000 m² de bâtiments et accueille 10 collaborateurs.

15/04/2022 - Transport

CMA CGM ne convoie plus de déchets plastiques
+

La compagnie maritime CMA CGM annonce ne plus charger de déchets plastiques sur ses bateaux depuis le 15 avril 2022. L’entreprise précise que les déchets concernés sont identifiés sous la catégorie 3915 du code HS — une interdiction sur ce code a été mise en place dans le système de booking de la société. Dans un communiqué, CMA-CGM avertit que « les fausses déclarations sur la nature des marchandises entraîneront l’inscription sur une liste noire de l’entité incriminée ».

15/04/2022 - Déchets du BTP

Waste Marketplace lève 2 millions d’euros
+

Fondée en 2018 dans le cadre du programme d’intrapreneuriat de Vinci, la start-up Waste Marketplace propose une application pour simplifier la gestion des déchets de chantiers et industriels — elle sélectionne les prestataires en fonction des besoins du client, à qui elle transmet une offre unique. Basée à Villeurbanne (69), l’entreprise annonce avoir bouclé une levée de fonds de 2 millions d’euros auprès de SMABTP, assureur leader du secteur de la construction. « Cette levée de fonds va nous permettre de développer davantage notre force commerciale pour mailler encore plus finement le territoire national afin de proposer le prestataire le plus adapté pour chaque besoin. Les fonds serviront également à perfectionner l’outil digital, notamment sur la traçabilité des déchets pris en charge », a indiqué Jérôme de Tomasi, CEO de Waste Marketplace.

12/04/2022 - Ouate recyclée

Le Bourray temporise
+

Rachetée en 2019 par CGMP, la Papeterie Le Bourray, à Saint-Mars-La-Brière (72), est le premier fabricant mondial de ouate recyclée. On apprend que, à cause des difficultés d’approvisionnement en matières à recycler, la société a suspendu l’installation d’un nouvel équipement.

11/04/2022 - REP Eléments d'ameublement

En consultation, un projet de modification du cahier des charges
+

Depuis le 11 avril 2022, le ministère de la Transition écologique consulte le public sur un projet d’arrêté modifiant le cahier des charges des éco-organismes de la filière REP Eléments d’ameublement. Le projet de texte vise à « préciser les mesures particulières liées à la prise en charge, à compter de 2022, des déchets issus des éléments de décoration textile, notamment en ce qui concerne les objectifs de collecte et de valorisation. Il précise également les modalités de calcul de la compensation financière due aux éco-organismes agréés pour la prise en charge des déchets issus des produits textiles d’habillement et du linge de maison (filière TLC) dans le cas où une partie des éléments de décoration textile usagés serait collectée avec ces produits ». La consultation est ouverte jusqu’au 2 mai 2022.

23/03/2022 - Recyclage du PSE

Le loupé de Polystyrene Loop
+

On ne peut pas dire que le timing et la conjoncture aient été à leur avantage : le 8 mars 2022, invoquant de gros problèmes de trésorerie trouvant notamment leur source dans les déboires liés au Covid et l’envolée des prix de l’énergie, les responsables de Polystyrene Loop ont mis fin à l’aventure de ce projet qui ambitionnait de monter une usine capable de recycler des déchets de polystyrène expansé contenant des retardateurs de flammes bromés, du HBCD en l’occurrence. L’objectif était de récupérer du brome d’un côté, du polystyrène prêt à un nouvel emploi de l’autre.

Arrivé en phase pilote, ce projet européen n’est pas parvenu à passer à la phase suivante de son développement.

05/04/2022 - Ferrailles

La FIM demande l'arrêt des exportations hors UE
+

La France va-t-elle emboîter le pas à l’Italie, et s’orienter vers une interdiction des exportations de ferrailles hors de l’UE ? On sait que certains sidérurgistes de l’Hexagone en rêvent… mais c’est Henri Morel, le président de la FIM (Fédération des Industries Mécaniques) qui le réclame dans un billet paru le 5 avril 2022 dans Les Echos. Cette requête s’accompagne de plusieurs autres, notamment l’abrogation immédiate de « toutes les mesures de protection et de contingentement des importations d’aciers venant de pays tiers ». In fine, il s’agit d’aider la sidérurgie européenne qui, selon Hervé Morel, « n’arrive plus à fournir les marchés en aval, dont l’industrie mécanique, leur premier débouché ».

23/03/2022 - Collecte et traitement de VHU

Bruxelles enquête sur une éventuelle entente
+

Mi-mars, la Commission européenne a procédé à des inspections inopinées dans les locaux d’entreprises et d’associations du secteur automobile dans plusieurs Etats membres. Doublées de demandes de renseignements, ces inspections « concernent une possible collusion en matière de collecte, de traitement et de valorisation des voitures et camionnettes hors d’usage considérées comme des déchets ».

22/03/2022 - Recyclage des plastiques

Les retardateurs, c'est non !
+

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de confirmer l’interdiction de l’utilisation des retardateurs de flamme halogénés dans les équipements d’affichage électroniques (écrans). Elle justifie dans son arrêt du 16 mars dernier cette décision qui vise à « améliorer le taux de recyclage de certains composants en matières plastiques ».

04/03/2022 - Collecte et gestion de déchets en Haute-Savoie

L'Autorité de la Concurrence sanctionne une entente
+

Dans un communiqué en date du 3 mars 2022, l'Autorité de la Concurrence annonce qu'elle sanctionne, à hauteur de 1,5 million d'euros, quatre entreprises pour avoir faussé les procédures d'appels d'offres lancées par différentes collectivités publiques de Haute-Savoie, entre 2010 et 2018, pour la collecte et la gestion de leurs déchets. Les quatre sociétés concernées sont Ortec Environnement, qui écope de l'amende la plus élevée (950.000 euros), Excoffier Recyclage (410.000 euros), Trigénium (60.000 euros) et Tredi (80.000 euros). Elles n'ont pas contesté les faits et ont sollicité le bénéfice de la procédure de transaction.

15/02/2022 - Déchets ultimes

Pas de priorité d'accès aux ISDND
+

Le Conseil constitutionnel vient d’invalider l’obligation de reprise des déchets ultimes par les exploitants d’installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND). Selon les Sages, cette obligation porte « une atteinte manifestement disproportionnée au droit au maintien des conventions légalement conclues » entre les exploitants des ISDND et les autres apporteurs de déchets. Cette décision est applicable immédiatement, mais pas aux déchets ayant fait l’objet d’une demande d’acceptation avant la date où elle a été rendue, à savoir le 11 février 2022.

11/02/2022 - Plastiques

CMA CGM ne transportera plus de déchets
+

Leader mondial du fret maritime, le groupe CMA CGM ne transportera plus de déchets plastiques à compter de juin prochain. Cette initiative a pour objectif d'éviter "que ces déchets soient exportés vers des lieux où le processus de tri, de recyclage ou de valorisation ne peut être garanti", selon Rodolphe Saadé, PDG du groupe.

01/02/2022 - Entreprises

Paprec rachète Thiollet
+

Thiollet Recyclage, spécialiste du papier-carton à Nercillac près de Cognac (Charente), est tombé dans l’escarcelle de Paprec. Sur un site de 3,5 hectares, l’entreprise traite un millier de tonnes par mois et réalise 1,5 million d’euros de CA. Thiollet dispose de 4 camions et 1 presse à balles. « Créée en 2006, cette entreprise a grandi au sein de notre groupe familial », précise son président Maxime Thiollet. « Pour qu’elle puisse se développer, j’ai choisi de la transmettre à un autre groupe familial, même s’il est de très grande taille. Expert du domaine, Paprec saura l’accompagner dans sa croissance. »

 

31/01/2022 - Disparition

Pascal Péguy
+

Figure historique du groupe Paprec, dont il avait dirigé de nombreuses agences après avoir contribué à les intégrer ou à les développer, Pascal Péguy est décédé brutalement vendredi 28 janvier 2022. Ses obsèques auront lieu jeudi 3 février à 10h en la cathédrale de Tours.

26/01/2022 - Cartonnerie Jean FG

Changement de propriétaire
+

Changement de propriétaire pour Cartonnerie Jean FG, qui est détenu depuis le 17 janvier par le groupe allemand Gmund Papier. Implantée à Bonnat (Creuse), la cartonnerie spécialisée depuis 1927 dans la fabrication de carton recyclé était en liquidation judiciaire. Equipée de deux machines à papier, l’usine française produit également des cartons plats teintés et des cellodermes, à raison de 25 tonnes par jour. Fondé en 1829, le groupe Gmund Papier exploite désormais quatre machines. « Nous recherchions un fabricant avec une production exceptionnellement respectueuse de l’environnement et avec de nombreuses années d’expérience dans le domaine du papier recyclé coloré », expliquent Florian Kohler et Herbert Eibach, co-directeurs généraux de Gmund.

22/01/2022 - Financement

Paprec à fond(s) la forme
+

La famille Petithuguenin et Matthieu Leclercq, ancien président de Décathlon et fondateur de la société For Talents Transmission, ont conclu un accord prévoyant que cette société entre comme partenaire minoritaire au sein de la holding familiale du groupe Paprec. For Talents Transmission est spécialisée dans l’accompagnement des ETI dans les phases de transmission intrafamiliale.

24/01/2022 - Import/export

La Pologne tracera mieux les déchets sur son sol
+

Lancé en 2017 pour tracer les flux de produits chimiques, de carburants et de tabac, le système polonais de surveillance électronique des transports (SENT) étendra son périmètre aux déchets à compter du 1er février. Seront concernés tous les produits couverts par le règlement sur le transfert des déchets UE 1013/2006 : ceux importés par la Pologne (enregistrement à la charge du destinataire), ceux ne faisant que transiter dans le pays (enregistrement à la charge du transporteur).

18/01/2022 - Papier

Norske Skog Golbey récompensée
+

Le 17 janvier 2022, l’entreprise vosgienne Norske Skog Golbey s’est vu remettre le prix ‘Transition écologique’ de la 3ème édition des prix ‘Choose France 2021’ — prix qui, sous l’égide de Business France, viennent récompenser les investisseurs étrangers contribuant à France Relance. L’usine a été récompensée pour son projet Box de conversion d’une de ses lignes de production de papier journal — en septembre 2023, la ligne produira 550.000 tonnes par an de papier pour ondulé (PPO) à partir de papier recyclé. Montant investi ? 250 millions d’euros.

18/01/2022 - Batteries au plomb

Fin de la taxe sur les importations chinoises
+

Le 1er janvier 2022, la Chine a levé la taxe de 8 % qui frappait ses importations de batteries au plomb usagées. Sur les onze premiers mois de 2021, la Chine a produit 6,62 millions de tonnes de plomb affiné.

17/01/2022 - Aluminium

Un nouveau site de recyclage au Havre
+

Le 5 janvier 2022, la nouvelle société Nova Met a signé avec Haropa Port une convention d’occupation pour lancer ses activités de purification et de préparation d’aluminium issu du recyclage sur un site de 20.000 m² à Rogerville, dans la zone industrielle et portuaire du Havre. Objectif à horizon 2023 : collecter, purifier et affiner à froid 2.500 tonnes d’aluminium par mois sur ce site choisi par Nova Met « pour rayonner vers les marchés internationaux », asiatiques et européens notamment. 

11/01/2022 - Nomination

Valdelia
+

Depuis le 3 janvier 2022, Elodie Rivière supervise les Relations institutionnelles de Valdelia, éco-organisme agréé depuis 2013 pour la collecte et le recyclage des Déchets des Eléments d’Ameublement (DEA) non ménagers, et qui postule désormais pour l’agrément sur la filière REP Bâtiment. Diplômée de l’Ecole des Métiers de l’Environnement UniLaSalle de Rennes (35), Elodie Rivière sera chargée de piloter les réunions, les instances de concertation et certains comités spécifiques en lien avec les fédérations et syndicats professionnels, les éco-organismes et les pouvoirs publics (ministère, DGPR, Ademe).

11/01/2022 - Nomination

Veolia
+

Antoine Frérot passe le manche de la direction générale à son adjointe Estelle Brachlianoff, X-Pont, entrée chez Veolia en 2005, DGA depuis 2018. Estelle Brachlianoff est nommée directrice générale du groupe Veolia-Suez à compter du 1er juillet 2022. A la demande unanime des administrateurs, Antoine Frérot conservera la présidence de Veolia.

04/01/2022 - Salon professionnel

Les AND de janvier sont annulées
+

Déjà reportée une première fois pour cause de crise sanitaire, la 16ème édition des Assises Nationales des Déchets qui devait se tenir les 12 et 13 janvier 2022 a été annulée ce 4 janvier. Jusqu'au bout, les organisateurs ont espéré pouvoir maintenir l'événement mais ils ont finalement plié face à "la déferlante des contaminations" de ce début d'année, qui donne lieu à "beaucoup d'interrogations et d'inquiétudes voire des décisions de restrictions de participation de la part de la plupart des organisations, partenaires, amis et prestataires". L'organisation prépare pour 2022 une formule de type webinaire ouverte au plus grand nombre, "ce qui permettra de lancer la 17ème édition en 2023".

