Retour
cours des métaux

Acyclea Epur Veolia

Rendez-vous avec Fabrice Joyen, directeur général de Praxy Développement

Posté par : Martine Chartier 12.10.2020 à 11h00

Créée en 2009 lors de l’acquisition de la société Bourbié à Issoire (Puy-de-Dôme), Praxy Développement se compose d’une dizaine d’actionnaires, eux-mêmes adhérents au réseau Praxy qui regroupe des entreprises du recyclage dans différentes régions de l’hexagone.

Le réseau Praxy, interlocuteur privilégié des grands industriels et des éco-organismes, a constitué cette structure avec la volonté de consolider son maillage sur l’ensemble du territoire national, via l’acquisition d’entreprises extérieures au réseau qui sont à céder, comme par exemple Acyclea en Côte-d’Or en 2010, qui a intégré tout naturellement Praxy Développement. Cette dernière est un peu le bras armé financier du réseau en termes de croissance externe et interne.

 

L’externalisation

Le comité de gestion de Praxy Développement a décidé de changer de braquet en réalisant cet été l’acquisition de l’activité valorisation industrielle d’Epur, membre du réseau Praxy, détenue par Joachim Muscinesi (voir Profession Recycleur du 15 juillet 2020).

Avec l’arrivée d’Epur dans son portefeuille – environ 40 % – la société s’est étoffée, elle pèse désormais 135 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 250 collaborateurs.

Qui dit nouvel élan, dit nouvelle direction. Fabrice Joyen a rejoint Praxy Développement en décembre 2019. Le nouveau directeur général a déjà une longue expérience professionnelle avec une vingtaine d’années passées chez Veolia. Après avoir suivi un cursus électrotechnique et maintenance industrielle, il obtient un diplôme d’ingénieur en thermique industrielle. Il rejoint Veolia en 1998 et œuvre à l’externalisation globale des services généraux pour les sites tertiaires et industriels, une approche destinée à faciliter le recentrage des clients sur leur cœur de métier. 

« Dalkia Facilities Management est né à ce moment-là, précise Fabrice Joyen. Je me suis fait fort d’entrer dans ce monde de l’externalisation avec une compétence particulière sur les dossiers comprenant des transferts de personnels. J’ai pris goût à l’ingénierie sociale  au travers de dossiers et d’études de taille importante. »

Il se voit confier ensuite le « Pôle multitechniques », centre de profit de 30 millions d’euros de chiffre d’affaires et 200 collaborateurs, soit toutes les activités attenantes au process en dehors de celui-ci.

 

Un nouveau métier à découvrir

Puis, toujours curieux des différentes activités que compte le groupe, il intègre en qualité de directeur opérationnel, Veolia Propreté Drôme Alpes. Une entité qui assure la collecte des déchets ménagers, des déchets industriels banals, la valorisation, le recyclage, l’incinération et l’enfouissement. Cette entité représente un chiffre d’affaires de 130 millions d’euros et compte quelque 600 collaborateurs. « Un nouveau métier à découvrir » qui le conduit à prendre la direction régionale Rhin Rhône de 2013 à 2019. Désireux de poursuivre son aventure dans l’industrie du recyclage, il rencontre le nouveau président de Praxy Développement, François Excoffier, et  franchit le gué fin 2019.

Avec Praxy Développement, Fabrice Joyen souhaite « structurer ce groupe que l’on veut partenarial et mutualiser la valeur ajoutée et le savoir-faire de chacun et chacune. Chaque associé est un entrepreneur régional qui a envie de partager avec les autres ce qu’il a réussi à développer et à bien faire. La volonté de Praxy est de garder une réelle consolidation du réseau et des implantations. Epur étant sur un axe important, Paris, Lyon Marseille, il était stratégique de conserver l’entreprise au sein du réseau ».

Vie syndicale : Un pour tous... et tous pour un !

04.02.2020
+

Veolia et les REP

20.11.2019
+