Flash infos

23/11/2022 - TerraCycle certifié pour la norme RCS

+

Bureau Veritas « a accordé à TerraCycle la norme RCS pour l’un des flux de déchets actuellement recyclés par l’entreprise en France », en l’occurrence les emballages rigides mixtes, qui constituent la catégorie « la plus importante de matériaux traités » par TerraCycle. Cette certification a été accordée après un audit de la chaîne logistique, du processus de recyclage, des méthodes opérationnelles ainsi que des sous-traitants de TerraCycle. Julien Tremblin, directeur général de TerraCycle Europe, a indiqué que l’entreprise « travaillait à reproduire ce processus pour d’autres flux de déchets à l’échelle internationale ».

23/11/2022 - 160 sites pour Colas

+

Colas annonce s'être doté d'un réseau de 160 plateformes d'accueil des déchets en France, maillant tout le territoire et proposant deux nouvelles offres de services destinées aux professionnels du BTP et des espaces verts, Valormat et Ecotri. Colas compte ainsi augmenter de 50% sa production de matériaux recyclés d'ici à 2026.Valormat propose 160 sites pour accueillir les volumes importants de déchets minéraux du BTP, les trier et leur donner une deuxième vie sous forme de granulats recyclés (sable, grave, gravillon). La structure accueille aussi les six flux de déchets réglementaires (papier/carton, métal, plastique, verre, bois et plâtre). De son côté, le réseau Ecotri se compose de 12 déchetteries professionnelles adaptées aux besoins des artisans et PME du bâtiment, et sont en mesure d'accueillir une quinzaine de types de déchets différents.

23/11/2022 - Velux et Novelis s’allient

+

Le groupe Velux a pour but de diviser par deux ses émissions de CO2 d’ici à 2030. Dans cette optique, il s’allie à Novelis, spécialiste du recyclage de l’aluminium, pour obtenir de l’aluminium contenant un taux élevé de matière recyclée : on parle de passer de 30 % à 70 % d’aluminium recyclé. « Cet accord permet au groupe Velux d’accélérer sa transition vers une décarbonation de ses produits et de sa chaîne de production », explique Nikolaj Cederquist,  vice–président de l’approvisionnement global.

16/11/2022 - Chimirec déménage

+

Exproprié dans le cadre de l’organisation des JO 2024, le groupe s’installe à Aulnay-sous-Bois sur une surface de 6 hectares, dont 5 dédiés à l’exploitation et où un seul bâtiment de 21.000 m2 regroupe toutes les étapes de la gestion de déchets. Après un an de travaux et 50 millions d’euros d’investissement, le spécialiste de la collecte et du recyclage se dote d’équipements tels qu’alvéoles et bunkers pour les déchets conditionnés, cuves dédiées aux déchets liquides ou encore fosses de réception des déchets non dangereux et atelier de broyage.

16/11/2022 - 100.000 tonnes à compter de 2026

+

Une usine, fruit de la collaboration entre Ineos et Plastic Energy, verra bientôt le jour à Cologne. Les deux entreprises ont pour ambition de produire, 100.000 tonnes par an de matières premières recyclées à partir de déchets plastiques difficiles à recycler et destinés à l’incinération ou à l’enfouissement. Date de lancement prévue en 2026.

16/11/2022 - Une chaîne de recyclage Andritz à Laval

+

Renaissance Textile ouvre une infrastructure flambant neuve de 12.000 m2 à Laval. Sa chaîne de recyclage a été conçue par Andritz. Nicolas Nojac, directeur de l’entreprise, explique : « Notre première chaîne de recyclage est dédiée aux polycotons blancs principalement issus des secteurs de la santé et de la transformation alimentaire. Ces équipements nous permettront de recycler 3.000 tonnes de textiles par an, ce qui équivaut à 10 millions de vêtements. Nous comptons installer deux nouvelles chaînes d’ici à la fin 2023 pour la première et 2025 pour la seconde, afin d’ajouter des cordes à notre arc avec de nouvelles fibres et de nouvelles couleurs ». Ce projet comprend la création de 110 nouveaux emplois directs d’ici à 2025.

8/11/2022 - « La casse à Mimile, c’est fini ! »

+

Les centres de véhicules hors d'usage sont à la croisée des chemins. La loi anti gaspillage pour une économie circulaire de 2020, en attente de décrets d'application, élargit la responsabilité des constructeurs à la fin de vie des véhicules et vise à supprimer les casses illégales. « Elle imposera aux centres VHU de signer des contrats avec un éco-organisme ou un constructeur ayant un système individuel », a déclaré à notre confrère Les Echos Jean-Pierre Labonne (Président de la branche Déconstruction automobile chez Federec), ajoutant « la casse à Mimile, c’est fini ! Les centres sans contrat ne pourront pas récupérer de véhicules et le nombre de sites chutera de 1.600 à 1.100 », a-t-il prévenu. Les quelque 1.600 centres VHU appartenant à 1.280 entreprises et 60 broyeurs agréés ont retraité 1,62 million de véhicules en 2019 (+3,3%) en recyclant 12,8 millions de pièces.