04/01/2022 - Zinc

Befesa croît en Chine
+

Spécialiste de la récupération de zinc dans les poussières de fours à arc électrique, le groupe allemand Befesa s’est lancé à la conquête du marché chinois. « Notre première usine en Chine a commencé à fonctionner en novembre, a expliqué le directeur exécutif Javier Molina à Reuters. La seconde sera opérationnelle dans trois ou quatre mois. » D’autres usines Befesa devraient voir le jour en Chine dans les 4 à 5 prochaines années, annonce le patron du groupe, qui produit ainsi autour de 300.000 tonnes de zinc chaque année, à un coût inférieur à 1.500 dollars la tonne — pour mémoire, le zinc vaut actuellement autour de 3.500 dollars sur le LME, où il a gagné près de 28 % en 2021, après 21 % en 2020.

03/12/2021 - Congrès Fnade

Pas d'édition physique
+

Au vu de l’évolution de la situation sanitaire, la Fnade (Fédération nationale des activités de la dépollution et de l’environnement) annonce que son Congrès annuel se tiendra au format Webinaire. Déjà modifiée (l’événement devait initialement se tenir le 25 novembre), la date du 13 décembre 2021 ne change pas. Le lien pour participer à ce congrès consacré aux filières à responsabilité élargie du producteur (REP) est d’ores-et-déjà disponible : https://channel.royalcast.com/landingpage/fnade/20211213_1/

 

03/12/2021 - Réélection

Federec Centre Sud-est
+

Matthieu Charreyre a été réélu à la présidence de Federec Centre Sud-est à l'issue du conseil d'administration qui se tenait jeudi 2 décembre 2021.  

30/11/2021 - Fontes

Un nouveau consommateur à Arles
+

Electrosteel France & Europe a confirmé son projet de construction d’une unité de production décarbonée de canalisations à partir de ferrailles, d’ici à 2024, à Arles (Bouches-du-Rhône). « Nous tablons sur une capacité de production de 80.000 tonnes, à partir de 85.000 tonnes de ferraille », indique l’entreprise. « Nous partons du principe que demain, les appels d’offres feront le choix du mieux-disant sur le plan environnemental et non du moins-disant. La France me paraît plus avancée sur ces exigences que d’autres pays européens. Nous nous inscrivons dans une approche de long terme », a précisé Cyrille Hahang, dirigeant d’Electrosteel.

29/11/2021 - Nomination

Valobat
+

Après six années environ au sein de Praxy en qualité de directrice déléguée, Florence Collot vole vers de nouveaux horizons et de nouveaux défis. Elle rejoint Valobat consacré à la filière déchets de la déconstruction comme directrice des relations clients.

24/11/2021 - Nomination

Carbios
+

Jean-Claude Lumaret ayant fait valoir ses droits à la retraite, le conseil d’administration de Carbios a nommé Emmanuel Ladent en qualité de directeur général de la société à compter du 1er décembre 2021. Pour assurer la transition, M. Lumaret restera salarié jusqu’à son départ le 31 mars 2022. Il conservera son mandat d’administrateur jusqu’à l’issue de l’AG de 2025. A 52 ans, Emmanuel Ladent dirigeait jusqu’à présent la division Marques Mondiales Automobile de Michelin. A ce titre, il a contribué au développement de filiales de plusieurs milliards d’euros de CA.

23/11/2021 - Démission

Ademe
+

En poste depuis mars 2018, Arnaud Leroy, président de l’Ademe, vient de démissionner pour se consacrer à d’autres projets. Son mandat courait jusqu’en mars 2023.

23/11/2021 - Disparition

Ets Dewez
+

Nous apprenons avec tristesse la disparation dans des circonstances dramatiques de Corinne Flament, dirigeante des Ets Dewez à Fourmies, renversée par un camion sur son chantier. Héritière d’une vieille famille du recyclage, Corinne Flament avait 71 ans. A sa famille, amis, collaborateurs, nous adressons nos plus sincères condoléances.

22/11/2021 - Nomination

BIR Métaux ferreux
+

Début novembre au Bureau International du Recyclage (BIR), l’Américain Gregory Schnitzer a cédé la présidence de la division Métaux ferreux à l’Allemand Denis Reuter, directeur des opérations de TSR Recycling, filiale de Remondis où il a posé ses valises en 2010 et où il est désormais en charge de toute la partie négoce de métaux ferreux et non ferreux. En prenant en charge la présidence de la division Ferreux, Denis Reuter intègre le comité exécutif du BIR, dont il devient également l’un des vice-présidents.

16/11/2021 - Nomination

Recylex
+

Recylex a nommé Thomas Hüser, président du conseil d’administration, en qualité de directeur général, avec effet au 15 novembre 2021. Il succède à Jacky Gofflot, appelé à d’autres fonctions au sein du groupe de recyclage. Thomas Hüser entend poursuivre la stratégie et les processus déjà engagés pour préserver les emplois, vendre des actifs et restructurer la dette.

15/11/2021 - Nomination

BIR Papiers-cartons
+

Après deux mandats, le Français Jean-Luc Petithuguenin (Paprec) vient de céder la présidence de la division Papiers-cartons du BIR (Bureau International du Recyclage) à l’Espagnol Francisco Donoso, directeur général de la société Alba Servicios Verdes, adhérent de longue date au BIR, et membre actif de la division Papiers-cartons depuis 2008. Diplômé en Biologie et titulaire d’un Master en administration des entreprises, Francisco Donoso est également vice-président de l’association espagnole de récupération et de recyclage du papier (Repacar), et membre du conseil d’administration de l’Union des entreprises de récupération en Espagne.

12/11/2021 - REP Papiers graphiques

Contribution des éditeurs de presse
+

Publié le 27 octobre au JORF, un arrêté du 1er octobre est venu préciser les conditions dans lesquelles les éditeurs de presse peuvent s’acquitter de leur écocontribution en mettant gratuitement à disposition de Citeo des espaces publicitaires. Il précise la valorisation des encarts accordés, et la prise en compte des critères ouvrant droit au paiement en nature (emploi de fibres certifiées ; absence d’éléments perturbant le recyclage ; interdiction d’encres à base d’huiles minérales ; distance de transport limitée entre la papeterie, l’imprimerie et le centre de diffusion, etc.).

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044249940

02/11/2021 - Rachat de GDE par Derichebourg

La Commission européenne enquête
+

Comme il est d’usage en pareilles circonstances, la Commission européenne mène une enquête dans le cadre du rachat de GDE par Derichebourg. Objectif : déterminer si le nouvel ensemble est susceptible de s’arroger une position dominante non conforme avec la législation de l’UE. Dans le cadre de ce travail, la Commission a interrogé un certain nombre de professionnels du recyclage métallique. Ces derniers ont jusqu’au 5 novembre pour répondre. Pour mémoire, début 2021, Derichebourg a annoncé vouloir mettre la main sur son concurrent direct de la filière recyclage en France. Ecore, numéro 2 du recyclage dans l’Hexagone, possède 82 sites dans 7 pays (71 en France), emploie 1.400 salariés et traite 3,7 millions de tonnes de déchets par an pour un chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’euros.

27/10/2021 - Aluminium

L'Autrichien HAI se muscle en Roumanie
+

Créé en 2007 à Ranshofen, en Autriche, le groupe HAI (Hammerer Aluminium Industries) annonce un investissement de 4,5 millions d’euros dans son usine de recyclage d'aluminium de Santana, en Roumanie. La somme financera l’acquisition et l’installation d’un troisième four, qui portera la capacité annuelle totale du site à 250.000 tonnes (billettes et lingots de moulage obtenus à partir de déchets d’aluminium). La nouvelle installation devrait tourner à plein régime fin 2022.

19/10/2021 - Nomination

Chemical Recycling Europe
+

John Sewell succède à Mohammad Hayatifar au poste de secrétaire général de l’association professionnelle Chemical Recycling Europe (CRE), qui entend défendre les intérêts des professionnels du recyclage chimique des plastiques au niveau européen — défendre surtout l’importance de cette filière pour atteindre les objectifs de recyclage que l’UE s’est fixés à horizon 2025 et 2030, et au-delà. John Sewel bénéficie d’une expérience de quasiment 30 ans dans la plasturgie, allant des process R&D au brevetage des technologies, en passant par le développement de produits et d’activités.

18/10/2021 - Cuivreux

La vie en rose pour les déchets
+

Selon les calculs effectués par l’ICSG (International Copper Study Group), la production mondiale de cuivre affiné réalisée à partir de métaux issus du recyclage devrait progresser de 6,5 % entre 2020 et 2021. En parallèle, la production mondiale de cuivre affiné dans son ensemble devrait croître d’environ 1,7 % cette année, et de 3,9 % en 2022, après une hausse de 2 % en 2020. In fine, le marché mondial du cuivre affiné devrait présenter en 2021 un visage équilibré entre l’offre et la demande, et montrer un excédent de production de 328.000 tonnes environ en 2022.

05/10/2021 - Recyclage automobile

Certification du centre de formation AURECA (Indra)
+

Lancé en 2020 par Indra Automobile Recycling, le centre de formation AURECA (pour AUtomobile REcycling Academy) a reçu en septembre la certification Qualiopi pour trois ans. Qualiopi atteste de la qualité du processus mis en œuvre par les prestataires d’actions concourant au développement des compétences qui souhaitent accéder à des fonds publics ou mutualisés. Cela signifie que les formations dispensées par AURECA sont désormais reconnues par l’Etat et, surtout, qu’elles sont certifiantes. « AURECA est reconnu comme étant le seul centre de formation spécialisé dans les métiers du recyclage automobile », indique-ton chez Indra, où l’on précise que 458 stagiaires ont été formés entre début janvier et fin septembre 2021, versus 320 en 2020.

 

Toutes les informations sur : https://www.indra.fr/fr/aureca

05/10/2021 - Federec

Christophe Viant reconduit aux plastiques
+

Christophe Viant entame son troisième mandat à la présidence de la filière Plastiques de Federec. Diplômé de l’Ecole supérieure de commerce de Rennes, M. Viant dirige Acteco Recycling et préside Conteco Recycling, des sociétés qu’il a fondées en 2011 et 2010, après une carrière entamée chez Sita négoce puis chez Chazelle tri valorisation. Il sera accompagné durant son troisième mandat par un conseil d’administration composé des trois vice-présidents suivants : Peggy Codreanu (Veolia) ; Sophie Sicard (Paprec) et Pierre Moguerou (Suez).

05/10/2021 - Federec

Stéphane Panou reconduit aux papiers-cartons
+

Stéphane Panou, directeur Recyclage et Valorisation Matières chez Paprec Group, a été réélu à la présidence de la filière Papiers-Cartons de Federec pour un mandat de trois ans, après un premier mandat, et huit ans au conseil d’administration, dont cinq au bureau en tant que vice–président. Il sera accompagné durant son mandat par un conseil d’administration composé de six vice-présidents : Magali Frontero (Ecophyse), Hugues Bapst (Schroll), Sébastien Ricard (Paprec), David Valour (Bourgogne Recyclage), Gérald O’Neill (Veolia) et Olivier Thomas (Suez).

01/10/2021 - Nomination

Baptiste Planckaert chez Screlec
+

Après 14 années passées chez Recylex, Baptiste Planckaert a rejoint en août dernier la société Screlec en qualité de responsable du développement de la collecte auprès des professionnels gestionnaires de déchets. Il participera également à la stratégie commerciale et à la recherche de nouveaux partenaires pour le recyclage des accumulateurs.

30/09/2021 - Nomination

Chloé Brumel-Jouan chez ecosystem
+

Chloé Brumel-Jouan (44 ans, Essca, Sciences Po Strasbourg, ENA), rejoint l’éco-organisme ecosystem, en charge de l’allongement de la durée de vie et du recyclage des équipements électriques. Chloé Brumel-Jouan est nommée au poste de ‘Directrice Relations institutionnelles, Juridique et Contrôle interne’.

29/09/2021 - Recyclage de moteurs auto

SOREMO lance NaturAl
+

SOREMO (15.000 tonnes de lingots d’aluminium par an), leader européen du recyclage des moteurs en fin de vie depuis 1986, innove cette année en présentant le premier lingot d’aluminium français totalement neutre en carbone à l’occasion de la 29ème édition du salon Pollutec, du 12 au 15 octobre 2021. Issu exclusivement d’éléments recyclés, NaturAl est produit avec de l’énergie renouvelable en partenariat avec EDF et Engie. 

28/09/2021 - Nomination

Aurubis... repetita
+

Le PDG d’Aurubis Roland Harings a été reconduit à sa fonction pour cinq ans. Fritz Vahrenholt, directeur du conseil de surveillance, estime que le groupe est « entre de bonnes mains ». « Au vu des développements couronnés de succès de ces deux dernières années, nous reconduisons son contrat pour une durée de cinq ans », a-t-il indiqué lors du conseil. Pour mémoire, Aurubis a acquis le recycleur belgo-espagnol Metallo en 2019.

28/09/2021 - Nomination

Nora Megder, déléguée générale de la CME
+

Nora Megder vient d’accéder au poste de déléguée générale de la Confédération des Métiers de l’Environnement (CME), qui regroupe la Fnade, Federec et le Snefid, et assure notamment, aux côtés du Conseil National de l’Industrie (CNI), le pilotage du CSF Transformation et Valorisation des Déchets. La nouvelle déléguée remplace Roland Marion, qui a rejoint la direction Economie circulaire et déchets de l’Ademe en qualité de directeur adjoint. Diplômée de Sciences Po Paris en Affaires Publiques, Nora Medger a occupé de 2015 à 2021 différents postes de relations institutionnelles au sein du groupe Suez. Auparavant, elle a participé aux travaux des fédérations professionnelles de la filière déchets chez Federec, en tant que responsable des Relations institutionnelles (de 2012 à 2015), ainsi qu’à la Fnade où elle présidait la commission Relations institutionnelles depuis 2020.

 

30/07/2021 - Nomination

Tom Bird resigne avec Chiho Environmental Group
+

La prise de poste est effective depuis le 27 juillet 2021. Actuel président du BIR (Bureau International du Recyclage), Tom Bird rejoint le plus gros recycleur de métaux chinois, Chiho Environmental Group (CEG), en tant que responsable de la partie négoce. Propriétaire de l'Allemand Scholz Recycling et de l'Américain Liberty Iron & Metal, le groupe CEG (700 chantiers dans le monde) avait déjà compté Tom Bird parmi ses top managers (COO de novembre 2017 à fin 2019).

27/07/2021 - Directive VHU

Bruxelles consulte
+

Le 20 juillet 2021, dans le cadre de la révision de la directive sur les véhicules hors d'usage, la Commission européenne a lancé une consultation publique à laquelle toutes les personnes concernées par le sujet des VHU sont invitées à participer. La consultation est ouverte jusqu'au 26 octobre prochain à l'adresse : https://ec.europa.eu/info/law/better-regulation/have-your-say/initiatives/12633-Revision-of-EU-legislation-on-end-of-life-vehicles/public-consultation_fr.

26/07/2021 - Federec Textiles

Pierre Duponchel, nouveau président
+

PDG de l'association Le Relais, Pierre Duponchel a été élu le 7 juillet dernier président de la filière Textiles de Federec, dont il était jusquu'à présent vice-président. Il remplace à cette fonction Mehdi Zerroug, dont le mandat était arrivé à son terme, et qui a été élu à la vice-présidence, aux côtés de Jean-Mayeul Bourgeois. 

12/07/2021 - Chapelle-Darblay

Cession retardée
+

Le projet de cession de l’usine papetière UPM Chapelle-Darblay de Grand-Couronne (Seine-Maritime), est « retardé ». « Nous sommes en discussion avec Samfi et Paprec » qui projettent de racheter le site ensemble (cf. Profession Recycleur du 7 juillet), mais « la décision est malheureusement retardée » jusqu’à septembre, les représentants des salariés ayant « demandé une expertise externe » sur le projet, a indiqué la direction d’UPM. L’expert dispose d’un délai légal de trois mois pour boucler son rapport.

 

05/07/2021 - Nomination

Un nouveau président pour Citeo
+

A l’issue de sa dernière assemblée générale, Citeo (éco-organisme de la filière REP des emballages ménagers et des papiers) a élu un nouveau président en la personne d’Antoine Fiévet, PDG du groupe fromager Bel. Il succède à Philippe-Loïc Jacob qui, après cinq mandats dont trois consécutifs de président, n’a pas souhaité candidater à sa succession. Antoine Fiévet a pris ses nouvelles fonctions le 1er juillet 2021 pour un mandat de quatre ans.

05/07/2021 - Carburant recyclé

Premiers litres produis à La Mède
+

Dans les Bouches du Rhône (13), sur la plateforme TotalEnergies de La  Mède, l’unité P2R* d’Ecoslops vient de produire ses premiers litres de carburants recyclés à partir de ‘slops’ (résidus d’hydrocarbures comme les fonds de cale) issus du transport maritime. Fruit d’un partenariat engagé en 2019 entre TotalEnergies et Ecoslops, cette unité doit in fine produire jusqu’à 30.000 tonnes par an de carburants recyclés (naphta, gasoil, fuel) et de bitume léger.

*Petroleum Residues Recycling

 

29/06/2021 - BTP

SSD terres excavées & sédiments
+

Le décret 4 juin fixant les critères de sortie du statut de déchet (SSD) pour les terres excavées et les sédiments ayant fait l’objet d’une préparation en vue d’une utilisation en génie civil ou en aménagement est paru au Journal Officiel du 27 juin 2021*. En résumé, la procédure de SSD peut s’appliquer dès que le site de traitement et le site receveur respectent les modalités prévues par les guides de valorisation reconnus par le ministère chargé de l’Environnement.

*https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043704475

18/06/2021 - Poussières d'aciéries

Befesa rachète AZR
+

Le groupe germano-espagnol Befesa annonce le rachat de 100 % des actifs de American Zinc Recycling (AZR), pour 450 millions de dollars (un peu plus de 375 millions d’euros). Cette acquisition lui permettra d’accroître de 40 % sa capacité de recyclage des poussières d’aciéries. Partagée entre 12 usines en Europe, en Asie et aux Etats-Unis, cette capacité sera en effet portée à 1,7 million de tonnes par an. Soumise à l’autorisation des autorités antitrust, l’opération pourrait être finalisée au troisième trimestre 2021, espère Befesa qui, en parallèle, a posé une option pour mettre la main sur l’affinerie de zinc où AZR transforme des concentrés (de type oxydes Waelz).

22/06/2021 - Nomination au BIR

Nouveau président pour les MNF
+

Nouveau président pour la division métaux non ferreux (MNF) du Bureau International du Recyclage  (BIR) : directeur général de Metco Marketing India Pvt, Dhawal Shah succède à David Chiao. L’homme est bien connu au BIR, puisqu’il a siégé au conseil de la division MNF pendant 12 ans, d’abord comme membre représentant l’Inde (6 ans), puis comme vice-président  senior (6 ans). Cette nomination lui permet d’intégrer le comité exécutif du BIR, et d’en devenir l’un des vice-présidents.

21/06/2021 - Pollution

Zéro déchet sauvage
+

L’association MerTerre a lancé le 8 juin la plateforme Zéro déchet sauvage avec le soutien du ministère de la Transition écologique. Cette plateforme collaborative vise à fédérer en métropole et en Outre-Mer, toute organisation ou partie prenante souhaitant contribuer à la réduction des déchets sauvages au niveau national. 

https://www.zero-dechet-sauvage.org/

 

21/06/2021 - Batteries de VE

Projet Orano
+

Orano Mining (ex-Areva) se lance dans le recyclage des batteries Li-ion à Bessines-sur-Gartempe, en Haute-Vienne (87). Dans le cadre de ce projet baptisé Recyvabat, ce sont près de 22 millions d’euros sur trois ans, dont 6,1 millions d’euros apportés par France Relance, qui seront investis pour extraire les matières stratégiques des batteries Li-ion de véhicules électriques (VE) et en produire de nouvelles. Associant plusieurs industriels français (Saft, Paprec, MTB Technologies), le projet devrait créer jusqu’à 3.000 emplois en France d’ici 2030.

18/06/2021 - Alu de seconde fusion

La Chine accélère
+

Si tous les projets de recyclage annoncés par Pékin aboutissent, la production chinoise d’aluminium de seconde fusion devrait passer de 7,6 millions de tonnes (Mt) en 2020, à 20 Mt en 2030, annonce Inga Simonenko, en charge de l’analyse des marchés au sein de Rusal Marketing GmbH.

15/06/2021 - Menuiseries en fin de vie

Les pros s'engagent pour le recyclage
+

L’Union des Fabricants de MEnuiseries (UFME) vient de lancer officiellement la marque déposée FERVAM — pour Filière Engagée pour le Recyclage et la VAlorisation des Menuiseries. Cette nouvelle marque fédère tous les signataires de la Charte d’engagement UFME pour la collecte et le recyclage des menuiseries en fin de vie.

14/06/2021 - Granulats recyclés

Partenariat tripartite
+

Dans la région des Pays-de-Loire, le groupe LafargeHolcim Bétons a signé un partenariat avec les sociétés Plée Constructions et Garcia Frères. Objectif ? Développer des bétons bas carbone et des granulats recyclés adaptés à la formulation des bétons.

15/06/2021 - Nominations chez Federec

Trois présidents réélus en régions
+

Le 21 mai, Eric Jourdain de l’Etoille (Sorevo Environnement) a été réélu à la présidence de Federec Région parisienne pour un mandat de trois ans. Idem pour Thierry de Chirée, reconduit le 3 juin pour trois ans à la présidence de Federec Est, ainsi que pour Frédéric Dutriez dans les Hauts-de-France, où l’élection a eu lieu le 10 juin.

09/06/2021 - REP Bâtiment

Valdelia se positionne
+

Plus connu pour son implication dans le secteur des DEA professionnels, Valdelia a décidé de se positionner sur la filière des produits et matériaux de construction du bâtiment (PMCB). Arnaud Humbert-Droz, président exécutif de l’éco-organisme, explique : « Un travail a été mené en relation avec les parties prenantes (...) et nous sommes désormais prêts et opérationnels pour le 1er janvier 2022. »

08/06/2021 - Déchets organiques

Suez inaugure son BioResourceLab
+

Après deux années de travaux et 5 millions d’euros d’investissements, Suez vient d’inaugurer dans la banlieue de Narbonne (11) son ‘BioResourceLab’, centre international de recherche et d’innovation  dédié à la transformation des déchets organiques en bioressources.

08/06/2021 - Nomination

Nouveau CEO chez Umicore
+

Le conseil de surveillance d’Umicore (production et recyclage de métaux non ferreux) a nommé Mathias Miedreich (Faurecia) pour succéder à Marc Grynberg au poste de CEO du groupe belge au 4ème trimestre de cette année.

04/06/2021 - Recyclage du polystyrène

Technip Energies associé à Agilyx
+

Technip Energies a ouvert une collaboration avec la société américaine Agilyx Corporation portant sur le recyclage des déchets de polystyrène post-consommation. Cette collaboration vise à accélérer le déploiement des technologies des deux entreprises : celles qu’Agilyx a développées dans la dépolymérisation, celle que Technip Energies a mise au point en matière de purification. Grâce au savoir-faire acquis par Technip Energies dans l’industrialisation des procédés, la technologie développée par Agilyx dans le recyclage chimique des plastiques post-consommation va pouvoir se déployer plus largement.

01/06/2021 - Recyclage automobile

Retour des Trophées de l'Environnement
+

Instaurés en 2013 à l’initiative d’Olivier Fort, président d’Autoéco, les Trophées de l’Environnement reviennent en 2021 pour une 9ème édition. Autoéco donne rendez-vous à tous les professionnels du secteur le 9 septembre 2021 à l’occasion d’une soirée événement de remise de prix qui se déroulera cette année au LAHO Business Center (Paris 75012). Le formulaire de candidature est disponible sur www.autoeco.com

18/05/2021 - In memoriam

Alfred Rosales
+

Victime de la Covid-19, Alfred Rosales a été ravi à l’affection des siens le 11 mai 2021. L'ancien directeur général de Federec avait 56 ans. A sa famille, à ses amis et collaborateurs, notre rédaction présente ses plus sincères condoléances.

 

11/05/2021 - Mégots

Cy-Clope garde un œil sur le recyclage
+

Partenaires depuis 2020, Cy-Clope (250 millions de mégots récupérés depuis 2015 dans 1.000 points de collecte) et Federec ont décidé de s’associer pour réaliser une vidéo présentant le voyage effectué par un mégot depuis sa collecte dans des cendriers urbains (Cy-Clopeurs), jusqu’à sa valorisation en CSR par Chimirec, adhérent de Federec. A charge pour ce dernier de les collecter partout en France via ses plateformes locales et de transformer ces mégots en CSR. 