8/11/2022 - Quand le recyclage atteint ses limites...

+

Les Pays-Bas ont indubitablement une longueur d’avance en matière de recyclage des déchets d’emballages. L’objectif européen est de 65%, l’objectif néerlandais s’élève à 71% et dans les faits, le pays recycle 80% de tous ses emballages ! D’excellents résultats qui cachent pourtant un problème à l’horizon—comme quoi, la perfection a ses inconvénients. « Le maximum réalisable dans la structure actuelle de la chaine d’emballage des déchets plastiques a été atteint, l’optimisation des processus n’a plus ou peu d’effet », selon Hester Klein Lankhorst, directeur général de Waste Fund. Oups… Comme un problème a toujours une solution, les néerlandais la trouveront, à n’en pas douter. Première piste : l’éco-conception, pour faire en sorte que tous les emballages plastiques soient facilement recyclables.

8/11/2022 - Track déchets : en cas de panne...

+

Que faire si Trackdéchets n’est pas disponible, que votre téléphone n’a plus de batterie ou que vous êtes en zone blanche ? Le Ministère de la Transition écologique vient de mettre en place un Plan de Continuité d’Activité (PCA) du BSD dématérialisé pour remédier aux périodes d’indisponibilités de la plateforme comme c’est arrivé la 23 septembre dernier durant plusieurs heures. Rendez-vous sur : https://faq.trackdechets.fr/pour-aller-plus-loin/disponibilite-de-loutil/plan-de-continuite-dactivite

19/10/2022 - Proposition de loi : interdire les plastiques non recyclables

+

Jimmy Pahun, député MoDem de la circonscription Auray-Port Louis (Morbihan) propose une loi « visant à lutter contre les plastiques dangereux pour l’environnement et la santé » et dont le but est d’interdire tous les emballages plastiques non recyclables. La proposition, qui vient compléter la loi AGEC de 2020, a été adoptée le 6 octobre en première lecture à l’Assemblée nationale. Elle doit désormais être examinée par le Sénat. Elle contient 3 interdictions principales : celle des emballages en plastique à usage unique non recyclables à partir de 2025, celle de l’utilisation de boites de restauration rapide en polystyrène extrudé (PSX) à partir de 2023 et celle de l’ajout de substances polyfluoroalkyles et perfluoralkyles (PFAS) dans certains produits à partir de 2025.

19/10/2022 - Rien ne va plus

+

Longtemps convoités, les déchets de profilés alu (AGS) n’ont plus la cote… Faute de commandes, la plupart des consommateurs européens sont en train de se retirer des achats. Certains annoncent d’ores-et-déjà ne pas reprendre leurs achats avant le mois de mars. Dans ces conditions, plus question de parler de primes. Les profilés blancs sont crédités au mieux d’un lowest LME et les couleurs plongent 200 euros plus bas. Et encore s’agit-il de décotes indicatives… puisque personne n’achète !

19/10/2022 - La filière des déchets de papiers graphiques en 13 pages

+

A l’aube du ré-agrément, le Cercle National du Recyclage émet plusieurs propositions aux éco-organismes dans cette fiche : augmentation de l’objectif de taux de recyclage, intensification de la recherche et du développement, élargissement de la filière à tous les papiers, livres y compris. Le Cercle National du Recyclage fait un point sur le taux d’acquittement, élément déterminant dans le calcul des soutiens financiers et sur les fameux free-riders, ces assujettis qui ne remplissent pas leurs obligations. Ce document est consultable et téléchargeable librement sur le site www.cercle-recyclage.asso.fr, dans la rubrique « Dossiers techniques ».

19/10/2022 - Valdelia entre dans la danse

+

C’est officiel, Valdelia a reçu son agrément pour la catégorie 2 (déchets non inertes) « après plus de deux ans d’échanges, de concertation et de pédagogie avec l'ensemble des acteurs de la filière ». Cet agrément lui permet de gérer la collecte, le réemploi et le recyclage des déchets issus de bois, plâtre, plastiques, verre, laines minérales, bitume, textiles, menuiseries et huisseries. Et pour boucler la boucle, Valdelia s’associe à l’éco-organisme Ecominéro par un « accord de coopération croisé » afin de couvrir également les bétons, tuiles, briques, carrelages, céramiques sanitaires, enrobés et pierres, dans le but de « simplifier les démarches des entreprises adhérentes à travers un parcours unique ».