La vidéo est disponible ici :

https://www.youtube.com/watch?v=mdnHp6E9oXA

 

07/05/2021 - Cuivre

Les cours établissent un nouveau record
+

On pressentait depuis quelques semaines que ce n'était plus qu'une question de temps : vendredi 7 mai 2021 à Londres, en début de séance, les cours du cuivre se sont hissés à 10.232 dollars la tonne, pulvérisant ainsi leur record historique, 10.190 dollars, qui datait de février 2011. Le métal rouge affiche ainsi un bond de 133 % depuis les creux de mars 2020. 

05/05/2021 - Commerce international

L'IPP s'intéresse aux déchets plastiques
+

'De Guangzhou à Naples : exportations françaises de déchets plastiques’ : publiée fin avril par l’Institut des Politiques Publiques (IPP), cette note* étudie la façon dont les exportateurs français de déchets plastiques se sont adaptés à la soudaine baisse de la demande mondiale engendrée par le retrait chinois des marchés internationaux.

04/05/2021 - Dépôts sauvages

Un guide pour organiser la lutte
+

Les collectivités et agents mobilisés contre les dépôts illégaux de déchets ont leur guide de référence : côté prévention, il met à disposition des exemples de pratiques et d’outils adaptés aux territoires, susceptibles d’inspirer de nouvelles façons de lutter contre ces dépôts. Sur le volet répressif, le guide apporte une première réponse pour aider les collectivités et les agents concernés à analyser la situation et combattre ces pratiques en exerçant les pouvoirs de police administrative et pénale.

Pour plus d'informations et consulter / télécharger cette publication, rendez-vous sur www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/Guide%20lutte%20d%C3%A9chets.pdf

 

27/04/2021 - Câbles

Feu vert à la jv Aurubis/TSR
+

Estimant que l’opération ne devrait pas engendrer de problèmes de concurrence, Bruxelles a donné son feu vert à la création d’une jv entre les deux groupes allemands Aurubis et TSR. Baptisée Cablo GmbH, cette jv rassemblera les activités de recyclage de câbles de ses sociétés mères, basées à Fehrbellin pour celles d’Aurubis (Cablo Metall-Recycling und Handel GmbH), et à Gelsenkirchen pour celles de TSR. Cette nouvelle société sera détenue à 40 % par Aurubis, et à 60 % par TSR, qui assumera également la direction des opérations. Annoncée en novembre 2020, l’opération devrait maintenant pouvoir être finalisée début juin.

 

23/04/2021 - Automobile

Volvo accélère dans le recyclage
+

D’ici 2040, Volvo va créer des boucles de recyclage fermées pour « les matériaux à fortes émissions » comme l’acier et l’aluminium, « tout en favorisant le remanufacturage, la réparation, la réutilisation et la remise à neuf des pièces ». Le constructeur suédois veut aussi augmenter la part de matériaux recyclés et d’origine biologique dans ses voitures avec, d’ici 2025, un minimum de 25 % de plastique recyclé ou d’origine biologique, 40 % d’aluminium recyclé et 25 % d’acier recyclé. En 2020, Volvo dit avoir recyclé 95 % de ses déchets de production, dont 176.000 tonnes d’acier.

26/04/2021 - DEEE

Un nouveau site de recyclage en Espagne
+

Détenue par le groupe minier Freeport-McMoRan, la société Atlantic Copper annonce la construction d’un site de  recyclage de DEEE dans le Sud-ouest de l’Espagne. Une fois opérationnel, début 2024, ce site pourra recycler 60.000 tonnes par an de métaux — cuivre, or, argent, platine, palladium, étain, nickel, etc. Déclaré d’intérêt stratégique par la région andalouse, ce projet devrait représenter un investissement de 260 millions d’euros, et créer 350 emplois, dont 70 directs.

 

20/04/2021 - Carton recyclé

Une MP de Model à l'arrêt en Suisse
+

Voilà qui ne va pas contribuer à soulager les tensions européennes sur les approvisionnements en emballages cartons : dans son usine suisse de Weinfelden, à la suite d’un incendie, le groupe Model a dû stopper sa machine à papier n°2 le 8 avril, et ce jusqu’au 25 avril au moins. Pendant ces deux semaines et demi d’arrêt, l’entreprise estime que sa production d’emballages en carton recyclé sera amputée d’environ 6.000 tonnes. 

16/04/2021 - Nomination

Fabrice Rossignol
+

Fabrice Rossignol a été reconduit pour un nouveau mandat d’un an à la présidence de la Fnade (Fédération Nationale des Activités de Dépollution et de l’Environnement). « Je suis heureux de poursuivre mon engagement au sein de la Fédération, et de représenter l’ensemble de la filière de gestion des déchets, mobilisée en faveur d’une économie bas carbone », a déclaré l’intéressé.

06/04/2021 - Sortie du Statut de Déchet

Parution d'un nouveau décret
+

Publié le 3 avril, le décret n°2021-380 du 1er avril  2021 vient compléter le cadre réglementaire de la sortie du statut de déchets (SSD). Pris en application de la loi AGEC (article 15), ce texte transpose la directive 2018/851.

 

31/03/2021 - Palmarès

Les recycleurs, leaders économiques de demain
+

Tous les ans, l’Institut Choiseul passe au crible 2000 profils de dirigeants de moins de 40 ans afin d’établir le palmarès des 100 leaders de demain (politique, économie, idées, etc.). Cette année, les recycleurs y sont très bien représentés. En l’occurrence, par trois femmes et deux hommes : Caroline Poissonnier (Baudelet Environnement), Claire Falzone-Allard (Veolia), Diane Galbe (Suez), Maxime Séché (Séché Environnement) et Mathieu Petithugunenin (Paprec).

30/03/2021 - Partenariat

Thalès et Veolia font des cartes SIM avec du plastique recyclé
+

Thalès et Veolia se sont associés pour créer la première carte SIM conçue à partir de plastique recyclé. Issu de réfrigérateurs (entre autres), ce plastique est transformé dans l’usine de recyclage de Veolia à Froissy, en Picardie. Il sert à fabriquer la carte SIM et son support au format carte bancaire. L’initiative, indiquent les deux groupes, permet d’éviter la production de 5.000 tonnes de plastique vierge et l’émission de 15.000 tonnes de CO2.

 

18/03/2021 - Evénement

Journée Mondiale du Recyclage
+

Instituée par le BIR (Bureau International du Recyclage), la Journée Mondiale du Recyclage (Global Recycling Day) fêtait cette année son quatrième anniversaire. L'occasion de mettre les feux sur un secteur qui a été considéré comme "essentiel" pendant la crise sanitaire, et dont le rôle reste plus que jamais prépondérant pour l'avènement d'une économie plus circulaire, mais aussi pour la conservation d'emplois locaux, non délocalisables.

18/03/2021 - Entreprises

Baudelet met la main sur Embaleo
+

Baudelet Environnement annonce une prise de participation majoritaire au capital de la société Embaleo, spécialisée dans la vente en ligne d'emballages - près de 1000 références disponibles très rapidement, expédiées depuis une plate-forme logistique de 2000 m² inaugurée récemment à Bailleul (59).

10/03/2021 - Offre d'emploi

PAPREC GROUP recrute
+

Responsable Commercial - Spécialité Métaux/Ferrailles H/F
Poste basé à Gasville-Oisème (28)
Zone de chalandise : le Grand Ile-de-France
Vous justifiez au minimum d’une expérience de 5 ans dans le marché des métaux et de la ferraille.
Contact : rhrecrutements@outlook.fr

01 42 99 43 28

09/03/2021 - Disparition

Serge Boulet
+

Serge Boulet nous a quittés dans la nuit du 6 au 7 mars au terme d’une longue maladie affrontée courageusement. Après avoir fait ses premières armes chez Pinel, puis chez Sirec, Serge Boulet restera fidèle à sa Normandie en créant quelques années plus tard à Isigny-le-Buat sa société de transport, puis BMM (Boulet Meubles & Métaux). A son épouse et ses enfants nos sincères condoléances.

02/03/2021 - Disparition

Marcel Solarz
+

Nous avons appris la disparition à 84 ans de Marcel Solarz, grande figure du recyclage en France. A sa famille nous adressons nos plus sincères condoléances.

02/03/2021 - Incinération

Les MTD doivent s'appliquer
+

Paru le 24 février au Journal officiel, l’arrêté ministériel qui met en œuvre les meilleures techniques disponibles (MTD) imposées par l’Europe transpose la décision du 12 novembre 2019 établissant les conclusions sur les MTD. Il impose des valeurs limites d’émission (VLE) plus contraignantes à près de 200 installations d’incinération et co-incinération — celles relevant de la directive sur les émissions industrielles soumises à autorisation (rubriques 3510, 3520, 3531 ou 3532 de la nomenclature des ICPE).

02/03/2021 - Sociétés

Rachat de GDE par Derichebourg : c'est signé !
+

Lundi 1er mars, Derichebourg a annoncé que sa filiale Derichebourg Environnement a signé avec les actionnaires d’Ecore le contrat en vue de l’acquisition de l’intégralité du capital de Groupe Ecore Holding (Luxembourg). L’opération, assure-t-on chez Derichebourg, « sera effective après l’obtention de l’autorisation des autorités compétentes en matière de contrôle des concentrations ».

22/02/2021 - Initiatives

Baudelet cherche porteurs de projets
+

Baudelet Environnement a lancé le 15 février sa plateforme d’appel à projets pour trouver de nouvelles voies de valorisation des déchets : valorisonsnosdechets.com. Cette nouvelle plateforme s’adresse aux entreprises, aux start-ups, aux associations ou aux étudiants qui ont une idée, un projet, une solution pour une meilleure valorisation des déchets. Date limite de dépôt des dossiers : le 22 mars prochain.

 

17/02/2021 - Nickel, manganèse, alliages

Eramet procède à une revue de ses actifs
+

Dans le cadre d'une revue des actifs qui ont particulièrement souffert des effets de la crise sanitaire, le groupe Eramet a indiqué qu'il pourrait se séparer de sa raffinerie de Sandouville, ainsi que d'Erasteel, qui constitue avec Aubert et Duval sa division Alliages Haute Performance - Aubert et Duval elle-même mise en vente en 2020, et qui aurait fait l'objet en décembre du dépôt d'une offre non-engageante par Airbus, Safran et le fonds Ace Aero Partenaires. 

10/02/2021 - Photovoltaïque

Une filière de recyclage en Wallonie
+

La Wallonie va se doter d’ici 2025 d’une filière de recyclage de ses panneaux photovoltaïques, a indiqué Céline Tellier la ministre (écolo) de l’Environnement. Une convention en ce sens vient d’être signée, laquelle prévoit un taux de recyclage de 80 %. La Wallonie compte 100.000 tonnes de panneaux.

 

09/02/2021 - Pneus

Bibendum recycle au Chili
+

Michelin va lancer cette année la construction de sa première usine de recyclage de pneus avec Enviro, société suédoise ayant développé une technologie brevetée permettant de récupérer le noir de carbone, l’huile de pyrolyse, l’acier et le gaz des pneus usagés. Opérationnelle en 2023, cette usine basée dans la région d’Antofagasta au Chili, permettra de recycler 30.000 tonnes de pneus Génie civil chaque année, soit près de 60 % des pneus Génie civil en fin de vie utilisés dans le pays.

05/02/2021 - Métaux stratégiques

Valdi devient Erasteel Recyclage
+

La marque commerciale 'Valdi' a laissé la place à 'Erasteel Recyclage', dont l'ambition est de se positionner comme un acteur majeur européen du recyclage de métaux stratégiques (nickel, cobalt, molybdène, tungstène, vanadium) et ce, sur trois familles de matériaux recyclés : les catalyseurs de raffineries pétrolières ; les piles et les batteries ; les co-produits de la métallurgie (oxydes, battitures…) et de la chimie (hydroxydes métalliques).

29/01/2021 - Valorisation énergétique des déchets

Paprec se positionne pour racheter les activités spécialisées du groupe CNIM
+

Un peu plus de deux ans après avoir fait son entrée dans ce secteur, Paprec accélère son déploiement dans l'exploitation des unités de valorisation énergétique (UVE) des déchets. Le groupe fondé par Jean-Luc Petithuguenin annonce en effet l'ouverture de négociations exclusives en vue d'acquérir la filiale Opération & Maintenance du groupe CNIM, spécialisée dans cette activité. Cette branche gère actuellement huit UVE (quatre en France, trois au Royaume-Uni et une en Azerbaïdjan), ainsi qu'une unité de valorisation biologique et "plusieurs projets importants" dont un à la Réunion.

25/01/2021 - Ferrailles

Les prix britanniques inversent la tendance
+

Après une hausse de 10-25 livres (11,5-28,5 euros) entre fin décembre et début janvier, les prix des ferrailles britanniques ont commencé à refluer à partir de mi-janvier, sous l’effet principalement du repli des prix turcs, qui ont cédé une trentaine de dollars en quelques jours. Sur une semaine, ils ont cédé 10 à 15 livres (11,5 à 17 euros), mais la baisse aurait pu être plus marquée n'avait été la faiblesse de la collecte.

15/01/2021 - Fontes

La FMGC (Farinia) va de l'avant
+

Principal consommateur de vieilles fontes en France avec le groupe Bouhyer, la FMGC (Fonderie et Mécanique Générale Castelbriantaise) figure parmi les leaders mondiaux des contrepoids moulés. L’entreprise de Loire-Atlantique se prépare à investir 24 millions d’euros pour développer son activité dans les énergies renouvelables.

11/01/2021 - DEEE

ecosystem renouvelle ses prestataires
+

Récemment réagréé pour plusieurs catégories de DEEE jusqu’au 31 décembre 2021, ecosystem lancera le 18 janvier prochain deux consultations en France (hors DROM-COM) dans le cadre des appels d’offres destinés à renouveler ses prestataires de logistique (pour l’enlèvement, le regroupement et le transport des DEEE ménagers et professionnels, des lampes et des petits appareils extincteurs, dits PAE) et ceux de traitement (DEEE ménagers et professionnels). 

Accéder aux consultations : https://consultations.ecosystem.eco/

 

05/01/2021 - Sociétés

GDE rachète deux sites normands à Suez
+

Le 5 janvier, GDE a annoncé le rachat à Suez des sites de Blainville-sur-Orne (Calvados) et de Saint-Sulpice-sur-Risle, près de l'Aigle (Orne). Au total, ces deux sites traitent chaque année quelque 10.000 tonnes de déchets, principalement des métaux, ainsi que des batteries, du bois, et des papiers-cartons. GDE serait prêt à y investir plus d'un million d'euros dans les trois prochaines années.

05/01/2021 - DEEE

Panneaux solaires : réagrément pour PV CYCLE
+

PV CYCLE France a reçu des pouvoirs publics un nouvel agrément pour opérer comme éco-organisme de la filière DEEE (panneaux solaires) jusqu'au 31 décembre 2021. L'année de sa création, en 2014, la société avait reçu un premier agrément valable du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2020.

01/01/2021 - Sociétés

GDE racheté par Derichebourg ?
+

L'année 2021 commence avec une annonce de taille dans le recyclage des métaux : Derichebourg vient en effet d'annoncer l'ouverture de négociations exclusives en vue du rachat d'Ecore qui, au travers du groupe GDE, exploite une soixantaine de sites de collecte et de production dans l'Hexagone. Ce rachat ajouterait 1,2 milliard d'euros aux 2,5 milliards d'euros de CA réalisé par Derichebourg sur l'exercice 2019-2020.  

18/12/2020 - Ferrailles

Vers les 500 dollars ?
+

A peine a-t-on eu le temps de l'apercevoir qu'il est déjà franchi : le cap des 450 dollars la tonne CFR a été passé en Turquie le 17 décembre pour la ferraille de référence [HMS 1&2 (80:20)], dans une transaction conclue au départ de la Finlande. En surchauffe, les prix turcs ont renchéri de plus de 100 dollars en trois semaines. Dans ces conditions, il se murmure que l'objectif des 500 dollars ne serait pas inatteignable...

17/12/2020 - Ferrailles

Des prix stratosphériques
+

Collecte en berne, reprise de la consommation de produits sidérurgiques, pénurie de conteneurs... Plus que jamais, les marchés des ferrailles sont aux mains des vendeurs qui, la première quinzaine de décembre, ont obtenu des hausses de 50 à 80 dollars la tonne sur certaines destinations. Par rapport à début novembre, certaines hausses avoisinent ou dépassent les 100 dollars. Résultat : en Turquie, la HMS 1&2 (80:20) se vend désormais entre 435 et 440 dollars (entre 357,5 et 361 euros) la tonne CFR, avec en point de mire le cap des 450 dollars (370 euros) qui pourrait être atteint ces tout prochains jours.

08/12/2020 - Promotion du tri et du recyclage

Une campagne dédiée aux DOM-TOM
+

Le gouvernement lance la campagne ‘Ensemble, recyclons et agissons pour notre Terre’ afin de doper le tri et le recyclage des déchets dans les territoires de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Guyane et de la Réunion.

07/12/2020 - Déchets d'alu et de cuivre

Premiers certificats d'importation chinois
+

La Chine vient d’attribuer neuf certificats à des distributeurs étrangers qui pourront ainsi exporter des déchets de cuivre et d’aluminium répondant aux nouveaux standards mis en place par Pékin. 16 autres certificats ont été délivrés à des importateurs chinois.

 

04/12/2020 - Fiscalité du recyclage

Le taux de TVA change au 1er janvier
+

A partir du 1er janvier 2021, un taux réduit de TVA (5,5 %) s'applique à quatre types de prestations relatives aux déchets ménagers et assimilés (collecte séparée ; collecte en déchèterie ; tri et valorisation matière ; services concourant au bon déroulement de ces opérations).

03/12/2020 - Ferrailles

Nouveau cap franchi en Turquie
+

La barre des 360 $/t (300 €/t) CFR Turquie a été franchie pour la HMS 1&2 (80:20), dans deux transactions conclues début décembre au départ de la région baltique. On estime que les belles qualités de HMS 1&2 (80:20) valent désormais entre 360 et 365 $/t (entre 300 et 304 €/t), le haut de la fourchette au départ des Etats-Unis, même si le retour des Américains sur le marché turc n’est pas attendu rapidement.

02/12/2020 - Vie syndicale

Federec : Berthommier aux palettes et au bois
+

À la suite de l’assemblée générale de la filière Palettes & Bois de Federec, qui s’est tenue le 24 novembre 2020, Lise Lambert (Bois Énergie France, groupe Dalkia) a cédé sa place de présidente à Patrice Berthommier (Paprec), qui a été son vice-président durant ses 18 mois de mandat. 
 

01/12/2020 - Filières REP

Parution d'un nouveau décret
+

Le décret n° 2020-1455 du 27 novembre 2020 portant réforme de la responsabilité élargie des producteurs (REP) est paru au Journal officiel n°0289 du 29 novembre 2020.
 

01/12/2020 - Sociétés

Suez finalise la cession d'activités en Suède
+

Fin novembre, Suez a annoncé avoir finalisé la cession de ses activités de Recyclage et valorisation en Suède à PreZero (groupe allemand Schwartz), pour une valeur d’entreprise estimée à 3.700 millions de couronnes, soit environ 357 millions d’euros. La cession porte sur une cinquantaine de sites employant près de 1.100 collaborateurs.

30/11/2020 - Bureau International du Recyclage

Un nouveau président pour les DEEE
+

Le BIR vient de nommer Helmut Kolba (Remondis Electrorecycling GmbH) à la présidence du comité des DEEE. Avant de rejoindre la direction générale de Remondis (30.000 salariés pour 900 sites à travers le monde), M. Kolba a travaillé pour Sony Autriche et UFH, éco-organisme autrichien spécialisé dans les DEEE.

 

24/11/2020 - Nomination

Xavier Rouchaud (GDE) prend du galon
+

Le 1er novembre, Xavier Rouchaud a pris la direction de l’activité Négoce Ferreux de GDE, à la suite du départ de Cyril Broussaud. Il assistait celui-ci comme directeur adjoint depuis le 1er mai. Auparavant, Xavier Rouchaud a dirigé chez GDE la région Ile-de-France pendant 8 ans.

 

25/11/2020 - Loi AGEC

Deux projets de décrets en consultation
+

Le ministère de la Transition écologique a mis en consultation les projets de décrets relatifs au diagnostic portant sur la gestion des produits, matériaux et déchets issus de la démolition ou la réhabilitation significative de bâtiments. Cette consultation est ouverte depuis le 23 novembre, jusqu’au 14 décembre 2020.

24/11/2020 - Disparition

Albert Costantin nous a quittés
+

Nous venons d’apprendre la disparition à 87 ans d’Albert Costantin, président d’honneur de la filière papier-carton de la fédération des entreprises du recyclage. Président de Federec Centre Sud-Est entre 1978 et 1986, il avait créé avec son frère Ange la société OTC spécialisée dans les déchets papiers, vendue début 2013 à Paprec. A sa famille et à ses proches, la rédaction de Profession Recycleur adresse ses sincères condoléances.

23/11/2020 - Vie syndicale

Nouveaux présidents de filières chez Federec
+

Plusieurs filières Federec ont récemment renouvelé leur présidence : aux DEEE, Tess Pozzi (Derichebourg) a succédé à Jean-Pierre Parisi ; au BTP, c'est Olivier Ponti (Corudo, CMS, etc.) qui a pris le relais d'Erwan Le Meur (Paprec) ; pas de changement en revanche à la présidence de la filière VHU, où Jean-Pierre Labonne (Compagnie des Matières Premières) a été reconduit.  

19/11/2020 - Sociétés

La suspension du rachat des 29,9% d'Engie dans Suez confirmée en appel
+

Jeudi 19 novembre, la cour d'appel de Paris a confirmé la suspension en première instance du rachat par Veolia des 29,9 % de Suez détenus par Engie. Si elle suspend provisoirement l'opération, jusqu'à la fin de la période d'information-consultation des Comités sociaux et économiques (CSE) de Suez, cette décision en appel ne remet pas en cause l'acquisition du bloc d'actions détenues par Engie, ni l'intention de Veolia de déposer une OPA sur l'ensemble du capital de Suez.

17/11/2020 - TEOM

Les Lyonnais devraient pouvoir se faire rembourser
+

Fin octobre, le tribunal administratif de Lyon a donné raison à l’association de contribuables Canol : ce qui signifie que, sauf appel du Trésor public, les contribuables du Grand Lyon pourront bénéficier « de la décharge du montant de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères » au titre des années 2016, 2017 et 2018. Soit 387 millions d’euros. 

 

17/11/2020 - Transition écologique

Partenariat de l'Ademe avec Initiative France
+

Premier réseau associatif de financement et d’accompagnement des entrepreneurs, Initiative France a signé avec l’Ademe une convention pour accompagner les créateurs et repreneurs d’entreprise vers une meilleure intégration de la transition écologique. 

13/11/2020 - Briques boissons

Nouvelle unité de recyclage en Pologne
+

Stora Enso et Tetra Pak viennent de lancer une étude de faisabilité sur un projet qui consisterait à construire une nouvelle ligne de recyclage de briques de boisson à Ostroleka, en Pologne. Dans un premier temps, les briques à recycler proviendraient d’Europe centrale et orientale. La capacité de traitement de la nouvelle ligne serait de 50.000 tonnes par an.

13/11/2020 - Société

Un nouveau président pour Skytech
+

Arthur Rozen vient d’accéder à la présidence de Skytech, née en 2019 à la suite d’un spin-off — la scission d’APR2, société spécialisée dans la collecte, le démantèlement et le recyclage des DEEE. Grâce à un procédé développé en interne reposant sur la triboélectricité, Skytech est devenu le spécialiste du tri et la régénération de trois familles de plastiques issus des DEEE et VHU (ABS, PS et PP). Diplômé en économie appliquée, Arthur Rozen a pour mission, en tant que nouveau président, d'accélérer l'industrialisation de Skytech et piloter son développement à l’international.

 

06/11/2020 - Vie syndicale

Un nouveau syndicat dans la plasturgie
+

Fédération de la Plasturgie et des composites, Allizé-Plasturgie, Gipco, Plasti Ouest, GPIC... Dans quelques semaines, le 1er janvier 2021, ces cinq organisations professionnelles fusionneront au sein d'un nouveau syndicat baptisé Polyvia. Les syndicats de marché tels que le Groupement plasturgie automobile (GPA) rejoignent Polyvia comme partenaires associés.

09/11/2020 - Batteries

STCM ferme le site de Toulouse
+

Plus connue sous son acronyme STCM, la Société de Traitement Chimique des Métaux annonce la fermeture de son usine de Toulouse, dont les activités de broyage seront transférées à Bazoches-les-Gallerandes. Ce site du Loiret regroupera donc toutes les activités de recyclage de batteries de l’entreprise qui, en parallèle, annonce son souhait de développer une solution pour le traitement des batteries au lithium usagées. 

02/11/2020 - Déchets ménagers

Derichebourg en Normandie
+

A compter du 1er avril 2021, Derichebourg Environnement assurera la collecte des déchets ménagers des 207.000 habitants des 39 communes constituant le territoire de la Communauté urbaine de Caen-la-Mer, dans le Calvados. Le marché, d’une durée de 7 ans, représente un montant de 80 millions d’euros.