19/10/2022 - Saint-Gobain Glass Recycling

+

Saint Gobain Glass a décidé de s’engager auprès des entreprises de traitement de déchets à recycler le calcin issus de vitrages en fin de vie. 31 entreprises sont partenaires de cette opération qui vise à promouvoir le calcin « fin de vie » dans la fabrication du verre plat.

19/10/2022 - 1/3 des smartphones au rebut d’ici 2023

+

Selon une étude de la WEEE, les smartphones représenteront 44,48 millions de tonnes de déchets électroniques d’ici la fin de l’année. En effet, un téléphone sur trois ne sera pas réutilisé et finira au fond d’un tiroir, en attendant de peut-être être réutilisé un jour. Selon le global e-waste monitor 2020, nous produirons jusqu’à 74 millions de tonnes de déchets électroniques par an d’ici 2030.

19/10/2022 - Inauguration de site

+

Skytech, qui se définit comme « acteur de la Greentech française » ayant pour ambition de « devenir l’un des leaders européens de la régénération des plastiques complexes » fait un pas en ce sens grâce à l’ouverture d’un nouveau site de production situé en Normandie, au Val d’Hazey (Eure). Jeudi 6 octobre, ce site a été inauguré en présence du préfet de l’Eure, Simon Sabre, de la sénatrice Nicole Duranton et de plusieurs élus représentant la région Normandie, le département de l’Eure, l’agglomération Seine-Eure et la commune de Val d’Hazey. Skytech a bénéficié de l’appel à projet « Relocalisation » du plan France Relance ainsi que du soutien financier de BPI France, de l’agglomération et de la région. Au total, 17 millions d’euros ont été investis dans la modernisation du site sur lequel l’activité a débuté au mois d’avril dernier. Les lignes de production devraient atteindre leur pleine capacité de traitement d’ici à 2024, soit 50.000 tonnes de plastiques styréniques.

 

 

19/10/2022 - Paprec : viva España !

+

Décembre 2021, ouverture d’un premier bureau en Espagne, à Madrid. Septembre 2022, le groupe de Jean-Luc Petithuguenin décroche son premier marché public espagnol avec l’attribution du marché du transport et de l’élimination des refus de tri du TMB (tri mécano-biologique) des déchets urbains du syndicat de communes de la province de Castellón, située au nord de Valence.  Ce syndicat, composé de 46 municipalités, compte 340.000 habitants. Les refus de tri de ce TMB représentent près de 90.000 tonnes par an.

Le contrat, d’une durée de trois ans renouvelable deux fois un an, représente un chiffre d’affaires annuel de presque cinq millions d’euros. Les déchets ultimes collectés seront envoyés à Recimed, l'installation de stockage de déchets non dangereux (ISDND) acquise en mai par le groupe. Celle-ci dispose d’une autorisation pour 250.000 tonnes par an. Paprec a récemment fait l’acquisition d’un autre site de stockage, à Oion, au Sud du Pays basque espagnol. Actuellement exploitée en Classe 3, il devrait migrer en ISDND de Classe 2.

19/10/2022 - Arkema délaisse le gaz

+

Afin de réduire la dépendance de son usine de Lannemezan (Hautes-Pyrénées) au gaz, le groupe chimique français Arkema se tourne vers les combustibles solides de récupération (CSR). Pour cela, le spécialiste des matériaux de performance investit 55 millions d’euros dans deux projets : une nouvelle unité thermique et une unité dédiée à la production de CSR. Ces deux projets sont réalisés en collaboration avec Dalkia (groupe EDF) pour le premier, et avec PSI Environnement pour le second. Ils devraient être opérationnels au cours du deuxième semestre 2025. En termes d’emplois, ces deux projets généreront la création de 17 postes dans l’unité de production de CSR et d’une douzaine d’autres chez Dalkia pour l’exploitation de la nouvelle chaufferie.

12/10/2022 - 225.000 tonnes collectées

+

Agri 56 et la Fédération départementale du syndicat des exploitants agricoles ont organisé une collecte de pneus usagés auprès des agriculteurs du Morbihan. En 2 jours, 225 tonnes ont été récoltées sur 6 lieux de collecte. Ces pneus sont principalement utilisés pour l’ensilage : ils couvrent les bâches qui protègent le fourrage. Ils seront broyés en Ille-et-Vilaine.

12/10/2022 - 3 M d’€ pour Tri’N’Collect

+

Jeune pousse nantaise créée en octobre 2019, Tri’N’Collect accélère le déploiement de sa solution de tri à la source sur les chantiers grâce à 3 millions d’euros levés auprès de son partenaire habituel Saint-Gobain et de nouveaux investisseurs. La société annonce faciliter le geste de tri et permettre de valoriser 90% des déchets de chantier. Elle traite 14 types de matériaux différents et travaille sur près de 2.000 chantiers dans 10 départements différents, soit 20.000 m3 collectés par an.