28/10/2020 - Recyclage

2019, année de rupture
+

En 2019, pour la première fois depuis 2016, le chiffre d'affaires réalisé par l'industrie française du recyclage a évolué à la baisse. Concrètement, ce CA a reculé de 6 % par rapport à 2018, à 8,5 milliards d'euros. Hors BTP, la collecte s'est tassée de 0,2 % sur un an, à 33,24 Mt. BTP inclus, elle a progressé de 3 %, à 42,8 Mt.

27/10/2020 - Démolition navale

Deux sous-marins pour Les Recycleurs Bretons
+

Stockés depuis une vingtaine d’années dans la base navale de Brest, les sous-marins Bévéziers et La Praya, désormais répertoriés sous les numéros de coque Q835 et Q834, ont quitté le 22 octobre le gigantesque bunker de l’ancienne base sous-marine allemande pour être transférés vers le port de commerce en vue de leur démantèlement. Dernière navigation avant de disparaître d’ici l’été prochain, au terme d’un chantier mené par la société Navaleo, filiale du groupe Les Recycleurs Bretons fondé par Pierre Rolland.

 

26/10/2020 - Métaux non ferreux

2019, année rouge écarlate pour Recylex
+

Recylex a vu sa situation financière se détériorer et ses pertes se  creuser en 2019. La poursuite des activités dépend de celle « de l’activité commerciale avec Weser-Metall GmbH », une ancienne filiale devenue le principal acheteur des matières secondaires vendues par Recylex. Elle dépend aussi de la « restructuration de la dette financière et non financière », ainsi que de « la vente d’actifs non-opérationnels ». La perte annuelle de 84,3 M€ (contre 78,7 M€ en 2018) s’explique par la baisse des cours des métaux et la sortie des filiales allemandes du périmètre de l’entreprise.

21/10/2020 - Métaux non ferreux

La tonne de cuivre à 7000 dollars
+

Mercredi 21 octobre 2020, le cuivre a franchi la barre symbolique des 7000 dollars la tonne sur le marché à terme londonien (LME), un niveau resté hors d'atteinte depuis juin 2018. Les cours ont réagi à la baisse du dollar, ainsi qu'à l'avancée des négociations entre Républicains et Démocrates sur un nouveau plan de relance américain - le marché espère toujours qu'un accord sera trouvé avant les élections du 3 novembre. 

20/10/2020 - Textiles

La Chine croule sous les vieux vêtements
+

L’Empire du Milieu jette chaque année quelque 26 millions de tonnes de vêtements, dont moins de 1 % sont réutilisés ou recyclés, indique l’agence officielle Xinhua. Selon la Textile Recycling Association, la part de la Chine dans les exportations mondiales de vieux vêtements est passée de moins de 1 % en 2010, à 6,4 % en 2015.

16/10/2020 - Métaux non ferreux

Radiateurs : attention à l'inox !
+

Certains affineurs signalent une hausse des volumes de radiateurs cuivre-inox vendus comme des radiateurs cuivre-alu. Ils souhaitent attirer l’attention de leurs fournisseurs afin qu’un contrôle plus poussé soit effectué avant expédition.

13/10/2020 - Batteries d'EPDM

Screlec prépare l'arrivée d'une REP
+

Anticipant la mise en place d’une filière REP pour les engins de déplacement personnels motorisés (EDPM), l'éco-organisme en charge des piles et accumulateurs annonce le lancement d’une filière volontaire de collecte et recyclage pour les batteries des trottinettes, vélos électriques et autres gyropodes, dont il a déjà récupéré 30 tonnes environ depuis début 2020.

13/10/2020 - Emballages plastiques

Les régénérateurs rejoignent le Cotrep
+

Le Syndicat national des Régénérateurs de matières Plastiques (SRP) a rejoint Valorplast, Elipso et Citeo au sein du Comité Technique pour la Recyclabilité des Emballages Plastiques (Cotrep), créé en 2001 pour accompagner les industriels dans le développement de solutions d’emballages plastiques recyclables en France.

13/10/2020 - REP

Une écotaxe de 3% sur les jouets ?
+

Selon RTL, une écotaxe de 3% devrait s’appliquer aux jouets en 2022, dans le cadre de la mise en place d’une REP pour cette filière ayant réalisé un CA de 3,5 milliards en 2019. 10,5 millions seraient ainsi récoltés pour financer la collecte, le tri et le recyclage des jouets.

 

12/10/2020 - Déchets organiques

Le centre de recherche de Suez présenté aux élus
+

19 mois après la pose de la première pierre, le centre de recherche BioResourceLab de Suez a été présenté officiellement aux conseillers communautaires du Grand Narbonne, dans l’Aude. Ce laboratoire est dédié aux solutions de valorisation des biodéchets.

07/10/2020 - Déchets dangereux

Suez pousse ses pions en Italie
+

En plein bras de fer avec Veolia qui vient de prendre le contrôle de 29,9 % de son capital, Suez annonce la signature d’un protocole d’accord avec A2A Ambiente pour regrouper leurs activités dans les déchets dangereux en Italie. Le partenariat doit être effectif au 1er trimestre 2021.

06/10/2020 - Sociétés

Au Royaume-Uni, Viridor vend sa branche Recyclage
+

Viridor a sollicité UBS pour vendre sa branche Recyclage qui, selon Reuters, réalise un Ebitda de l’ordre de 75 millions de livres (environ 82,5 millions d’euros). Elle se recentrerait ainsi sur sa branche Energie (11 usines de valorisation énergétique des déchets), et serait ainsi moins exposée aux hauts et aux bas des marchés des matières premières secondaires.

01/10/2020 - Affinage d'aluminium

Pierre Santini, réélu président du G2A
+

Directeur général de la société de recyclage de moteurs Soremo, Pierre Santini a été réélu fin septembre président du Groupement des Affineurs d’Aluminium (G2A) qui, en 2019, représentait plus de 80% de la production d'aluminium recyclé par affinage.

30/09/2020 - Recyclage

Europe : un marché à 207 milliards d'euros en 2030
+

Selon le cabinet de conseil TMR, le marché européen du recyclage des déchets a pesé quelque 115 milliards d'euros en 2019 - une valeur qui pourrait atteindre 207 milliards à l'horizon de 2020, sur la base d'une croissance annuelle de 6 % en moyenne ces dix prochaines années.

24/09/2020 - OPA de Veolia

La "pilule empoisonnée" de Suez
+

A six jours de l'expiration de l'offre de rachat lancée par Veolia sur 29,9 % de son capital détenu par Engie, le groupe Suez a annoncé qu'il comptait transférer ses activités Eau France dans une fondation aux Pays-Bas, une façon de "sanctuariser" des activités que Veolia avait l'intention de céder au fonds de gestion d'infrastructures Meridiam.

22/09/2020 - Vie syndicale

Federec : Carpentier, président... d'honneur !
+

Le 18 septembre 2020, six mois après sa démission, Jean-Philippe Carpentier a reçu le titre honorifique de président d’honneur de Federec. Cette nomination "reconnaît officiellement son implication exceptionnelle au sein de la fédération", a commenté l'actuel président, Jean-Luc Petithuguenin.

21/09/2020 - Déchets de métaux

Nouveaux quotas d'importation chinois
+

La Chine vient de délivrer de nouveaux quotas d’importation — c’est la 12ème fois depuis début 2020. En revanche, Pékin n'a toujours pas modifié la nomenclature douanière qui doit faire sortir certains produits de la liste des déchets solides dont l'importation sera interdite en 2021. Aux Etats-Unis, on dénonce un manque de transparence générant des incertitudes sur les marchés.

18/09/2020 - Ferrailles, papiers

EAU : les exportations de certains déchets toujours interdites
+

Les Emirats Arabes Unis (EAU) ont reconduit pour quatre mois l'interdiction d'exporter certains déchets. Mise en place une première fois le 15 mai dernier, cette interdiction couvre plusieurs catégories de déchets ferreux et papiers. Elle a été reconduite le 13 septembre.

16/09/2020 - Cessions de Suez

1,1 milliard d'actifs à PreZero ?
+

Suez est entré en négociations exclusives avec PreZero (groupe allemand Schwarz) pour la cession de ses activités de recyclage et valorisation dans en Allemagne, au Luxembourg, aux Pays-Bas et en Pologne. En 2019, ces activités ont généré un CA avoisinant 1,1 milliard d'euros.

15/09/2020 - Commerce international

Pellets plastiques recyclés : rififi en Chine
+

Depuis le 1er septembre, des amendes de 500.000 à 5 millions de yuans (de 62.000 à 620.500 euros) sont appliquées par la Chine aux importations de pellets plastiques recyclés ne respectant pas les trois critères d’homogénéité suivants : couleur, taille et conditionnement.

15/09/2020 - Salon

L'édition physique de Pollutec reportée à 2021
+

La situation sanitaire continuant de se dégrader, les organisateurs de Pollutec (Reed Expositions) ont virtualisé l'événement, qui devrait donc être maintenu au format digital du 1 au 4 décembre 2020, et reporté à l'année prochaine pour sa version physique.

11/09/2020 - Syndicat

La convention d'automne du BIR sera virtuelle
+

Soucieux de préserver la santé de ses membres, le BIR (Bureau International du Recyclage) a décidé de virtualiser la session d’automne de sa convention. Cette dernière se tiendra du 12 au 16 octobre prochains, soit deux jours de plus qu'initialement prévu. Le BIR fournira des informations plus détaillées dans les toutes prochaines semaines.

04/09/2020 - Déchets agricoles

Un nouveau président pour Adivalor
+

A l’issue de l’assemblée générale ordinaire du 3 septembre dernier, Christophe Grison a été élu à l’unanimité des actionnaires président  d’Adivalor, la filière française de gestion des déchets agroalimentaires. Il succède à Rémi Haquin.

04/09/2020 - Syndicat

François Excoffier, candidat à la présidence de Federec
+

Président d'Excoffier Recyclage (74) et de Praxy Développement (37), conseiller départemental d'Annecy-le-Vieux, François Excoffier s'est officiellement porté candidat à la présidence de Federec. L'élection doit se tenir mi-octobre. 

02/09/2020 - Sociétés

En Ile-de-France, l'entreprise Privacia reprise par Paprec Group
+

En rachetant Privacia (CA de 6 millions d'euros), Paprec Group entend compléter les activités franciliennes de sa filiale La Corbeille Bleue, dédiée à la collecte et au tri des déchets du secteur tertiaire.

30/08/2020 - Sociétés

Offre de Veolia sur 30 % de Suez
+

Veolia annonce avoir remis à Engie une offre ferme pour l'acquisition de 29,9 % des actions que le groupe gazier détient dans Suez. Réalisée au prix de 15,5 euros par action Suez, cette offre est valable jusqu'au 30 septembre prochain. 

27/08/2020 - Ferrailles

Suède : rebond entre juillet et août
+

Entre juillet et août, les prix des ferrailles ont progressé en Suède. C’est la première fois depuis mi-avril, après deux mois stables en mai et en juin, et une baisse en juillet. Précisement, l’association professionnelle JBF a annoncé une hausse de 70 couronnes (6,8 euros) la tonne par rapport à juillet pour la catégorie de référence (n°11), qui équivaut à la HMS 1 et à l’E3.

29/07/2020 - Déchets dangereux

Suez décroche un gros contrat en Chine
+

Dans la province d'Anhui, en Chine, la ville de Huaibei a confié à Suez la construction et l'exploitation d'une usine de traitement de déchets industriels dangereux, dans le cadre d'un contrat qui représente un CA d'environ 700 millions d'euros sur 30 ans. D'une capacité de traitement et de valorisation énergétique de 30.000 tonnes par an, l'usine sera associée à un centre de stockage d'une capacité similaire. Le système de valorisation permettra de récupérer et produire 85.000 tonnes de vapeur par an.

28/07/2020 - Commerce de déchets

La Chine de plus en plus inaccessible
+

Le 27 juillet 2020, Cosco Shipping France a annoncé à ses clients l'arrêt des expéditions de déchets solides vers la Chine Continentale, Hong Kong et Macao. Comme MSC en juin, l'armateur se met en conformité avec les exigences de Pékin, qui entend stopper toutes les importations chinoises de déchets solides (papiers, cartons, plastiques, métaux, produits chimiques, textiles, etc.) au 1er janvier 2021. Concrètement, pour les matières concernées, cela signifie que Cosco refusera de prendre en charge les cargaisons dont l'arrivée à destination est programmée autour du 10 septembre et après.  

27/07/2020 - Métaux précieux

Record absolu pour l'or
+

Pandémie, injections massives de liquidités par les banques centrales, tensions géopolitiques entre Chine et Etats-Unis, chute du billet vert... Tout concourt à la flambée du métal jaune, venu flirter lundi 27 juillet avec les 1.945 dollars l'once, un record historique. Le précédent datait de septembre 2011 (1.921 dollars). En cumulé depuis début 2020, l'or s'est apprécié de plus de 27 %.

26/07/2020 - Politique

Pas de secrétariat d'Etat pour Brune Poirson
+

Brune Poirson figure parmi les quatre anciens secrétaires d'Etat du gouvernement Philippe n'ayant pas retrouvé de poste dans celui de Jean Castex. Elle cède sa place à la députée de Haute-Marne, Bérangère Abba, qui devient secrétaire d'Etat en charge de la Biodiversité. Elle était déléguée nationale à la transition écologique au sein de LREM. 

24/07/2020 - Ferrailles & MNF

GDE confirmé à Angers
+

GDE vient de renouveler un contrat avec la ville d'Angers et Angers Loire Métropole pour les sept prochaines années. Le contrat concerne la récupération d'environ 800 tonnes de déchets par an, issus des services de la voirie (VHU, aluminium et cisaille), des parcs et jardins (platin et ferrailles), du service de l'eau et de l'assainissement (fonte et laiton), des bâtiments (cisaille) ainsi que des infrastructures de sports et loisirs (platin). 

23/07/2020 - Emballages

Taxe européenne sur les plastiques non recyclés
+

Pour financer une partie de son plan de relance, l'UE annonce la mise en place d'une taxe de 0,8 €/kg (800 €/t) sur les déchets d'emballages en plastique non recyclés à compter du 1er janvier 2021. Pour la France, la facture devrait avoisiner 1,3 milliard d'euros par an, indique-t-on chez Amorce. Pour les seuls déchets ménagers, on estime à 800.000 tonnes environ les emballages en plastique non recyclés chaque année dans l'Hexagone. 

21/07/2020 - Collectivités

Amorce fait un pas vers le gouvernement
+

Dans un communiqué où elle salue les premières annonces du Premier ministre Castex en faveur d'une accélération de la transition écologique s'appuyant sur les territoire, l'association Amorce entend renouer "un dialogue serein et constructif entre les représentants des collectivités et le gouvernement", en faveur "d'une transition écologique ambitieuse portée par une relation renforcée entre l'Etat et les collectivités locales".

20/07/2020 - Papiers

Une mission parlementaire sur le recyclage
+

Confiée à la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire de l’Assemblée nationale, une nouvelle mission parlementaire va étudier l’évolution du recyclage du papier en France. Présidée par Isabelle Valentin (LR), cette mission d’information se compose de onze membres. Sa rapporteure est Camille Galliard-Minier (LREM). La réunion constitutive a eu lieu le 21 juillet.

17/07/2020 - Ferrailles

Allemagne : baisse des prix en juillet
+

Comme dans une très grande partie de l’Europe, les prix des ferrailles ont reculé au mois de juillet en Allemagne. A l’origine de cette décrue, de 5 à 10 euros la tonne selon les régions, une baisse de l’activité dans la sidérurgie avec l’arrivée de l’été, alors que le taux d’utilisation des équipements de production n’était déjà pas bien folichon.

17/07/2020 - CSR

Vicat et Serfim main dans la main
+

Vicat et Serfim Recyclage viennent de s’associer pour la reprise de l’activité CSR créée en 2005 par Sibuet Environnement. Baptisée Bioval, l’usine de Chamoux-sur-Gelon (Savoie) produit jusque 45.000 tonnes de CSR par an.

13/07/2020 - VHU

La fourrière simplifiée
+

L’arrêté 2020-775 du 24 juin 2020 annonce la mise en place d’un système d’information national des fourrières automobiles. Ce système vise à simplifier et moderniser les procédures, à alléger le travail des acteurs lié au fonctionnement des fourrières et à faciliter les démarches des usagers pour qu'ils récupèrent leur véhicule plus rapidement. Un arrêté complémentaire définira les dates de lancement département par département, avec une mise en place au plus tard le 1er avril 2021.

 

12/07/2020 - Enfouissement

Manifestation en Corse
+

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté le 11 juillet à Giuncaggio contre le projet de créer un 3ème centre d’enfouissement de déchets en Corse. Porté par Oriente Environnement, ce projet aurait une capacité de 70.000 tonnes par an, pendant 30 ans.

 

11/07/2020 -CSR

Nouvelle expédition de Brest
+

Et de deux ! Après une première cargaison de 4.000 tonnes début avril, Les Recycleurs Bretons ont expédié vendredi 10 juillet un second bateau de Combustibles Solides de Récupération (CSR) pour Stockholm, au départ de Brest. Cette seconde cargaison contient 2.500 tonnes. Au total, l’entreprise bretonne compte expédier cette année 25.000 tonnes de CSR en Suède.

 

07/07/2020 - Tri des déchets

Un projet de décret en consultation
+

Une consultation est ouverte jusqu'au 20 juillet sur un projet de décret relatif à la signalétique d'information des consommateurs sur la règle de tri des déchets issus des produits soumis à une REP. Le projet précise le champ d’application du logo Triman - un logo qui, dès janvier 2022, devra être apposé à tous les produits mis sur le marché à destination des ménages (hors emballages de boissons en verre).  Il confie aussi aux éco-organismes l’élaboration de l’information relative aux modalités de tri.

06/07/2020 - Déchets d'alu et de cuivre

La Chine autorise de nouvelles importations
+

Le 6 juillet, pour la 9ème fois en 2020, la Chine a émis de nouveaux quotas pour l’importation de déchets métalliques. Il s’agit des tonnages les plus conséquents autorisés à l’import depuis avril. On parle en effet de 176.746 t de déchets cuivreux de haute qualité (soit 718.500 t en cumul depuis début 2020) et 209.600 t de déchets d’aluminium (693.659 t en cumul).

03/07/2020 - Sociétés

Suez pénalisé par la crise du Covid
+

-6 % : c’est la baisse de CA anticipée par le groupe Suez au premier semestre 2020 (en glissement annuel). Le repli est annoncé à –8 % dans les activités de recyclage et de valorisation des déchets (-0,3 % seulement à fin mars).

 

28/06/2020 - DEEE

Trafic mis à jour entre l'Espagne et l'Afrique
+

34 personnes ont été arrêtées en Espagne dans le cadre d’une enquête sur l’exportation illégale de 2.500 tonnes de déchets d’appareils électriques et électroniques (DEEE) dangereux vers huit pays d'Afrique (Nigeria, Sénégal, Ghana, Gambie, Togo, Bénin, Guinée Conakry et Sierra Leone).

28/06/2020 - Vie syndicale

Stéphane Panou, président de Federec Papiers-Cartons
+

Directeur du département Négoce et Valorisation Matières chez Paprec, Stéphane Panou vient d’accéder à la présidence de Federec Papiers-cartons, en remplacement de Pascal Geneviève (groupe Veolia). M. Panou occupait la vice-présidence de Federec Papiers-cartons depuis 2012.

 

26/06/2020 - Ferrailles

Nouveaux contrats à terme sur le LME
+

A Londres, la bourse des métaux (LME) annonce le lancement de nouveaux contrats à terme sur les ferrailles. Ces derniers seront indexés sur la HMS 1&2 (80:20) importée en conteneurs par Taïwan. Objectif ? Séduire des opérateurs asiatiques qui hésitaient à travailler avec les seuls contrats proposés jusqu'alors, indexés sur les ferrailles turques.

24/06/2020 - VHU

Scholz se déploie en Chine
+

Détenue par Chiho Environmental Group (Hong Kong), la société de recyclage allemande Scholz se développe en Chine avec la construction d’un chantier VHU dans la province du Shandong. Dans un premier temps, elle prévoit de collecter et de traiter sur ce chantier jusqu’à 50.000 VHU par an.

22/06/2020 - Papiers cartons

Douche écossaise pour les prix de certaines sortes
+

Après un printemps chaud bouillant, les prix des papiers-cartons récupérés entament l'été par une douche froide : les collectes sont à nouveau opérationnelles, mais la demande n'est pas vraiment au rendez-vous. Ce qui se traduit pour certaines sortes par des baisses de 20 à 30 €/t entre mai et juin.

16/06/2020 - Papiers, plastiques

Importations : l'Indonésie relève le taux d'impuretés autorisées
+

Fin mai par décret, l'Indonésie a relevé à 2 % le taux d'impuretés autorisées dans les bales de papiers-cartons et de plastiques issues de l'importation. Elle avait fait tomber ce taux à 0,5% en avril 2019. Cette décision constitue une petite bouffée d'oxygène pour les exportateurs de matières premières secondaires.

09/06/2020 - Déchets plastiques

Un guide pour les collectivités
+

L’alliance Rethink Plastic, qui regroupe des associations environnementales luttant contre les déchets plastiques, vient de publier un guide à destination des collectivités locales en vue de la mise en œuvre de la directive européenne sur les plastiques à usage unique.

08/06/2020 - Polluants organiques

UE : haro sur les POP
+

Du 29 mai au 7 août 2020, la Commission européenne consulte au sujet de la mise à jour des valeurs limites de concentration dans les déchets de certains polluants organiques persistants (POP). Bruxelles veut en effet réviser ou définir de nouvelles valeurs pour dix substances ou familles de substances POP présentes dans les emballages et produits de construction en plastique, dans certains textiles, dans les DEEE ou encore les VHU.

05/06/2020 - Ferrailles / Turquie

Le marché retrouve le sourire
+

Les perspectives semblent s'ouvrir un peu pour les aciéries turques, qui poursuivent leurs achats en acceptant de lâcher un peu de lest sur les prix - des prix qui, à l'import, évoluent désormais à leur plus haut depuis le 17 mars dernier. 

02/06/2020 - Ferrailles / Suède

Prix inchangés en juin
+

En juin, pour le second mois consécutif, l’association professionnelle JBF a laissé inchangé son prix de référence pour la ferraille n°11 (équivalent de l’E3 européenne ou de la HMS 1 américaine). Rappelons que ce prix avait fait l’objet d’une sévère correction début avril (650 couronnes), qui avait été partiellement effacée quinze jours plus tard avec une hausse de 500 couronnes.

25/05/2020 - VHU

Maintien de l'édition 2020 des Trophées Autoéco
+

Malgré la crise sans précédent provoquée par la Covid-19 dans le secteur automobile, la société Autoéco a décidé de maintenir l’édition 2020 de ses Trophées de l’Environnement — des Trophées qui, depuis huit ans, récompensent chaque année les acteurs les plus vertueux de la filière automobile en matière de recyclage.

25/05/2020 - Zinc

Fin de partie pour l'Allemand MWD
+

Entre l’effondrement de la collecte et la chute des débouchés, notamment en Italie, les effets de la crise sanitaire ont été dramatiques pour l’équilibre économique de Metallwerk Dinslaken (MWD), société allemande d’une quarantaine de collaborateurs produisant chaque année quelque 25.000 tonnes de zinc (alliages compris) à partir de déchets. Conséquence : l’entreprise fermera ses portes une fois les contrats en cours honorés.

 

22/05/2020 - Déchets

Le Portugal suspend ses importations
+

Le Portugal, qui attire généralement d’énormes tas de détritus en provenance d’autres États européens en raison de ses faibles frais de gestion des déchets (11 euros la tonne), a suspendu ses importations de déchets jusqu’à fin 2020 pour protéger sa propre capacité nationale de mise en décharge, a annoncé le gouvernement.

22/05/2020 - Ferrailles

Du mieux à destination de la Turquie
+

Très léger mieux sur le marché turc des ferrailles, où les derniers achats conclus à l’import semblent témoigner d’une stabilisation des prix, voire d’une petite remontée après le tassement observé dans les précédentes transactions, aux alentours de la mi-mai.

19/05/2020 - Déchets

Appel à projets de la direction générale du Trésor
+

La direction générale du Trésor a lancé le 15 mai l’appel à projets ‘Solutions innovantes pour la réduction et la valorisation des déchets’. Il vise à mettre en avant des solutions permettant d’agir à la fois en amont, sur la production de déchets, et en aval, sur la valorisation et la réduction de l’impact de ces déchets sur l’environnement.

Informations & inscriptions : https://www.tresor.economie.gouv.fr/Articles/2020/04/24/appel-a-projets-solutions-innovantes-pour-la-reduction-et-la-valorisation-des-dechets

18/05/2020 - Déchets

Statistiques : 4,9 tonnes produites par Français en 2017
+

Selon l'Ademe, ce sont près de 326 millions de tonnes de déchets qui ont été produites dans l’Hexagone en 2017, soit 4,9 tonnes par habitant. Les ménages n'en ont produit que 9% (580 kg), le reste a été généré par les entreprises (environ 900 kg par an) et la construction (3.400 kg)

14/05/2020 - Plomb, zinc, plastiques

Les sociétés allemandes de Recylex en procédure de sauvegarde
+

Ce jeudi 14 mai, Recylex a demandé l'ouverture de procédures d'insolvabilité pour toutes ses sociétés allemandes. Les sociétés françaises du groupe ne sont pas concernées. "Les avantages spécifiques offerts par la loi allemande dans ce type de procédures [devraient donner] aux différentes entités l'opportunité de continuer leurs opérations et de poursuivre leur restructuration selon le mode opératoire qui sera choisi par chacune", indique le PDG Sebastian Rudow. 

12/05/2020 - Bois B

Coûts de traitement inchangés en avril
+

En avril, Federec a fait état d’indices « stables » par rapport à mars pour les coûts de traitement du bois B. La fédération alerte cependant sur le fait que cette stabilité ne reflète « en rien la dégradation des conditions de fonctionnement de nos entreprises au quotidien, que ce soit notamment en matière d’exploitation, de manque d’approvisionnement ou de difficultés à trouver des exutoires ».

11/05/2020 - Métaux non ferreux

Le cuivre à un sommet de huit semaines
+

Saluant le déconfinement progressif de nombreux pays, le cuivre a attaqué la deuxième semaine complète de mai en se hissant sur le marché à terme londonien (LME) à son plus haut depuis le 16 mars 2020 : 5.370 dollars (autour de 4.954 euros) la tonne. 

11/05/2020 - Ferrailles

Reprise des achats en Turquie
+

Les disponibilités restant limitées, certains aciéries turques ont consenti à relever leurs prix d'achat. Les dernières transactions en date ont été conclues à des prix qui, pour la HMS 1&2 (80:20), sont remontés à 252 dollars (233,5 euros) la tonne CFR au départ de la région baltique, 245 dollars (227 euros) au départ du Royaume-Uni et 242 dollars (224 euros) au départ de la Belgique.

05/05/2020 - Papiers

Quand la fibre recyclée devient rare...
+

... on met de la fibre vierge dans les produits labellisés FSC Recyclé ! Accordée jusqu'au 30 juin 2020, cette mesure dérogatoire est soumise au respect de plusieurs conditions. En particulier, la proportion de fibres vierges dans un produit étiqueté FSC Recyclé doit être inférieure à 50%.

05/05/2020 - Plastiques

Les prix chutent lourdement
+

87 : c’est, en €/t, la baisse de prix constatée par Federec la première quinzaine d’avril 2020 pour la récupération des films neufs couleurs en PEBD (catégorie 04-1-40). La Fédération explique que « l’absence de marché aval pour des quantités significatives sur certaines qualités a eu pour effet d’amplifier les baisses de prix observées ».

04/05/2020 - Ferrailles

Suède : prix inchangés entre avril et mai
+

Après une forte baisse début avril, de 650 couronnes la tonne, partiellement corrigée en milieu de mois avec une hausse de 500 couronnes, le prix de la catégorie n°11 reste inchangé pour les contrats de mai, annonce l’association professionnelle JBF. Cette catégorie équivaut à la HMS 1 américaine ou l’E3 européenne.

04/05/2020 - Cuivreux

Feu vert au rachat de Metallo par Aurubis
+

La Commission européenne a donné le 4 mai 2020 son feu vert, sans conditions, à l’acquisition par Aurubis AG du groupe Metallo (Belgique et Espagne). La clôture de la transaction, d'un montant de 380 millions d'euros, est prévue le 29 mai 2020.

27/04/2020 - Salons professionnels

Annulation d'IFAT 2020
+

Considéré comme le plus grand salon européen dédié à l’environnement, IFAT 2020 a finalement été annulé, après avoir été reporté en septembre prochain pour cause de Covid-19. Il devait initialement se tenir à Munich en mai. Stefan Rumme, directeur général de la société organisatrice (Messe München), a indiqué que « le prochain salon IFAT aura lieu du 30 mai au 3 juin 2022 ».

24/04/2020 - Vie syndicale

Qui pour succéder à Albert Azoubel ?
+

A la suite de la démission d’Albert Azoubel, Thierry de Chirée, président de Federec Grand Est, reprend le poste de trésorier de la fédération nationale. De son côté, Philippe Jourdain de l’Etoille assure la présidence par intérim de Federec Ile-de-France. L’élection d’un nouveau président de région devrait intervenir au plus tard le 17 octobre 2020.

 

21/04/2020 - Vie syndicale

Démission d'Albert Azoubel
+

Albert Azoubel a démissionné de la présidence de Federec Ile-de-France. Eric de l’Etoille (Sorevo Environnement) assure désormais la présidence par intérim de ce syndicat régional.

15/04/2020 - Métaux ferreux et non ferreux

Nouveaux quotas d'importation en Chine
+

La Chine a émis de nouveaux quotas d'importation de déchets métalliques. C'est la cinquième fois cette année. Les nouveaux quotas portent sur 220.020 tonnes de déchets cuivreux de haute qualité, 191.100 tonnes de déchets d'aluminium, et 3.700 tonnes de ferrailles. 

07/04/2020 - Vie syndicale

Olivier François, nouveau vice-président d'EuRIC
+

En remplacement de Jean-Philippe Carpentier, qui a quitté cette fonction en même temps que la présidence de Federec, Olivier François (groupe Galloo) a été nommé début avril vice-président de la Confédération Européenne des Industries du Recyclage (EuRIC).

01/04/2020 - Ferrailles

Les prix décrochent en Suède
+

Ce n'est malheureusement pas un mauvais poisson d'avril : pour le mois qui commence, les Suédois ont annoncé une baisse de 600 couronnes (54 euros) du prix de la ferraille de référence (n°11, équivalent de l'E3 ou la HMS 1). Depuis mi-mars, ce prix a donc chuté de 700 couronnes, soit 63 euros ! 

23/03/2020 - Métaux industriels

Arrêt du marché à la criée
+

Pour la première fois depuis la Seconde guerre mondiale, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le LME (London Metal Exchange) a fermé le ring, c'est-à-dire stoppé son activité de trading à la criée. Depuis ce lundi 23 mars 2020 et jusqu'à nouvel ordre, l'activité est en mode 100% électronique. 

19/03/2020 - Métaux industriels

Purges massives sur le LME
+

Jeudi 19 mars, le cuivre a sombré sous les 4.400 dollars à Londres, à son plus bas depuis janvier 2016. N'épargnant aucun métal, cette vague de liquidations n'a que peu à voir avec l'évolution des fondamentaux (offre/demande) : ces débouclages massifs de positions sont de nature systémique, estime Guy Wolf, de Marex Spectron.

18/03/2020 - Ferrailles

Rétropédalage en Suède
+

Suède : après avoir annoncé une hausse de 120 couronnes (11 euros) entre février et mars du prix de la catégorie de référence (n°11, équivalent à la HMS 1 ou à l’E3), l’association professionnelle JBF a rétropédalé en milieu de mois en annonçant une baisse de 100 couronnes (9 euros) pour la seconde quinzaine de mars.

13/03/20 - Federec

Jean-Philippe Carpentier démissionne
+

Jean-Philippe Carpentier a donné ce vendredi 13 mars sa démission de la Présidence de la Federec, "constatant que les conditions d'exercice de [sa] fonction ne sont, à ce jour, plus réunis". Le vice-président Jean-Luc Petithuguenin assure l'intérim.

04/03/2020 - Ferrailles, acier

Rachat du Mexicain Zimmer par SDI
+

Steel Dynamics Inc. (SDI), l’un des plus gros recycleur de métaux et producteur d’acier aux Etats-Unis, s’apprête à racheter Zimmer, une société mexicaine spécialisée dans le recyclage des métaux ferreux et non ferreux. Pour SDI, l’un des objectifs serait d’assurer les approvisionnements en ferrailles de sa nouvelle usine de produits laminés à plat de Sinton, au Texas.

02/03/2020 - Ferrailles

Rebond en Suède
+

Entre février et mars, le prix de la catégorie de référence (n°11, équivalent à l'E3) a renchéri de 120 couronnes, soit environ 11,5 euros la tonne.

28/02/2020 - Métaux ferreux et non ferreux

Un nouveau patron pour Scholz
+

Ce 1er mars, Rafael Suchan devient le nouveau PDG du groupe chinois Chiho Environmental Group (CEG) et de sa filiale Scholz basée en Allemagne et très implantée en Europe centrale (Pologne, Autriche, Slovénie, République tchèque).

27/02/2020 - Métaux ferreux et non ferreux

La Malaisie durcit ses conditions d'importation
+

Dorénavant, les exportateurs de certaines catégories de déchets métalliques, ferreux et non ferreux (références 7204, 7404 et 7602 dans la nomenclature HS) devront présenter deux certificats avant de faire entrer leurs conteneurs en Malaisie. L’un de ces certificats portera sur la teneur en DEEE, qui ne devra pas dépasser 0,3% du poids total de la cargaison.

21/02/2020 - Ferrailles, acier

Celsa poursuit son intégration verticale
+

Le groupe sidérurgique espagnol Celsa veut installer une nouvelle unité de cisaillage près de Rotherham, dans le Nord-est de l’Angleterre. Chaque année, cette installation pourrait traiter jusqu’à 75.000 tonnes de ferrailles qui seraient ensuite dirigées vers l’aciérie électrique exploitée par Celsa près de Cardiff, au Pays-de-Galle.

Prévention et gestion des déchets

Projet d'ordonnance
+

Le ministère de la Transition écologique et solidaire finalise un projet d'ordonnance pour transposer plusieurs directives européennes relatives aux déchets. Le texte doit aussi préciser les modalités de suivi et d'observation des filières REP par l'Etat, ainsi que la communication inter-filières relative à prévention et à la gestion des déchets.

Déchets dangereux

Cédric L'Elchat, nouveau président du Sypred
+

Directeur général de Sarp Industrie (groupe Veolia), Cédric L’Elchat, a été élu courant décembre président du Sypred, syndicat professionnel pour le recyclage et l’élimination des déchets dangereux. Il succède à Hugues Levasseur, décédé en septembre dernier, trois mois après son élection à cette fonction. Les membres de l’assemblée ont rendu hommage à ce dernier « pour son dévouement sans faille en faveur de la qualité du traitement des déchets dangereux ».

GDE / Seveso seuil haut

+

A Rocquancourt (14), l'activité de broyage de batteries de GDE a vu sa classification Seveso rehaussée à 'seuil haut'. Selon le directeur général du groupe, cela n'entraîne "aucun changement dans notre processus et dans nos activités, ni aucun nouveau risque industriel".

Déchets dangereux

Veolia pousse ses pions en Amérique du Nord
+

Veolia a racheté au géant de l'aluminium Alcoa une usine de traitement de déchets toxiques située dans l'Arkansas. Cette usine est historiquement spécialisée dans le traitement des déchets issus de l'électrolyse du métal léger.

Téléphonie fixe

Orange annonce la fin de son réseau cuivre
+

Après une phase d'expérimentation, le décommissionnement démarrera dès 2023 et devrait aboutir en 2030. Le chantier qui s'ouvre concerne 110 millions de km de paires de cuivre, qui parcourent la France sur des lignes portées par 18 millions de poteaux reliant 14.000 sous-répartiteurs.

Plastiques

Naissance d'une nouvelle organisation professionnelle
+

Selon ses artisans, Green Plasturgie (Plastalliance) est "la première organisation qui fait statutairement de l'éco-responsabilité de ses membres une valeur ajoutée à défendre et à représenter".

Projet de loi économie circulaire

Consigne : elle est passée par ici, elle repassera par là...
+

Sortie du projet de loi antigaspillage pour une économie circulaire par la porte du Sénat, la consigne des bouteilles en plastique pour recyclage fait son retour par la fenêtre de l'Assemblée, via un amendement du gouvernement.

Papiers cartons récupérés

Reprise des importations indonésiennes en janvier ?
+

Le gouvernement indonésien étudierait la possibilité de ré-autoriser dès janvier 2020 les importations de vieux papiers cartons, avec un seuil de contamination à préciser (0,5% ou 2% au lieu de 0% actuellement). En attendant l’adoption définitive du texte, c’est la plus grande prudence qui domine chez des professionnels échaudés par les revirements incessants des autorités ces derniers mois.

Plus de flash infos

cours des métaux
cours des métaux
cours des métaux
cours des métaux
cours des métaux
cours des métaux
cours des métaux
cours des métaux
cours des métaux
cours des métaux
cours des métaux
Suivez-nous
Agenda

Enviropro Grand Ouest Parc Expo Angers

Du 26/03/2024 au 28/03/2024
cours des métaux

Salon des solutions environnementales à destination des industries, communes et collectivités, entreprises du BTP, du transport, de la logistique, etc.

En savoir plus

Revue Profession Recycleur
Une équipe d'experts
à votre service !
Spécialiste du recyclage des déchets industriels
Rédaction
quotidienne
Recyclage industriel et cours de métaux
Un accès illimité
Profitez de tous les articles
Déchets, recyclage, récupération, économie circulaire, ferrailles
+ de 15 ans
d'archives